Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Ancien alcoolique, je dois faire face à mes enfants...

Par profil_supprime

En fait je suis abstinent depuis 1 an, après 5 ans dans l'alcool. J'ai perdu pas mal de temps avec mes enfants (10 et 12 ans) et même s'ils sont gentils avec moi je sens parfois qu'ils n'ont pas oublié. Et parfois aussi je sais pas comment faire avec eux, j'ai l'impression d'être à côté de la plaque... Je culpabilise du temps perdu et quand je suis avec eux (je suis séparé et je les ai en garde partagée) j'ai l'impression de toujours pas réussir à être le père que je devrais être.
Une autre question qui me taraude c'est de savoir s'il faut que je leur parle de ce qui m'est arrivé ? J'y arrive pas et j'ai pas trop envie mais je sens qu'il y a quelque chose entre eux et moi, même si eux me posent pas trop de questions en fait.

Qu'en pensez-vous ? ça vous est arrivé aussi ? Est-ce que c'est juste une impression qui va passer ?

Au fait bravo pour ce site que je ne connaissais pas.

Fil précédent Fil suivant

1 réponse


lolalol - 31/12/2009 à 03h14

Cher lionel, c'est moi lola qui peut témoigner sur après tout, ayant vécu pas mal de choses.
J'ai un un beau-père alcoolique et violent, abstinent depuis 1 an.
Alors, je peut te dire qu'il n'y a rien de pire que le silence, tes enfants ont certainement besoin d'entendre que tu est désolé du mal que ta dépendance a pu leur causé et aussi besoin de connaitre tout ce qu'il y avait autour. En parler permettra d'avancer, de ne plus perdre de temps avec tes enfants (car tu ne peux pas revenir en arrière de toute façon, le temps perdu est perdu) et de pouvoir laisser tout ça enfin derrière vous. Et à toi de devenir le père que tu a envie d'être dorénavant. Tu es forcément différent de l'homme que tu as pu être avec l'alcool, permet à tes enfants de découvrir l'homme que tu es réellement. J'espère que mon conseil de "fille" te servira. Bon courage. Lola.

Répondre au fil Retour