Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon fils de 15 ans à un problème avec le canabis

Par StephaneLyon

Bonjour,

je ne sait pas si quelqu'un pourra m'aider mais voici les problèmes que nous rencontrons avec notre fils de 15 ans et nous ne savons plus comment agir.

Il y a un an environ nous avons découvert que notre fils fumait du cannabis (A priori du Chite principalement). Ceci a été découvert suite à des problèmes rencontrés dans son collège et à un dépistage demandé par l'établissement. Après pas mal de discussion avec J. nous avons appris qu'il fumait depuis trois ans environ et avait une consommation d'environ 6 à 7 joints/jour.

Nous avons rencontré notre médecin traitant puis des psychologue pendant quelques mois sans que les choses ne s'arrangent.
Au mois de février dernier il à fugué pendant 3 jours nous laissant un mot indiquant qu'il voulait "se défoncer la tronche tranquillement" selon ses propres paroles.

Il a été récupéré par la gendarmerie qui ont fait un super boulot de communication avec lui et nous ont transmis les coordonnées d'un centre d’addictologie.
Il a suivi quelques rendez vous dans ce centre d’addictologie mais selon lui cela ne servait à rien. "Ce n'est que du Blabla" toujours selon lui. De plus nous avons eu le sentiment qu'il jouait les gros bras auprès de ses amis se glorifiant d'aller dans un centre d'adicto et feignant le petit caïd.

Continuant sur sa lancée, il arrivait systématiquement en retard à ses cours (même entre deux cours), ne respectait plus les règles de l'établissement (fumant dans la cour, sortant sans autorisation, etc..)
Excédé par son comportement il a été renvoyé de l'établissement quelques semaines avant son brevet des collège (il était donc en 3ème). Nous lui avons fait prendre des cours à domicile pendant cette période et il a quand même réussi à obtenir son brevet.

Après en voir longuement parlé avec lui, il a fait sa rentrée dans une seconde Bac Pro vente dans un internat sur Bourg en Bresse auprès desquels nous avions indiqué les problèmes rencontrés.

Dés la première semaine il a réussi à trouver l'endroit "qui va bien" avec les consommateurs du coin et donc arrivait en cours bien défoncé. l'école a tenter de l'aider en l'accompagnant dans un centre d’addictologie proche du lycée ou il a eu quelques rendez vous mais ayant toujours la même réaction de "Je m'en fout"

Après une expulsion de 3 jours il y à deux semaines de cela, ce qui devait arriver arriva et il vient d'être renvoyé définitivement de l'établissement.
Ceux ci ont trouvé dans son casier plusieurs sachet contenant du chite ainsi qu'un peu d'herbe.

Depuis que nous avons appris qu'il fumait, nous avons coupé toute source d'argent.
Nous avons bien du mal à savoir comment il arrive quand même à se fournir, en venant même à penser qu'il deal.

Sinon notre fils est vraiment gentil, pas d'agressivité, pas de violence ni de heurt avec lui.

Son comportements est vraiment altéré par sa consommations. Entre autre il n'as aucune mémoire, même sur les sujets les plus courant, n'as plus aucune envie (notamment pas de téléphone mais il s'en fout), enfin bref tout ce qui découle de sa consommation.

Ayant écumé les psychologues et les centres d’addiction, nous ne voyons plus quel est le chemin à prendre pour l'aider et lui permettre d’arrêter.
Nous en venons à nous demander si une hospitalisation serait nécessaire dans son cas.

Ayant beaucoup de mal à trouver quelqu'un pour nous aider, je me tourne vers vous pour tenter de trouver une solution.

merci par avance de toute aide que vous pourrez nous apporter

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


Freaky - 19/10/2017 à 20h03

Bonjour,

Je ne souhaite pas m'avancer imprudemment sur la psychologie et/ou les raisons de cette explosion mais avez-vous envisagé ou suivi une thérapie familiale ?

Les troubles du comportement à cet age là n'est pas rare, je vous conseil d'abord de consulter un pédopsychiatre pour avoir une idée de ce qui se passe avant l'hospitalisation, car la dépendance à des stups ou de l'alcool cache toujours autre chose.

StephaneLyon - 20/10/2017 à 11h41

Bonjour,

merci pour votre réponse. En effet nous n'avons pas encore effectué une thérapie familiale mais nous pensons la réaliser bientôt. Nous sommes un couples très soudé sans heurt ni engueulade mais il nous reproche peut être quelque chose qui nous échappe.
Ce sera en effet encore une étape bien qu'il soit réfractaire à tout ce que l'on entreprend en terme de thérapie ou de rendez vous vous de discussion.

Répondre au fil Retour