Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Consommateur multidrogues désireux d’echanger

Par herbybr

Bonjour, consommateur multidrogues depuis de nombreuses années, désireux de stopper mais connaissant des difficultés, aimerait échanger avec personnes vivant ou ayant vécu la même situation , n’hesitez pas à m’ecrire

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Julielune - 11/02/2019 à 03h56

Help !! Moi aussi j'ai besoin d'aide

Antigone - 17/05/2019 à 00h07

Bonsoir,
Pas simple, oui.
expérimentation des interactions, un toxique soulage l'absence d'autres toxiques...
Comprendre pourquoi certains malades se contentent d'un produit...
Recevez-vous encore un quelconque plaisir à consommer, ou ce plaisir artificiel n'st plus.
Que dire. On à déjà du vous dire de traiter le Pourquoi de l'addiction?

Me concernant, j'ai pu me dégager d'une polyconso de façon notoire, en travaillant sur moi-même.
J'ai alors été orienté vers un thérapeute. Echec. Puis un autre...(En plus d'un suivi quasi quotidien en CSAPA). Au final, j'ai appris de moi même, car volontaire et encore lucide.
La drogue est très souvent un symptôme. Un écran de fumée qui masque un mal-être. Cela ne résout pas tout. Mais c'est une/la piste valable pour déjouer mon problème. Bien entendu j'observe toujours mon suivi addicto, et à ce jour, il m'arrive de m'autoriser un écart. Cela parce que je dis l'entière vérité à mes traitants. (cela ne concerne que moi..).
C'est le travail que j'ai fait, parce que souhaité et voulu.
A ce jour, un seul produit échappe à mon control. Mais trois ont dégagés.
Voici ce que je peux dire à ce sujet.
Tentez le coup !!
Très bon courage!

herbybr - 20/05/2019 à 20h08

Julielune explique ta situation pour voir si je peux te donner mon avis et/ou te conseiller ?

Pour ma part, polytoxicomane donc, j'ai commencé à fumer des joints, régulièrement vers 23 ans, j'en ai aujourd'hui 30, je fume toujours.
J'ai commencé les drogues dures à 26 ans, avec une longue période mdma qui a durée un an et demi environ, consommation quasi tous les weekends. Mais j'ai fini par arriver à décrocher de cette addiction là : je n'y touche plus.
Mais ensuite est venue la cocaine, à l'époque ou justement je me lassais de la md. 3 ans que je suis dedans, quasi tous les Week-ends, jamais en semaine ( quasi jamais) .Quelques pauses durant ce laps de temps : la plus longue, de 6 semaines… Et ces derniers temps, l'alcool est venu s'y ajouter … Je suis suivi par une association et une psy j'essaie de décrocher mais plus compliqué que j'aurais pensé .. c'est d'ailleurs ce qui m'inquiète : je finis toujours par y retourner malgré des descentes de + en + désagréable, et quelques signaux alarmants que mon corps me donne …
Voilà pour ma situation

Julielune - 24/05/2019 à 14h08

Bonjour,

Aujourd’hui ca va mieux. Je me suis séparée de la personne qui m’a mise dedans (un gros consommateur qui revendait et donc ne payait sa conso). Il en prenait tous les jours 2G / jour .
Avant de le connaître j’étais consommatrice occasionnelle, seulement qu’en soirée et en faible quantité (0,5 par soir).

Avec cette mauvaise rencontre, j’avais de la C à foison, il m’avait habitué à des quantites astronomiques, et m’offrait des meuges pour ma semaine. À la fin j’en prenais tous les jours comme lui.
Je prenais jusqu’à 5G par semaine et ce pendant plusieurs mois.

J’avais envie d’arrêter mais lui non. Un événement nous a fait nous séparer. Un mal pour un bien car j’ai pu arrêter ma conso.

Mon sevrage a été long et plein d'étapes. J’ai d’abord fumé de l’herbe à outrance pour palier à la C. Beaucoup de sucreries aussi.

Puis j’ai voulu arrêter ma surconsommation d’herbe mais mon addiction s est reporté sur les cigarettes. Je fume peu d’habitude. Je fumais 1 paquet en 36 heures environ.

Puis l’envie d’arrêter de fumer comme un pompier s’en est suivi, mais on remplace toujours une addiction par une autre, jai eu donc l’envie soudaine de mâcher des chewing gum.

J’ai fait une grosse addiction au chewing gum pendant 1 mois, limite à etre mal si je n’avais rien à mâcher. Je mâchais toute la journée.

Aujourd’hui, j’ai arrêté les chewing-gums lol ça fait 3 mois que je ne suis plus avec cet ex.
Je continue de prendre un peu de C en soirées , c est un usage recreatif assumé (comme avant) 1G pr la soirée mais je ne suis pas retombé dans cette addiction au point de devoir en prendre tous les jours.

L’herbe et le tabac à petite dose. Je suis passée à la cigarette electronique. Bref tout est rentré dans l’ordre, mes consommations de drogue sont redevenues occasionnelles pour les soirées.

J’ai repris une alimentation saine et le sport (chose que j’avais totalement arrêté avec cette sur conso de C).

J’ai vraiment cru crever avec cet ex qui lui n’a pas arrêté et je pense qu’il en crèvera vu ses quantités et son manque de sommeil. Et pour avoir pris de la C longtemps à haute dose, je peux garantir que ça change vraiment sa vision des choses, on s’éloigne de sa famille, on se croit au dessus de tout le monde.
On s oublie, mon appartement était crado alors que je suis très carrée sur la propreté.
Bref je pourrais écrire plusieurs lignes sur les conséquences et les affres d’une grosse consommations de C.

Herbybr j’espère que tu arriveras à surmonter tes addictions, tu peux m’écrire en privee si je peux t’aider.
Si des gens veulent me parler après avoir lu mon témoignage je les invite à m’écrire.

Pour info je ne consomme pas du tout d’alcool. Même durant mes grosses conso de C je tournais à l’eau.

Et je m’en suis sortie seule en me mettant du plomb dans la tête. J’avais déjà l’envie d’arrêter en étant avec cet ex.



Répondre au fil Retour