Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Notre fils de 19 ans consomme du cannabis

Par sylvia95

Bonjour
Nous avons un garçon de 19 ans qui fume du cannabis depuis a peu près 3 ans. Il a été obligé de nous l'avouer lorsqu'un de ses copains l'a balancé suite à un problème entre eux. Nous avons cru qu'il n'y touchait plus, malheureusement ce n'est pas le cas. Il m'en parle ouvertement car pour lui c'est normal, tout le monde le fait !!! Au début, c'était apparemment lors de soirée, seulement depuis quelques temps il fréquente un groupe tous consommateurs et certains seraient dealers. Maintenant il s'en procure et attend que nous soyons couché pour aller fumer seul dans le jardin. Nous ne connaissons pas la fréquence mais de sûr plusieurs fois par semaine. Malgré qu'on en parle avec mon mari, nous l'avons chope hier soir, j'ai perdu mon sang froid car malgré savoir qu'il fume me dérange, mais le voir faire a été de trop. Je l'ai frappé et pris ses clés de voiture, je ne veux plus le laisser sortir de peur qu'il s'en procure et encore plus grave, je l'ai traité de drogué et de minable !!! Je sais que j'ai fait une énorme erreur.
Il m'a dit il y a quelques temps, que au début effectivement c'était pour faire comme les autres mais son père lui a dit , ça commence ça et après tu t'en procureras et c'est ce qu'il fait. Mon mari m'a dit que j'ai fait une grosse erreur de le frapper, que ce n'est pas une solution, je suis consciente mais j'ai perdu mon sang froid, je m'en veux à un point !!
Mais comment faire avant que ce soit pire
Merci de votre aide

Fil précédent Fil suivant

2 réponses


telonos - 20/11/2017 à 22h07

Bonjour

je suis dans le même cas que votre fils aussi ne me prendrez-vous peut être pas au sérieux. Tout comme lui je fume du cannabis et j'ai 19 ans.
Je ne pense pas que l'obliger a arrêter est la bonne solution, à notre âge nous sommes dans un milieu étudiants où nous sommes soumis a beaucoup de tentation. Je pense qu'il serait préférable de savoir dans un premier temps si il est réellement accro, puis de discuté avec lui de ça consommation, voir si il peut la réduire mais la décision d’arrêter doit venir de lui.

Discutez calmement avec lui et demander lui comment il envisage faire évoluer ça consommation (la plupart des jeunes de notre âge pensent arrêter avant de rentré dans le monde du travail).
Considérez le cannabis comme l'alcool : il n'y a rien de choquant à boire un verre en soirée avec des amis ? Certain préfère fumer dans le même état d'esprit.

Cordialement

sylvia95 - 22/11/2017 à 08h14

Bonjour telonos
J'en parle avec lui sans aucuns problèmes, comme il me dit, il reconnait avoir commencé pour faire comme les autres car tout son entourage consomme, depuis le collège mon fils s'est toujours entouré de mauvaises personnes, des jeunes qui ne faisaient rien en cours et se faisaient exclure à longueur de temps, c'était ses potes. Puis au lycée, pareil, encore de mauvaises personnes, il s'est retrouvé a consommé de l'alcool au sein de l'établissement, nous l'avons changé dans un etablissement privé avec 160 élèves au total, il s'est remis encore avec de mauvaises personnes où il a fini par s'ouvrir la tête sur un radiateur, puis en novembre l'année dernière il a commencé une relation avec une fille qui lui a pourri la vie et ce n'est pas moi qui le dit mais lui, il a mis un terme à cette relation en octobre de cette année mais malgré tout il l'a dans la peau et n'arrive pas à l'oublier, très récemment il s'est mis dans une bande malsaine consommateurs et dealers, il passe son temps a rester dans la rue avec eux le soir jusqu'à je ne sais quelle heure du matin, il a raté son bac en juin et a décidé d'arrêter les études, du coup juste un BEP en poche, il fait de l'intérim mais bon malheureusement des missions par ci par là, mais il ne demande que ça de travailler. Bref, étant donné ce mal être dû a cette fille j'ai pris un rdv avec un psy, il est d'accord pour y aller, on verra, ce que nous avons peur, c'est qu'il a tellement augmenté sa fréquence de consommation, qu'il ne puisse plus arrêter par addiction, je suis très ouverte au dialogue et peut comprendre que certains jeunes consomment car la vie est de plus en plus difficile, ce que je n'accepte pas, c'est que des jeunes n'ont aucunes raisons de le faire mais consomme avec les potes, pour quoi faire? Je me rends compte que mon fils qui a beaucoup de potentiel fait en sorte d'être aussi bas que les autres , on passe pour un con quand on est intello
Cordialement

Répondre au fil Retour