Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Souffrir dans son couple à cause du cannabis

Par laulau_233

Cela 8 ans que je suis en couple, mon ami fume depuis presque 15ans. Au début ça ne me dérangeait pas mais aujourd'hui c'est limite invivable. Il est dépendant et la plupart de ses amis si ce n'est tous sont des fumeurs. Aujourd'hui il souhaite réduire mais pas arrêter, chose que je ne comprends pas. Il est violent verbalement si il ne fume pas, il ne souhaite pas se faire aider il pense a tort pouvoir y arriver seul. Il fume près de 7 joints par jours sans compter quand il passe des soirées avec ses amis et là c'est plus. Nous avons 2 enfants et je ne pense pas que cela soit un exemple pour eux lus tard. Je pleure TT les soirs car je ne sais pas comment l'aider.

Fil suivant

58 réponses


Modérateur_949 - 19/03/2014 à 12h22

Bonjour Laulau,

Oui il est difficile d'aider quelqu'un qui ne veut pas se faire aider et qui pense s'en sortir seul. Cependant je vous conseillerais de prendre ce qu'il donne déjà et de l'encourager dans sa tentative pour réduire sa consommation. Cela ne tiendra probablement pas à cause de son entourage qui lui fera perdre ses objectifs mais ce n'est peut-être qu'en essayant qu'il peut le comprendre. Ne vaut-il pas mieux, du coup, lui dire "banco" ?

Encouragez-le, félicitez son envie de réduire pour qu'il comprenne mieux combien c'est important pour vous que cela change. En revanche il montre clairement des signes négatifs de "manque" avec les sautes d'humeur dont il fait preuve s'il n'a pas une certaine quantité de cannabis. Je vous encouragerais donc à mettre, en même temps que vous l'encouragez, des limites explicites sur le fait que vous n'êtes pas prête à subir ses sautes d'humeur et qu'il doit se contrôler vis-à-vis de vous. S'il doit fumer du cannabis pour se réguler, alors peut-être comprendra-t-il mieux son état de dépendance. C'est aussi un moyen détourné de le confronter au fait qu'il aurait peut-être besoin d'aide pour se contrôler et y arriver.

Même si cette tentative a de grandes chances d'échouer il faut considérer qu'il faut en passer par là pour qu'il avance vers d'autres objectifs. Vous aurez un rôle important à jouer au moment de son échec pour qu'il n'en déduise pas pour autant que le cannabis est plus fort que lui et qu'il ne peut pas s'en passer. Bien sûr qu'on peut se sortir du cannabis. Mais quand cela fait si longtemps qu'on en consomme, que ses relations sociales sont essentiellement basées dessus, alors les sacrifices à faire pour s'en libérer son plus grand qu'on ne l'imagine. Cela lui demandera du courage, comprenez-le. Mais avec votre soutien cela sera aussi un peu plus facile pour lui.

J'ai noté, à travers ce que vous écrivez, une certaine forme de lassitude et de désespoir. C'est tout à fait compréhensible et c'est la raison pour laquelle je vous encourage à prendre contact avec un centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa). Ces centres, gratuits, qui garantissent la confidentialité, reçoivent aussi l'entourage des personnes dépendantes pour un soutien, des informations, des conseils, une écoute... Utilisez notre rubrique ["S'orienter"->http://www.drogues-info-service.fr/?-Adresses-utiles-] (avec les critères "soin" et "addictologie"blunk pour trouver une adresse proche de chez vous.

Notre ligne d'écoute "Drogues info service" reste également à votre disposition pour en parler quand cela ne va pas : 0 800 23 13 13 (01 70 23 13 13 depuis un portable pour éviter d'être surtaxé).

Bon courage Laulau, nous restons aussi à votre écoute dans ce forum.

Cordialement,

le modérateur.

Isamonamour - 21/03/2014 à 22h40

Je n'avais pas le moral encore ce soir et je cherchais des témoignages pour me sentir un peu moins seule ... j'ai lu le tiens et je me suis retrouvée . Je suis maman de 2 petits mois aussi et en couple depuis 14 ans. Mr fume depuis ses 15 ans, soit 20 ans maintenant.J'ai un peu lutter au début de notre relation contre le cannabis ... En vain ... puis j'avais dit je n'aurai jamais d'enfant temps qu'il fumera ...j'en ai eu 2 et il fume toujours. En fait, je distingue deux grandes périodes dans ma vie rythmée par sa fumette : lorsqu'il ne fume pas : il est odieux envers moi. Je voIs bien ,rien que dans son regard qu'il n'est pas dans son état normal. Il est très agressif et me reproche des choses qui ne sont mêmes pas cohérentes parfois, j'ai l'impression qu'il se défoule sur moi. une bouteille restée ouverte, une chose non rangée ... tout prend des proportions énormes alors que je suis seule à tout gérer chez moi ...dans ces cas là, et c'était le cas ce soir, je suis en total stress mais je dois prendre sur moi pour ne pas effrayer mes enfants. J'ai l'mpression dans ces cas là d'être un surfer qui surfe sur les vagues d'agressivités qui se déchaine. Et puis il y a les jours "normaux" où il fume ... tous les jours ... Dans ce cas il est plus ou moins gentil, prévenant avec les enfants. Mais ... il ne fait rien. Posté devant son écran de PC il joue toute la soirée et fume ... En fait, j'ai l'impression que ma vie est en stand by à cause de ses maudite fumette : pas de vie sociale (lui sort mais personne ne vient chez nous car ses amis, qui fument tous, ne sont pas les miens et lui, gérerait mal une soirée avec les miens qui ne fument pas) pas de vie de couple (pas de sorties, de resto, d'activité) pas d'avancée dans notre vie quotidienne (une maison où aucun travaux ne se fait, pas d'entretien des extérieurs ) bref, la merde quoi. Je suis quelqu'un de très positif de nature mais là, j'avoue que je ne vois pas le bout du tunnel et je commence à m'épuiser physquement car je gère tout, et moralement. Personne à qui parler aussi ... car personne dans ma famille et mes amis ne sait qu'il fume et ne sait par quels moments je passe parfois. J'ai besoin d'aide.

Modérateur_949 - 24/03/2014 à 10h44

Bonjour Isamonamour,

Je suis le modérateur des forums. Il transparaît dans vos propos un stress et une fatigue qui, à la longue, pourraient vous rendre malade. Vous avez beaucoup de responsabilités et vous devez subir cette situation sans issue apparente pour le moment. Je ne peux que vous recommander d'aller en parler, en tant que proche d'un fumeur de cannabis, dans un centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa). Ces centres reçoivent l'entourage gratuitement, sur rendez-vous. Cela vous permettra de "faire le point" au moins pour vous. Ce n'est pas grave s'ils ne connaissent pas votre conjoint.

Notre rubrique ["S'orienter"->http://www.drogues-info-service.fr/?-Adresses-utiles-] vous permet de trouver le Csapa le plus proche de chez vous. Entrez, en plus de votre département, les critères "soin" et "addictologie".

Cordialement,

le modérateur.

annedu52 - 28/03/2014 à 20h49

bonjour j'ai lu vos messages et vois que votre vie est très angoissante mais si votre conjoint est dans cet etat et depuis si longtemps c 'est qu'il a de gros problèmes lies a sa vie d'avant,peut etre quand il était enfant .je pense que vous devez savoir ce qu'il a vécu.
bien souvent ces personnes ont du mal a dialoguer et cachent leurs mal ètre dans les consommations de cannabis alcool ou les 2. tout ce qu il y a de sur c'est que vous ne pourrez pas supporter cette vie encore longtemps sans y perdre la santé. essayez de l'amener a réflechir et et peut etre a consulter 1 psy encore faut il en rouver 1 qui soit a la hauteur
courage
annedu52

marie31770 - 22/04/2014 à 13h45

je me retrouve complètement dans votre témoignage, je suis avec mon mari depuis 16 ans nous avons 3 enfants, areil il fume depuis son adolescence, au debut ca me genait pas plus que ca nous etions jeune, nous faisions la fete puis j'ai "grandis", nous avons eu nos enfants, construit une maison, trouvé un bon boulot chacun, tout pour etre heureux sauf que mon mari est accro, je suis fatigué, il ne fait rien a la maison, quand je lui demande il dit oui mais son regard dis tu m'ennuie .... pareil travaux en plan depuis 4 ans il avance pas, j'ai eun la visite de mon frere il a fait une partie de faience qu'il manquait, ca lui a prit 3h et bien pendant ce temps monsieur etait entre son ordi et l'arriere du jardin pour fumer, nous n'avons plus de vie, nous avons fait un voyage de 3 jours ou il n'en fumait qu'un le matin et 1 le soir, il a ete execrable, pas une discussion à part pour s'engueuler pur le choix du resto ou tu sais pas lire un plan ..... je l'ai senti en stress en manque odnc ca m'a braqué forcement ....
J'ai pris une grande decision, je pars avec les enfants en vacances et si il ne veut pas aller voir quelqu'un pour arreter je stop tout, je ne peux pas continuer a vivre ainsi on a plus de vie, en dehors de ses copains qui passe car ils achetent groupé, on est coupé du monde a part des fumeurs comme lui je ne peux plus, je bosse je gere mes 3 gamins, le menage, et ma famille est a 700kms je suis épuisée
Je precise sa conso enfin la semaine je ne sais pas si il fume le matin mais 3/4 par soir et le week end 1er joint dans l'heure qui suit son levé et il doit bien etre a 6/7 par jour

Isamonamour - 29/06/2014 à 23h34

Je viens seulement de prendre connaissance de votre message et je l'ai relu 3 fois tant j'étais impressionnée de voir les similitudes ... je comprends parfaitement ce que vous pouvez vivre ... et quelque part, ça me réconforte de voir que je ne suis pas seule à vivre cette situation .

bhena - 13/01/2015 à 19h37

je vis la meme chose
je suis au bord de la séparation
ou en etes vous ?
merci

Morcheeba@ - 24/05/2015 à 07h53

Bonjour,

Pour résumer: mariee depuis 6 ans et un bebe de 11 mois.

Mon mari fume depuis 15 ans, il fume tous les soirs. Comme pour vous, il est devenu accro des écrans, ne fait pas de vie de famille, ne m'aide pas à la maison, ne change pas une ampoule, aucun bricolage et, pire que tout, dirais-je, ne se montre pas capable d'empathie envers moi.

A cause d'une enorme frustration et épuisement moral, je suis entrée dans un état d'angoisse generalisee depuis le début du mariage. Je me suis alors remise en question car monsieur me faisait culpabiliser de m'énerver pour "si peu" et ca ete des annees de psychanalyse, antidépresseurs, repli sur moi meme, etc. À présent je ne sousestime plus l'impacte de cette vie de couple dans mon bien être.
Je lui ai dit que je partais et il a peté un câble, puis fait comme si de rien était. Toutefois, il continue de dormir sur le canapé car il s'endort défonce en regardant ses écrans, et e montre assexué ( ca fait un an que nous n'avons pas de rapports), ce qui ne me dérange pas car mes sentiments pour lui ont diminué.
Je cherche des forces pour partir et laisser de côté l'idée de famille. Dans ma tete je suis déjà partie.

Amitiés,

Petiterina - 02/03/2016 à 20h27

Bonsoir,

En pleine noirceur je cherche des témoignages.. Et oh que je me retrouve dans vos histoires.
Je suis avec mon conjoint depuis 2 ans. Je suis enceinte de près de 8 mois et maman d'une petite fille.
Je vis comme vous entre périodes de bien être (quand il fume) et périodes de mal être comme en ce moment quand il n'a plus rien à fumer.

Je lui sert dans ces moments là de defouloir : insultes, dévalorisation, objets jetés à la figure. Je ne le gère pas quand il est en manque et c'est dur.
Il est accro dépense des sommes folles dans la fumette. J'ai un bon job et lui aussi. Nous avons de tres bons revenus mais nous sommes criblés de dettes et de crédits car il ne paye rien tout passe dans le shit. Nous sommes à découvert de 2500€ et le gouffre s'agrandit. Je n'ai même pas les moyens d'acheter une chambre pour notre bb qui arrive dans 2 mois.
Je vis dans le stress de l'argent et de ses crises de manque. Dans une angoisse permanente de savoir quand il n'aura plus rien à fumer et comment il va réussir à me pourrir pour se défouler. Il est arrêté depuis des mois et se laisse vivre,moi je suis enceinte de 8 mois et je continue à bosser car j'angoisse de me retrouver en congé maternité avec lui H24 à la maison.
Il fume depuis qu'il a 15 ans. Il a des problèmes avec la justice avec CA car il a développé une agressivité telle qu'il a eu des bagarres au travail et dans la rue. Il ne se contrôle pas.
Ma vie est donc rythmée par les insultes et les excuses.

C'est l'enfer et Jai peu de repos et de repis. Je suis inquiète pour l'avenir. Pour lui. Pour les filles. Et pour moi car je vais mal.
Je sais que je dois le quitter mais j'y arrive pas. Je l'aime et de toute façon je n'ai plus les moyens de partir je suis coincée.
J'aimerai tant qu'il arrête. Il a déjà essayé mais il ne tiens pas longtemps et ce sont des moments atroces pour moi car je suis une paillasse pour lui où il déchargé sa haine. Tous ses amis fument soit bcp comme lui soit tres modérément et du coup ne le côtoient pas tout le temps.

Lui est bien sous tous rapports il paraît en public comme l'homme presque parfait. Peu de gens de mon entourage savent qu'il fume et sa famille ne le sait pas. Pour ses amis il est drôle et toujours serviable. Mais quand la porte de la maison se ferme CA n'est pas CA. Je suis isolée et j'en ai marre de saouler le peu d'amies que Jai à raconter ma maltraitance. Je n'ose plus rien dire. Je ne dis plus rien.

Je me suis murée dans le silence et je me dis que Jvais finir par en crever de toussa. Ou un jour je partirai et foutrait ma vie en l'air avec ses dettes qui se retourneront contre moi.

Je vis avec un enfant capricieux de 40 ans qui me traite comme une merde quand il est en manque. Je n'ai plus la force de l'aider. Je n'ai plus la force de m'aider moi meme à sortir de CA.
Il m'a volé mon sourire, a volé ma joie, il m'a volé la vie que je rêvais avec lui....

Je sais que mon message n'avancera pas les choses. Il ne changera rien à ma vie mais ces quelques mots CA me fait du bien de les poser car je n'ai personne à qui les dire comme cela.

J'ai fini par me résigner et je tire mon chapeau à ceux qui arrêtent et celles qui arrivent à les quitter. Moi personnellement je n'ai pas la force.

Bonne soirée

Répondre au fil Retour