Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Pour l'aider: continuer ou mettre de la distance?

Par RoseT

Bonjour à tous.

Après avoir lu quelques sujets de consommateurs mais aussi de leur entourage, je me décide à poster mon propre sujet car je me sens très seule.

Je suis avec un garçon de bientôt 26 ans depuis 2 ans qu'on va appeler Jimmy. Il consomme de la marijuana (et du shit ponctuellement) depuis ses 14 ans, buvait beaucoup, a découvert la cocaïne et deale pour ne pas avoir à payer sa consommation.
Quand je l'ai rencontré, je savais que Jimmy fumait, mais il était dans une structure pour se faire soigner. Pour moi, ce problème devait donc ne pas en être un pour longtemps. Petit à petit, j'ai découvert qu'il avait un gros penchant pour l'alcool alors qu'il l'avait nié (mais honnêtement, je pense qu'il se mentait à lui même aussi); il a bien réduit sa consommation d'alcool au point de pouvoir rester sans boire quelques jours ces derniers mois.
L'an dernier, il a essayé la cocaïne et malheureusement, ça lui a plu. Il en a repris plusieurs fois, notamment avec son meilleur ami (qui y est complètement accro) et des collègues. Depuis, son meilleur ami est parti au bout du monde et Jimmy a quitté son travail. Il n'y a pas touché depuis juillet. Même s'il a encore le numéro du mec qui le fournissait, c'est un enfer en cas de craving, mais au moins il ne fréquente plus de personnes qui représentent des tentations directes.
Là où il travaillait, un mec produisait de la weed et Jimmy a réussi à avoir un assez bon feeling avec lui pour le convaincre de lui vendre de plus grosses quantités que celles d'une consommation personnelle au prix de gros, ce qui lui permet d'en vendre à un prix plus élevé que ce qu'il paye, de façon à ce qu'il ne paye pas ce qu'il fume.

Ses parents sont au courant qu'il fume et qu'il boit, j'avais déjà pu en parler avec sa mère; le reste, je ne sais pas. Ma famille sait que Jimmy fume et refuse notre relation et je n'ai plus d'ami.

Je comprends comment il en est arrivé là, je connais son parcours, ses souffrances et je fais ce que je peux pour l'aider. Je lui ai prêté beaucoup d'argent (payer le psy, les courses, des jeux, mais aussi du liquide qui a dû partir en fumée...), je gère de petites démarches administratives (prendre RDV chez le dentiste, faire son CV...) pour que ça le soulage et qu'il puisse se focaliser sur sa guérison, et même si on n'habite pas ensemble je fais mon maximum pour aller chez lui si ça ne va vraiment pas (ce qui est délicat car même si je n'ai qu'un mi-temps, j'habite chez ma grand mère qui a également besoin d'aide).

Mais voilà, ça fait 2 ans et très peu a bougé. Ces dernières semaines, il s'est remis à boire quotidiennement. Il oscille entre diminuer la weed et fumer de grosses quantités. Il fait des pauses dans le deal et promet de ne plus recommencer, pour reprendre le mois d'après.
Du coup je me demande si rester avec lui et l'aimer et le supporter est le mieux que je puisse faire? Ou alors est-ce que je lui donne une sorte de feu vert pour continuer ces comportements?
Si vous avez été / êtes à ma place ou à la place de Jimmy, comment est-ce que vous voyez la situation? Est-ce qu'on doit rester contre vents et marées (ce qui est mon credo), ou est-ce que prendre du recul/des distances envoie le message clair que trop c'est trop?

Merci aux personnes qui auront pris la peine de me lire,
Bonne soirée.
Rose

Fil précédent Fil suivant

Répondre au fil Retour