Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Une grand-mère

Par Mam'nov'

Bonjour à toutes et à tous,
Je suis une jeune grand-mère de 59 ans, mais grand-mère tout de même pour les jeunes de ce site ! Je voulais témoigner qu'il est possible d'être toxicomane et bon parent. Ma fille a eu des années difficiles, aujourd'hui elle s'en est sortie, mais elle a connu l'héroïne en voie intraveineuse. En 1992, ma fille est tombé enceinte (elle avait 20 ans)et ne s'est rendue compte de sa grossesse qu'au cours du 5ème mois. A l'époque, elle n'a pas eu de méthadone et elle a continué de consommer (un peu moins mais tous les jours) jusqu'à l'accouchement : elle a eu un petit garçon prématuré de quelques semaines et qui a eu des soins à sa naissance mais qui globalement allait très bien. Elle avait très peur que les services sociaux lui enlèvent son bébé, mais l'équipe de la maternité de Necker a été super. Je vous passe les détails et les batailles surtout ! Mais ma fille a toujours été une bonne mère et je voulais juste témoigner qu'on peut être drogué et bon parent. Désolée d'avoir été aussi longue, mais ça me tenait à coeur.

Fil précédent Fil suivant

10 réponses


floflo - 09/12/2009 à 00h34

bonsoir,je suis mamn moi ausssi de trois enfant et je me suis droguée a l'héro pdt 6ans g arréter depuis peu 5mois,mais j'aime mes enfants et j'ai toujours essayer de ne pas les pénaliser a cause de ma dépendance!cela na pas tjrs été facil!!srtout du coté financier,mais en tout k,on me dit aussi ke je suis bonne mamn,alors oui on peut étre tox,et 1mamn ki aime c enfants.a ma derniére grossesse je consommée ts les jours aussi.G 3enfant,8,6,et 3ans.je n'est connu l'héro que pendant ma dernière grossesse,ma fille est née préma aussi,elle va très bien aujourd'hui.Mais jtiens a dire ke la toxicomanie n'enlève en rien l'amour kon a pour c enfants!!!

the_thistle - 25/03/2010 à 08h40

je lis vos messages qui globalement sont très positifs (et tant mieux) il est vrai qu'on peut consommer de la drogue en etant enceinte, maman, et que tout se passe pour le mieux, mais je voudrais quand même rapeller a ceux qui nous lisent et qui peut etre s'appuient sur nos témoignages que ce n'est pas toujours ainsi.
si une jeune maman enceinte lit ceci, et qu'elle consomme je ne voudrais pas qu'elle se dise "ha ben chouette pas besoin d'arreter puisqu'on ne risque rien"
j'ai une amie qui a eu un enfant sous héroine, a la naissance( prématurée) il a été placé sous morphine pour lutter contre le manque, puis il a grandi, jusqu'a ses 5 ans mis a part un leger retard de croissance tout allait bien, mais a présent, il a 8 ans, et il est dans scolarisé dans une école spécialisée a cause de son retard intellectuel, sachant que les medecins incombent ce retard a la toxicomanie, je voulais simplement rappeller que tout ne se passe pas toujours aussi bien que ca à été le cas pour les femmes dont le témoignage figure pluss haut..
en souhaitant tout ce qu'il y a de meillleur a tout ces petits bouchons, qu'ils grandissent dans la joie et le bonheur...
merci d'avoir pris le temps de me lire..

cruella30 - 13/07/2010 à 13h25

votre temoignage ma rassurè car j ai consommè de la coke et de l extasie c dernier mois et je viens de tombè enceinte donc j ai tout arretè mais le est que j ai pris des produit sans savoir et j avais tres peur pour mon futur bèbè votre temoignage ma rassurè et je vous en remercie

bidouille - 03/08/2010 à 08h28

J'avoue être un peu choquée par ces propos ....Bien sur que le fait d'être toxicomane n'enlève rien à l'amour qu'on peut porter à ses enfants mais ne leur fait-on pas vivre des choses très difficiles et ce dès la naissance ???
Le manque dès la naissance , la naissance quelques fois prématurée et tout ce que cela implique...Et franchement peut-on reellement apporter à un enfant tout ce dont il a besoin pour grandir quand la drogue est devenue vitale et que l'obsession quotidienne est de trouver de l'argent pour se la procurer ???
Je sais que mes propos vont choquer mais je vous assure qu'ils ne sont porteurs d'aucun jugement je voudrais simplement qu'on ne banalise pas la prise de drogue dans une société où elle est déjà si présente et si facile à se procurer !!
Bien sur certains enfants de toxicomanes s'en sortiront très bien dans la vie mais il ne faut pas se voiler la face , ils partent avec un handicap...
Je ne suis pas toxicomane, je ne l'ai jamais été , j'ai toujours penser faire ce qu'il y avait de mieux pour mes enfants...Hélas un de mes fils est accro à l'héroine ...Je ne suis donc pas là pour juger mais juste pour remettre les choses à leurs places.
Mon fils n'a pas d'enfants et j'en suis heureuse même si je lui souhaite de connaitre la joie d'être papa un jour aujour'dhui c'est un soulagement...Chaque chose en son temps!!

july_sod54 - 16/02/2011 à 01h49

bonjour, je me suis inscrite tout récemment sur ce site.J'ai 24ans,Je suis maman d'un petit garçon de 2ans, qui va trés bien. je suis toxicoman depuis que j'ai 18ans et à part un sevrage il y a 5ANS ou j'ai tenu que 4 mois je consomme tous les jours 1,5g d'heroine en snif malgré mon traitement de methadone.je vis seule avec mon fils car je me suis séparée du papa lui aussi consomme et ca a bouffé notre couple.Mon fils est né à terme mis il a subi un sevrage avec des microdoses de morphine.Je tente d'avoir une vie normale, je gère mes consommations et m'arrange por ne voir mon dealer qu'une seule fois par semaine sans le petit.Je suis obligée de bosser 48h par semaine pour pouvoir payer toutes les factures, pour faire en sortes que mon fils ne manque de rien car l'hero ça coute une fortune(environ 900e par mois).Mais la je suis au bout du roulo...Ca fait 2semaine que je suis en arret maladie car la depression liée a ma toxicomanie est tellement pesante que je n'arrive plus à me lever le matin.je n'ai plus d'amie et pers n'est au courant dans mon entourrage à par mon médecin.je voudrais bien faire une cure mais je suis bloquer pour faire garder mon enfant aussi logtps.On peut etre mère et toxico et aimer ses enfants mais si on veut les préserver et leur donner les meilleures voies pour réussir il faut leur donner des bonnes bases pour réussir dans la vie.Je n'ai jamais parlé comme ça alors dsl pour la longueur de mon texte

samette - 30/03/2011 à 16h10

Bonjour,
ça remonte le moral de voir qu'il existe des grands mères qui assurent.
J'ai arrêté après une année de cure et relais en appartement thérapeutique où j'ai rencontré mon futur ex mari.
je me suis mariée plus pour mes parents et d'ailleurs comme je ne payais pas le mariage j'ai du accepter tout ce que ma mère décidait.
mon fils est né en 97 puis ma fille en 2001 et j'ai quitté le domicile conjugal en 2002 et demandé le divorce.
depuis je vis un enfer, car mon ex mari a décidé de me faire payer cet "affront" . pendant jusqu'à aujourd'hui, donc onze ans de lutte pour.. rien !
il a fait courir des rumeurs, des gens que je ne connais pas ont même produit des attestations disant que j'étais folle, "troubles psychiatriques" car mon ex, puis sa compagne (qu'il a choisi étudiante, 10 ans de moins..)s'en est persuadée, en a persuadé son entourage, bref.
le pire c'est qu'ils ont fait croire à mon fils dès l'âge de quatre ans que sa mère était une alcoolique. je ne suis pas alcoolique, mais mon ex connait mes fragilités et il m'a prévenu qu'il mettrait tout en oeuvre, qu'il avait le temps mais que je le payerais cher. je le paye très cher.
à partir de 206 mon ex appelait mon fils tous les soirs, le poussait à me mentir, lui racontait que "l'autre" "la foldingue" voulait les sé&parer pour toujours parce que j'értais jalouse de leur relation..
alors que je suis restée dans la ville pour permettre aux enfanrts de voir leur père quand ils le souhaitaient.c'était chez lui, interdiction de m'appeler "maman" mais par mon prénom (pour me mettre au même rang que sa compagne) changer d'habits pour ne pas avoir l'odeur de chez moi,faire de la surebnchère avec les jouets que j'achetais,et mon fils a plusieurs reprises est rentré en me disant que je lui achetait de la merde. quand je fais un cadeau, je les achète, ou alors c'est pourri, même pas neuf etc.. (et c'est faux, merci)
bref.
mon fils est allé vivre avec sa soeur de 3 ans de moins, chez son père car je souhaitais arrêter la méthadone (que je prenais depuis 2005)(mais pas de rechute, c'était plus en prévention etc)
une belle connerie!
en fait à l'hôpital (je résume) j'ai rencontré des gens et j'ai rechuté de juillet 2008 à décembre environ, puis mis sous métha)
mon ex n'a pas supporté que je revois ma fille au printemps (il ne le savait pas d'habitude) et en aout elle a fugué pour revenir chez mùoi, j'avais ,toujours la garde, mon ex a quand même déposé plainte.
il est venu me casser la figure avec sa compagne devant chez moi et ma fille était terrorisée; elle n'a pas voulu les suivre même quand la compagne a tenté de la tirer de force elle s'est débattue.
j'ai déposé plainte, affaire cloassée, c'est la seconde fois qu'il échappe à la justice alors que j'avais des itt et un doigt handicapé à vie.je me suis rapprochée des services sociaux et devinez ? c'est lui qu'il défendent maintenant alors que c'est moi qui ai fait appel à eux, mais il ment toujours habilement, comme opar exemple, il dit qu'il a appelé ma fille 50 fois par jour !! alorts que la pauvre était au contraire mise en quarantaine par sa famille paternelle ! ni cadeau de noel ni anniversaire...

mais le pompon, c'est ma mère : elle a écrit au juge en racontant des mensonges, avec des dates fausses, elle signe en sa qualité de "directrice d'école" et elle demande à ce que mon fils me soit retiré. elle n'évoquue pas ma fille. et elle a écrit cela lorsque j'ai refusé de venir tel qu'on me le proposait, car j'avais bien expliqué que j'avais besoin de me rapprocher des enfats après tout ce temps et j'espérai pouvoir le faire chez eux, j'ignorais qu'ils s'étaient rapprochés de mon ex (alors que qq années plus tôt ma mère émettait de sérieux doutes, elle le prenait pour un pédophile, elle a tenté de m'en convaincre en vain.
j'ai perdu mes deux enfants et je ne comprends pas ce qui arrive à ma vie car j'ai tout sacrifié à leur bien être des années, j'ai fui mon mari pour les protéger de sa violence, aujourd'hui il a gagné, il m'a poussé là où il voulait que je sois, il veut ma peau et avec l'aide de ss papa il l'a eu, il m'a poussé à la rechute (il a été odieux à l'hopital)
là, je suis seule, je suis dans la chambre de ma fille, de mon fils aussi puisqu'ils l'ont occupé tour à tour et je pleure
et je ne peux rien faire pour mes enfants, j'ai entrepris un testament parce que je veux qu'ils sachent pourquoi je vais partir
sans atttendre le second jugement,; ils ont même écrit à la caf pour avoir l'argent qui m'a été versé depuis2002 !!
et la caf me demande des comptes..
je suis tellement désolée, mais ça continuera toujours, dans dix ans il me fera pareil, et mes enfants qui n'entendent dans sa bouche depuis 2s002s que des insultes ou pire..
et si je dis tout ce que je sais, ce que ma fille m'a raconté répété en pleurant, mes enfants iront à la dass ou chez mes parents car c'est ce que veut ma mère depuis toujours, à noël elle a offert une guitare électrique+ ampli 300€ à mon fils et un ipod et des habits à ma fille, j'ai été con j'ai laissé ma fille y aller et j'étais seule, comme d'habitude à noël.
ils ne parlent même pas de moi, là bas ils font comme si je n'existais pas et chez leurs grands parents patern,els c'est l'inverse, ils entendent des inultes, des horreurs (et la grand mère de signer sur l'honneur une attestation où elle déclare ne hjamais parler de ça devant les enfants..)
je ne peux pas lutter et je ne le peux plus, je n'ai plus de force, j'ai failli vivre heureuse,; j'ai failli vivre, tout court. me sortir de la dépendance pour voir ça ? et mes parents qui m'ont lâchement abandonnée à 800KM ET ONT TOUT FAIT POUR QUE JE NE REJOIGNE PAS MA FAMILLE QUI AURAIT PU ME SOUTENIR PUISQU4ILS SONT TOUS DANS LE SUD OU EN CORSE
quand à ma grand mère, elle n'appelle plus, je suis déjà morte pour elle, ma mère trône ainis dans sa position de super victime et elle est heureuse ainsi.-
je les accueillerais là haut qui sait
le pire c'est qu'ils savent que sans mes enfants je n'ai plus de raison de vivre car ils sont ma seule raison de vivre, mon moteur. donc c'est bien qu'ils veulent se débarrasser de moi depuis le début.
j'ai même eu entre les mains un courrier que mon ex adressait au juge en disant que ma mère et lui savait que j'avais du encore rechuter en juillet 2010 car j'avais été mal polie avec ma mère sur un mail (quand j'ai appris, un an après, qu'elle avait écrit au juge)

Modérateur_990 - 30/03/2011 à 17h27

Bonjour Samette,

Je suis le modérateur de ce forum. Je tiens à vous dire que c’est avec beaucoup d’émotion que j’ai lu votre message. Merci pour avoir partagé avec nous votre histoire. J’espère que d’autres internautes ne vont pas tarder à vous répondre et à vous montrer leur solidarité.

A pouvoir raconter ainsi votre histoire vous n’êtes certainement pas folle, contrairement à ce que certains ont pu vouloir faire croire. Nous sommes vraiment désolés de constater l’impasse dans laquelle vous semblez être aujourd’hui et le désespoir qui vous habite. Pourtant vos enfants sont là, qu’ils soient à distance ne doit pas vous faire perdre espoir de les revoir et de les récupérer un jour. Quoiqu’en disent les autres ils ont aussi certainement besoin de vous.

Vous évoquez dans votre message la perspective de commettre l’irréparable en mettant fin à vos jours. Nous entendons votre fatigue après tant d’années de lutte. Nous comprenons que vous puissiez ressentir cela aujourd’hui et nous nous tenons bien sûr à votre disposition pour en parler via notre ligne d’écoute, {{Drogues Info Service, au 0 800 23 13 13}}, que vous pouvez appeler tous les jours entre 8h et 2h du matin. C’est confidentiel.
24h/24 la ligne {{Suicide Ecoute}} se tient également à votre disposition au {{01 45 39 40 00}} pour vous écouter et pour parler avec vous.

Parlez-en, lisez aussi ces forums et également les réponses que pourront vous faire d’autres personnes. Tenez bon, nous sommes de tout cœur avec vous.

Cordialement,

Le Modérateur.

annedu52 - 02/04/2011 à 21h49

bonjour j ai été t touchee par votre temoignage je vois que vous avez votre lot de souffrances , j usqu'a present vous avez eut beaucoup de courage face aux personnes qui vous tournent le dos et celles qui vous font du mal.
vous avez des enfants, ne perdez pas espoir 1jour ils se rendront compte qu ils ont étés manipulés et ils reviendrons vers vous c est sur en attendant c est insuportable mais pendant ce temps pensez a vous reconstruire , allez voir 1 psy pour vous aider je crois que vous avez des problemes qui remontent très loin il serait bon pour d essayer de les comprendre.
je me permet de vous dire cela car j ai eut des annèes de depression et malgre le décès de mon petit fils a 17ans d 1 overdose je veux me rendre utile aupres des autres por qu'il ne soit pas mort pour rien et si j e peut vous aider aujourd hui ce sera 1 grand plaisir pou moi
je pense qu' il faut se soutenir dans les epreuves,c est tres difficile mais gardez confiance en vous ne vous laissez pas demolir pour vous, pour vos enfants ,il y a toujours 1 espoir je l ai vu dans ma famille ma belle soeur etait alcolique elle a vecu seule dans la déchéance plusieurs annèes et maintenant qu elle est bien ses enfants sont revenus vers elle .
si vous le desirez on peut rester en contact
peut etre a bientot je vous embrasse
anne

espritouvert - 27/09/2011 à 12h56

Merci de remettre les choses à leur place, malgrè tout l'amour que vous pouvez porté à vos enfant, sachez juste que le jour où ils le seront et ils s'en apercevront, ça pourrira leur vie, en plus de pourrir la votre.
Parce qu'on ne peut pas vivre éternellement dans le mensonge, la vérité éclatera un jour ou l'autre. Mieux vaut arreter avant qu'il ne soit trop tard, et, c'est vrai je ne peux pas savoir quelle horrible sensation le manque peut vous faire, mais il existe quand même des traitements pour éviter ses manques, je suis restée un an avec quelqu'un qui consommé régulièrement en sniffant, sa fesait 3 ans qu'il était dedant, il a commencé par 10MG de subu au début de son traitement, il a finit a 0.4MG, alors j'ai toujours espoir qu'on peut s'en sortir & quand je vois certain message j'en suis encore plus convaincu!
Quand on voit le nombre de personnes qui consomment, et personne en parle finalement comme si c'était une honte,je vous soutiens de tout mon coeur parce que j'en suis plus que concerné et cette merde me fait souffrir quotidiennement, parce qu'on a pas besoin d'en consommer pour quelle nous tue petit à petit, alors pensez a vos enfants, à vos enfants, a votre famille, à vos ami..

Répondre au fil Retour