Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Aimer une personne addict à la cocaine et dépressif

Par Carocoo

Bonjour.
J'étais depuis 5 ans avec le papa de mon petit garçon. Nous n'étions pas parfait, nous nous disputions même plutôt souvent pour tout et pour rien (en causes : nos éducations et nos caractères totalement opposés) mais, pour autant, l'amour avait eu raison de nous. Puis, en quelques jours, mon fils et moi nous sommes retrouvés seuls. Mon (ex) compagnon a été interné en hôpital psychiatrique après avoir tenté de mettre ses fins à ses jours tant il ne supportait plus ce monde empli de mensonges et les choses atroces qu'il m'a infligé (mensonges et tromperies) et qu'il s'est infligé lui même au point de se dégoûter de ce qu'il est. Le diagnostic du psychiatre fut qu'il était atteint d'une grande dépression qu'il avait tenté de " guérir " par la cocaine jusqu'à que tout déborde. J'ai dû emmener mon compagnon dans cet hôpital, l'y laisser ... j'ai eu l'impression de l'abandonner et même si l'envie de le quitter, le besoin même a été plus fort que tout les premières semaines, le manque de lui et l'amour (encore) m'a donné envie de l'épauler, de le faire revenir afin de nous reconstruire et de sauver notre famille. Il a fini par sortir contre avis médical et s'est " cloîtré " au domicile de ses parents. Au jour d'aujourd'hui, il resté enfermé la plupart du temps chez eux et est devenu " inaccessible " pour moi. En 15 jours et selon ses dires et son comportement, je suis passée de l'amour de sa vie à la fille à abattre. Il est persuadé que je veux l'empêcher de voir notre fils alors que j'espère tout le contraire, il m'insulte et me rabaisse physiquement et mentalement et me répète qu'il ne reviendra jamais avec une personne comme moi. Tous les messages de soutien et d'amour que je lui envoie, il les perçoit comme un étouffement et une agression (certes, j'en envoie une grande masse mais j'ai tellement besoin qu'il se rentre dans la tête que peu importe ses actes, il reste mon amour et le papa de mon fils). Si des personnes ici ont vécu une chose similaire ou ont des conseils vis à vis du comportement à avoir face à une personne qui a son vécu, je suis prête à vous lire. De plus, il est difficile de vider notre sac vis à vis de ses histoires auprès de notre entourage.. Au jour d'aujourd'hui, on se dirige vers une guerre sans nom vis à vis de notre famille alors que je souhaiterai du fond du cœur qu'elle se reconstruise ... merci de m'avoir lu.

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


Teddy smith - 04/12/2017 à 03h32

Je pense qu'il faudrait que quelqu'un dans votre entourage proche réussisse à bien discuter avec lui et lui faire se rendre compte de beaucoup de choses qu'il pourrait perdre irrémédiablement,son fils sa femme et bien plus,sa vie..courage.teddy

Carocoo - 04/12/2017 à 10h18

Bonjour. Merci de votre reponse ... il aurait dû réaliser en effet mais à la place de cela et seulement en deux semaines, il m'a quitté pour une fille qui était son plan cul depuis presque 10 ans et avec laquelle il m'a trompé et dit être soigné et guéri car, je le cite " la drogue c'est que dans la tete et comme je suis bien avec elle, je n'en ai plus besoin ". Je ne peux plus et n'ai plus rien à faire pour lui désormais. La seule chose qui m'inquiète c'est qu'il a déjà mis en contact notre fils et sa femme ( qui a un bebe ) alors qu'il l'a toujours décrite peu joliment. Mais, merci tout de même de votre retour.

Répondre au fil Retour