Rechercher sur le site :
Vous êtes ici : Accueil > Dialoguer > Forums Drogues Info Service > Avoir un enfant qui se drogue

Dico des drogues

Rechercher une drogue :

En savoir plus

Drogues Info Service 0800231313, Ecoute Alcool 0811913030, Ecoute Cannabis 0811912020

Avoir un enfant qui se drogue

5 personnes actuellement sur le site : 5 visiteurs.

Ouvert le 25 août.
Dans ce forum, il y a 78 sujets et 336 réponses consultables.
que faire ? - posté le 25 août  à 17h19 par sadmum60
mon fils de 15 ans fume du cannabis (devant les faits il a reconnu mais minimise sa consommation). Il est devenu tres violent verbalement et physiquement. Par ailleurs il deale, j’ai retouvé (...)
1 réponse à cette contribution
  • Sujet :  Re : que faire ?
    Bonjour Sadmum60, C’est toujours un choc de se retrouver confronté à la (...)
     

    posté le 18 septembre  à  10h54 par Modérateur
    Bonjour Sadmum60,

    C’est toujours un choc de se retrouver confronté à la consommation de cannabis de son fils. Je suis désolé que vous n’ayez pas encore eu de réponse alors voici quelques éléments.

    Dans votre court récit, ce que l’on croit deviner c’est la rébellion de votre fils à l’égard de ses parents. "Je fume du cannabis et c’est mon affaire…", sous-entendu je m’oppose à votre intervention. Il veut sans doute préserver son "plaisir" mais aussi son appartenance à un groupe de copains. Arrêter le cannabis parce que vous lui en donneriez l’ordre peut sonner pour lui comme une défaite et une humiliation qui le détacherait de ses copains. La partie est donc sans doute mal engagée et la stratégie ne doit probablement pas être frontale.

    Nous sommes d’accord que ce qu’il fait n’est pas bon pour lui et qu’il n’est pas encore en capacité de juger totalement ce qui est bon pour lui. Son attitude hostile est à la fois un défi et aussi probablement un test à votre égard, le test de son autonomie et de votre réaction. Cependant, contrairement aux apparences, votre avis compte toujours ainsi que l’intérêt que vous pouvez lui porter. Il faut simplement essayer d’éviter de tomber dans le piège du "il faut que tu arrêtes" qui risque de tout cristalliser.

    Les pistes possibles dans ce contexte sont tout d’abord de bien dialoguer avec son père pour vous mettre d’accord et ne parler que d’une seule voix. Essayez d’éviter surtout de paniquer et de vous montrer dépassés. Vous ne comprenez pas tout, vous ne pouvez pas être à sa place non plus mais faites-lui bien comprendre votre opinion, vos valeurs et que vous parlez avec plus d’expérience de la vie que lui et dans le souci de sa santé.

    Une consommation de cannabis si jeune peut être dommageable pour la suite mais elle peut aussi être contrôlable indirectement par les exigences que vous devez essayer d’avoir avec lui sur les domaines que la consommation de cannabis peut atteindre et notamment sa scolarité. Réglez votre attitude non sur sa consommation de cannabis mais sur ses résultats scolaires, sa motivation à travailler, son assiduité. Le schéma peut notamment être d’être plus décontracté à son égard si les résultats scolaires sont là et beaucoup moins s’ils commencent à chuter ou s’il se démotive. Visez le maintien dans la scolarité mais aussi le maintien d’activités extra-scolaires qui lui plaisent et/ou qui peuvent lui apporter une bouffée d’air frais. Ce qu’il faut en fait chercher à éviter c’est le repli sur soi et sur le groupe d’amis fumeurs ainsi que l’abandon de tout ce qui peut l’occuper (école, sport, etc.).

    Je ne traite pas de la question du deal de drogue mais elle est grave. A vous de déterminer quelle attitude vous voulez avoir par rapport à cela. Il faudrait a minima l’avertir des conséquences que cela peut avoir pour lui vis-à-vis de la justice. A 15 ans on n’est pas encore complètement responsable pénalement mais on est sûr qu’il y aura un traitement judiciaire de l’affaire si cela venait aux oreilles de la police. Des mesures éducatives seront privilégiées mais des sanctions sont possibles en fonction de la gravité de la situation. Une dénonciation peut accentuer la rupture avec votre fils comme elle peut l’isoler des "copains" qui lui fournissent cela, c’est très difficile à dire à distance et par anticipation.

    Pour vous aider dans vos relations avec votre fils qui s’est mis a consommer du cannabis vous pouvez vous appuyer sur les "Consultations Jeunes Consommateurs" (CJC) qui reçoivent les parents. Vous trouverez les adresses des CJC proches de chez vous en entrant votre département au bas de cette page de notre site : "L’aide aux jeunes et à leur entourage". C’est gratuit et sur rendez-vous. Cela peut réellement vous aider à mieux savoir "que faire".

    Bon courage, en espérant que vous réussirez à faire face à cette situation. Nous restons à votre écoute pour en parler. Ici dans les forums ou par téléphone au au 0 800 23 13 13 (8h-2h tous les jours).

    Cordialement,

    le modérateur.

Les jeux - posté le 28 juillet  à 13h22 par mamanpoule
bonjour, je crois que mon fils de 25 ans est addic aux jeux vidéos. depuis + de 6 mois maintenant mon fils a des diarrhées qui le font souffrir énormément. Il sent que le jeu apaise ses douleurs (...)
1 réponse à cette contribution
  • Sujet :  Re : Les jeux
    Bonjour Mamanpoule, Nous sommes désolés que vous n’ayez pas encore eu de (...)
     

    posté le 16 septembre  à  10h49 par Modérateur
    Bonjour Mamanpoule,

    Nous sommes désolés que vous n’ayez pas encore eu de réponse des Internautes. Nous vous conseillons, pour que vous soyez au moins conseillée, de prendre contact avec un Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention des Addictions (Csapa) que vous trouverez dans notre rubrique "S’orienter". Même s’ils s’occupent principalement de "drogues", votre fils semble vraiment dépendant et son addiction relève de leur domaine d’action. Certains Csapa sont plus sensibles que d’autre à ces problèmes. Vous pouvez notamment demander conseil auprès de celui-ci, situé à Paris :
    Centre médical Marmottan
    19 rue d’Armaillé
    75017 Paris
    Tél. : 01 45 74 00 04

    Cordialement,

    le modérateur.

Case prison… ! - posté le 25 avril  à 10h38 par sosso54
Voilà, l’histoire a commencé pour mon fils , par un joint au collège puis plusieurs, puis des fêtes et des rencontres plus tard, la prise de cocaïne puis l’héroïne, la chute libre vers (...)
3 réponses à cette contribution
  • Sujet :  Re : Case prison... !
    bonjour jeje comprend vos angoisses,vous avez subit toutes ces années de galère pour (...)
     

    posté le 9 juillet  à  22h12 par annedu52
    bonjour jeje comprend vos angoisses,vous avez subit toutes ces années de galère pour vous retrouver aujourd’hui avec ce fils en prison et toutes les questions aux quelles vous n’avez pas de réponses,savoir comment ça va se passer face a la justice combien de temps ça va durer et estce que ça va le faire réfléchir….depuis cette date peut etre avez vous put renouer le dialogue et le soutenir dans cette epreuve si vous le voulez en parler on peut rester en contact annedu52

    • Sujet :  Re : Re : Case prison... ! - posté le 10 juillet  à  12h25 par sosso54
      Bjour, Il est vrai que depuis ce précédent message, il y à eu un peu de changement, et (...)
       

      Bjour, Il est vrai que depuis ce précédent message, il y à eu un peu de changement, et depuis fin mai, il a été libéré en attente de ce procès… ! Sous conditions, trouver un travail, se soigner, se ré-insérer ! Pas facile tout ça non plus ! Pas facile non plus la vie en commun à la maison, après tant d’années éloignés ! Les choses se font lentement… ! Merci de votre réponse :-)

      • Sujet :  Re : Re : Re : Case prison... ! - posté le 13 juillet  à  15h19 par annedu52
        il a de la chance d’ètre sorti est ce qu’ il s’en rend compte mais (...)
         

        il a de la chance d’ètre sorti est ce qu’ il s’en rend compte mais comme vous dites pour se reinserer il va falloir qu’il fasse des efforts pour déjà se soigner et je peut vous dire que c’est pas tjrs facile de trouver 1bon psy,trouver 1 travail ,c’est pas si evident, je crois que le plus important c’est de renouer 1 vrai lien ,je vous souhaitede réussir car il faut du temps et du courage amicalement annedu52

Interpreter un test sanguin THC - posté le 7 mars  à 19h30 par RicoLopez
Bonjour, je viens de faire passer un test sanguin THC à mes 2 enfants (16 et 18 ans) Le labo est incapable de m’aider à interpreter ces résultats. Aprés lecture du post ajouté en lien, je (...)
3 réponses à cette contribution
  • Sujet :  Re : Interpreter un test sanguin THC
    Bonjour Monsieur, La présence de delta-9-THC dans le sang indique une consommation (...)
     

    posté le 7 mars  à  19h43 par Modérateur
    Bonjour Monsieur,

    La présence de delta-9-THC dans le sang indique une consommation récente (quelques heures avant le test) de cannabis. Dans le premier cas il n’y avait pas eu de consommation récente, dans le second apparemment si.

    Vous vous trompez en revanche si vous pensez qu’un test de dépistage peut vous permettre de savoir si vous avez affaire à une consommation régulière ou occasionnelle. Les tests de dépistage ne sont qu’une photo à un instant t de ce qui se trouve dans l’organisme d’une personne. Cela ne permet pas de qualifier une consommation.

    Le fait de trouver des "restes" de consommation plus ancienne ne permet pas de savoir non plus s’il s’agit d’une consommation régulière ou occasionnelle.

    Je vous invite enfin à réfléchir à ceci : quand bien même vous sauriez par ces tests s’il s’agit d’une consommation occasionnelle ou régulière, sauriez-vous pour autant ce que vous feriez vis-à-vis de vos enfants ? Notre expérience montre que les tests de dépistage utilisés par les parents ont tendance à se substituer au dialogue et que les résultats n’aident aucunement les parents à savoir quoi faire. Mis à part leur consommation de cannabis, comment vont vos enfants dans la vie ? Leur scolarité ? Leurs relations sociales ? Leurs activités extra-scolaires (y a-t-il ou non des investissements dans des activités auxquelles ils tiennent ?) ?

    Cordialement,

    le modérateur.

    • Sujet :  Re : Re : Interpreter un test sanguin THC - posté le 7 mars  à  20h05 par RicoLopez
      Merci pour votre réponse, qu’indique alors le taux de Acide 11-nor-delta-9-THC-9-COOH (...)
       

      Merci pour votre réponse, qu’indique alors le taux de Acide 11-nor-delta-9-THC-9-COOH ? Comment savoir si mon enfant a une consommation régulière, ou occasionnelle ?

      Pour le reste, nous avons une discussion ouverte sur le sujet, et nous sommes totalement investis concernant leur scolarité ou activités extra-scolaires.

      • Sujet :  Re : Re : Re : Interpreter un test sanguin THC - posté le 10 mars  à  11h14 par Modérateur
        Bonjour, L’acide 11-nor-9-THC-9-COOH est un dérivé secondaire de la (...)
         

        Bonjour,

        L’acide 11-nor-9-THC-9-COOH est un dérivé secondaire de la dégradation du delta-9-THC, le principe actif du cannabis. Ce composé n’est lui-même pas psychoactif. Il a cependant la propriété d’être présent dans l’organisme plus longtemps que le delta-9-THC et donc d’être dépistable plus longtemps. L’intérêt de ce composé est, disons, "commercial" car il permet d’étendre la fenêtre de révélation des tests de dépistage, permettant par exemple de révéler une consommation de cannabis par un dépistage sanguin alors que le composé psychoactif (delta-9-THC notamment) en a été éliminé depuis longtemps. Le problème que pose la détection de ce composé dans le sang est qu’un dépistage dans ce milieu ne dépiste plus les "consommations récentes" uniquement. On ne sait pour autant pas quoi faire de ces données, même si certains laboratoires pourront vous dire le contraire.

        Si vos enfants ont des activités extra-scolaires qui les intéressent et qu’ils suivent avec régularité, si leur scolarité se déroule normalement, alors vous êtes en présence de "facteurs de protection" quant à l’avenir de leur consommation de cannabis. En effet, beaucoup de jeunes qui fument à l’adolescence abandonnent spontanément leur consommation vers 20-25 ans. Ce qui entre en ligne de compte pour ces abandons ce sont l’existence d’études ou d’activités professionnelles investies par eux, le développement d’une vie privée avec l’apparition des "petites copines/petits copains" dans leur vie qui rend un peu moins essentiel le groupe d’amis fumeurs, la permanence de centres d’intérêt diversifiés en dehors du cannabis. Si vous parlez ouvertement avec eux tant mieux, c’est ce qu’il faut faire. Mais alors pourquoi chercher à savoir absolument s’ils consomment régulièrement ou occasionnellement ? Que vous disent-ils ? Pourquoi utiliser les tests de dépistages qui sont un moyen de contrôle et d’intrusion qui marquent plutôt la défiance que la confiance ?

        Cordialement,

        le modérateur.

Aidez moi - posté le 4 mars  à 10h01 par anonyyme
Bonjour, Voila je suis âgé de 17ans, j’ai un frère de 24ans qui se drogue depuis son adolescence, il est partit de la maison très tôt et n’a jamais rien fait professionnellement depuis (...)
2 réponses à cette contribution
  • Sujet :  Re : Aidez moi
    Bonjour, C’est une situation bien lourde à porter pour une personne de ton âge. (...)
     

    posté le 4 mars  à  11h51 par Dalmone15
    Bonjour, C’est une situation bien lourde à porter pour une personne de ton âge. Ce que je me demande en lisant ton appel c’est : " Que font tes parents ?", "Es tu seul à subir les crises de violence de ce frère ?". Il n’y a aucun jugement ds ces questions. Quand tu dis qu’il prend toutes sortes de drogues , il faut bien qu’il les achète à moment donné alors comment fait -t’il pour s’en procurer, je parle du côté financier de l’histoire. Je viens de voir que tu dis qu’il vit "chez toi" , tu vis seul donc et tu penses avoir les épaules assez solides pour faire en sorte que ton frère s’en sorte, qu’il prenne un appart, trouve une formation ? C’est trop lui demander à la fois, une chose après l’autre et puis il n’a pas l’air très impliqué ds sa vie… Un jeune homme de ton âge ne devrait pas avoir à subir tout cela mais je comprends que tu te fasses du souci pour ton frère. Le modérateur te donnera les adresses utiles. Moi je n’ai qu’une chose à te dire, continue si tu le peux à l’aider mais pense à toi, surtout !! Courage !!

  • Sujet :  Re : Aidez moi
    Bonjour "anonyme", Ce n’est tout simplement pas à vous de prendre en charge le (...)
     

    posté le 5 mars  à  13h15 par Modérateur
    Bonjour "anonyme",

    Ce n’est tout simplement pas à vous de prendre en charge le problème de drogue de votre frère. Ceci d’autant plus qu’il ne manifeste pas la volonté de s’en sortir. Votre priorité doit être de passer votre bac et vous verrez ensuite ce que vous pouvez faire.

    Sa consommation de drogue ne doit pas être une excuse à sa violence, que vous n’avez pas à subir. Faites intervenir vos proches et vos parents pour qu’il parte de chez vous car vous devez pour l’instant vous concentrer sur votre avenir.

    On ne peut pas obliger une personne à se soigner et s’il ne veut pas il n’y aura pas de centre pour l’accueillir "de force". Vous pouvez lui dire votre peine à le voir comme cela, le souci que vous avez de lui mais aussi votre besoin de calme et de concentration pour passer votre bac. Demandez-lui surtout s’il peut vous aider à vous sentir mieux pour que vous passiez le bac dans les meilleures conditions. En effet, faire cette demande c’est mettre votre frère en position d’agir pour quelqu’un d’autre et sur un sujet différent, où il ne se braquera pas parce qu’on s’en prend à sa consommation de drogues. Votre frère a à sa disposition plusieurs manières de vous aider : laissez-le choisir, ne lui suggérez pas les "solutions" et discutez de ce qu’il se proposera de faire. Cela ne sera pas forcément d’arrêter la drogue (et même probablement pas) mais néanmoins s’il réagit c’est qu’il entretient sa relation avec vous et qu’elle a de l’importance. Maintenant s’il s’en moque et ne veut rien entendre, alors c’est une raison de plus de vous occuper de vous pour le moment.

    Votre désir de l’aider est tout à fait naturel et c’est très bien. Ce que vous découvrez c’est que cela ne suffit pas pour pouvoir faire quelque chose. En réalité tout dépend de lui et vous ne pouvez au mieux qu’essayer d’entretenir une bonne relation avec lui, de rester à ses côtés pour le jour où il réclamera effectivement de l’aide. Je vous invite à appeler notre ligne pour en parler : 0 800 23 13 13 ou 01 70 23 13 13 depuis un téléphone fixe.

    Cordialement,

    le modérateur.


Page sujets : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...

Mon espace


Ressources

En parler avec nous :
Vos Questions/nos Réponses

Drogues Info Service : 0 800 23 13 13 (tous les jours de 8h à 2h)

S’informer :

Il existe des signes pour reconnaître un drogué ? (Infor Drogues, Belgique, brochure au format pdf)

On commence par un joint, on finit à l’héroïne ? (Infor Drogues, Belgique, brochure au format pdf)
 

Ressources

Aborder le sujet des drog (...)

Santé Canada a conçu une boite à outils pour (...)


Ado accro, parents à cran

Aujourd’hui, l’addiction trouve de (...)


Tabac, alcool, drogues :  (...)

Parler en famille des dépendances est le (...)


 

Solvants (eau écarlate, (...)

19/09/2014 : Bonjour, Je suis journaliste à France 3 national et je réalise un reportage sur la difficulté d’arrêter des (...)


J’aimerais avoir des (...)

18/09/2014 : moi j ai 35 ans, j ai commencé jeune avec les copains a fumer du chite, picoler et ont est vites venu au LSD, esta (...)


 
Qui sommes nous ? | Informations légales | Lexique | Plan du site | Nous contacter | Identification | Inscription | Charte du site | Flux RSS RSS
5