Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses PDF Imprimer EnvoiMail

Yabaa

Par

je souhaiterai des infos sur le yabaa

Mise en ligne le 28/01/2010

Bonjour,

Le yabaa est une métamphétamine à base d'éphédrine. Sa structure chimique est proche de celle de l'amphétamine, mais ses effets sur le système nerveux central sont plus prononcés. Le yabaa existe sous deux formes :  cristaux et pastilles. Il est difficile d'en connaître la composition exacte et le dosage, les produits étant fabriqués dans des laboratoires clandestins. C'est une drogue illicite en France, son usage est passible d'un an de prison et 3750 € d'amende au maximum. La production, l'importation, l'incitation à l'usage, la vente ou la cession sont également interdits et punis de fortes amendes et peines d'emprisonnement. Le yabaa, d'origine asiatique, porte d'autres noms ailleurs dans le monde, c'est par exemple le crystal, ou l'ice aux Etats-Unis.

Le yabaa peut être ingéré et fumé. Ses effets durent entre 8h et 24 heures selon la tolérance de l'usager et les quantités prises.

Effets somatiques : atténuation de la sensation de fatigue, dilatation des pupilles, accélération du rythme cardiaque, augmentation de la température corporelle, deshydratation, transpiration.

Effets psychiques : excitation, euphorie, stimulation intense, augmentation de la faculté de concentration, disparition de la sensation de faim, hallucinations visuelles et auditives intenses.

La montée (début des effets) est violente et la descente (moment où la drogue cesse d'agir) particulièrement difficile avec des idées noires, suicidaires, un sentiment de persécution, une léthargie. Ces symptômes incitent à reprendre une pilule et conduisent de ce fait facilement à une consommation abusive répétée et à une dépendance. Mais l'effet de la drogue s'épuise après quelques prises. Le yabaa agissant en augmentant la libération de la dopamine dans le cerveau, les stocks de dopamine s'épuisent vite. Tant qu'ils ne seront pas reconstitués, la drogue n'aura plus d'effet.

Les risques en cas d'usage répété sont les suivants : état paranoïde avec délire de persécution (psychose amphétaminique), agressivité, attaque de panique, anorexie, problèmes cardiovasculaires, perte partielle ou complète de mémoire, dommages rénaux, hémorragies pulmonaires, attaque d'apoplexie (cessation brusque et plus ou moins complète de toutes les fonctions du cerveau, se traduisant par une perte de connaissance).

Les principales complications liées au surdosage sont une hyperthermie et des convulsions, qui peuvent conduire l'usager à la mort si elles ne sont pas traitées à temps.

Les sujets consommant des métamphétamines deviennent rapidement dépendants, ne pouvant supporter l'alternance des phases d'excitation et de dépression. A l'arrêt, il existe un syndrome de sevrage comportant des symptômes tels que sécheresse de la bouche, douleurs abdominales, humeur dépressive avec risque de passage à l'acte suicidaire, troubles du sommeil, irritabilité, fatigue.


Pour toute question ou renseignement complémentaire, ou tout simplement pour en parler, les écoutants de Drogues Info Service sont à votre disposition au 0800 23 13 13 (appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe, tous les jours de 8h à 2h du matin).

Cordialement. 

Retour à la liste