Rechercher sur le site :
Vous êtes ici : Accueil > Dialoguer > Forums Drogues Info Service > Avoir un proche qui se drogue > Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !

Dico des drogues

Rechercher une drogue :

En savoir plus

Drogues Info Service 0800231313, Ecoute Alcool 0811913030, Ecoute Cannabis 0811912020
Zoom - Zoom + Imprimer Envoyer par mail Enregistrer au format PDF

Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !



Dimanche 21 août 2011, par Yargider

Message :

Bonsoir,
Voila aujourd’hui je me suis décidé a me lâcher un peu en espérant avoir un peu d’aide !..
Mon père qui a 44ans mais encore comme un enfant touche à cette connerie depuis plus de 10ans maintenant. Il a déjà essayé d’arrêter mais avec des rechutes. Dans une année il arrive peut-être à tenir à tout casser un mois grâce aux médoc de substitution.
Des moments d’enfance pas terribles, pas comme les autres c sûr quand on voit un père qui se pique devant vos yeux on se sent coupable… Heureusement maintenant il ne le fait plus à la maison mais quand il est dehors on est pas plus rassuré avec ma mère. Des fois on doit le chercher en voiture par faute de moyens pour payer le péage !!! Dire que ces personnes ne pensent jamais aux conséquences !
Famille nombreuse de 5 enfants : il n’a jamais été seul.. Mes deux sœurs mariées et moi à la traine car peut être trop pensive sur ce sujet. Mes deux petits frères sont encore chez mes parents et moi dans mon appart seule ! On sait plus trop comment s’y prendre on est toujours après lui. Ça ne l’aide pas on lui dit il faudra que tu ailles dans un centre pour te faire aider il s’en fiche un peu. Le pire c’est qu’il dépense trop d’argent dans cette conneries alors qu’il ne travaille pas sans se soucier de l’avenir de mes deux petits frère et sœurs qui eux sont peut être plus fragiles face a ce problème, contrairement à mes sœurs mariées qui ont tracé leurs routes..
Comment ma mère doit-elle s’y prendre pour le convaincre qu’elle en peut plus ? Elle a déjà essayé de lui faire comprendre que c’était pas possible de continuer comme ça mais elle se sent impuissante et ne vit plus que par rapport a lui. Ça lui arrive de se trouver a coté de lui quand il se shoote de peur qu’il lui arrive qqch elle ne le quitte pas des yeux et quand elle est un peu inattentive il lui arrive des trucs fous… Un jour ça sera la fin s’il continue dans cette voie mais aucun de nous voulons qu’il décède de cette connerie…
On est épuisés.. quand on lui fait une remarque il se braque et dit qu’on ne l’aime pas alors que si c’était le cas on ne serait pas là aujourd’hui pour lui mais il ne comprend pas cela.. C’est quoi la solution ? l’enfermer qu’il souffre un certain moment pour qu’il arrête.. ? merci :-(

Actuellement, il y a 5 réponses consultables.
  • Sujet :  Re : Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !
    Bonjour ! Tu sais, à la lecture de ta lettre, je me sens triste de voir que cette (...)
     

    posté le 22 août 2011  à  18h00 par bluenaranja

    Bonjour !

    Tu sais, à la lecture de ta lettre, je me sens triste de voir que cette merde t’as volé ton enfance. Les mots que tu emploies, on sent que c’est toi l’adulte et ton père l’enfant dont il faut s’occuper. Et pour que cela ne te choque même plus, cela doit faire bien longtemps que cela dure.

    Il vous a tous transformées en parents, peut être qu’il rejoue des choses intimes, mais le résultat est là. Ta mère et toi vous occupez de lui pour tout, on le sent bien. Vous êtes rentrées dans un cycle qu’il sera dur de briser seule.

    Quand je vois que tu écris que lorsqu’il se shootait devant toi, tu culpabilisais… Se shooter devant son enfant… C’est spécial quand même. Et en plus, c’est toi qui culpabilise ! Il y a quelque chose de faussé là-dedans.

    Et ta mère qui se transforme en infirmière pour le "surveiller", ton père a inventé la salle de shoot à domicile…Tout confort.

    Quand je vois à quel point tout tourne autour de lui, je me dis mais pourquoi cet homme changerait-il ? Personne ne le remet en question, on s’occupe de lui, on répare ses bêtises,tout le monde est au petits soins. Je ne critique pas, je sais trop combien tout cela est difficile, on fait tous ce qu’on peut avec ce qu’on a…

    Perso, je te conseillerais de commencer une thérapie familiale, toi et ta mère, voir et comprendre pourquoi elle le materne à ce point, et pourquoi tu suis la même voie.

    Et que dans cet espace, avec l’aide du psy, vous mettiez des stratégies en place pour que cela change. Il faudra que vous soyez d’accord toutes les deux, ça va être exactement comme pour un petit dont on a fait toutes les volontés pendant des années, et d’un coup, les règles changent. Il faudra être ferme, et faire front commun.

    Cela est possible, mais c’est la première chose à faire. Votre père a fait en sorte de modeler son entourage par rapport à son addiction, il faut tout changer en profondeur - je ne vous dis pas de le mettre dehors ! mais il faut briser ce cycle.

    bonne journée

    bluenaranja

    • Sujet :  Re : Re : Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui ! - posté le 23 août 2011  à  22h02 par Yargider
      Bonsoir,Tout d’abord je voulais te remercier pour ta reponse,ensuite pour en (...)
       

      Bonsoir,Tout d’abord je voulais te remercier pour ta reponse,ensuite pour en revenir a mon pere et bien je pende ke tu as tout à fait raison sur le fait qu’il a réussi a modeler tout son entourage par rapport a son addiction et on se sent vraiment désemparé.allé chez un psy pour comprendre pourquoi elle le materne autant je pense quelle est tout simplement sous son emprise.par les remarque qu’il peut lui faire du style tu me trompes tu maimes pas et qu’en plus il est hyper possessif et jalou.tu sais venant d’un pays étranger ma mère sa seule famille ça n’a été que lui et nous après.quand j’ai écris kil se shootais devant nous tu sais ca n’est pas faussé le vrai ce qu’il ya de fausse la dedans c justement kil s’en fiche et kil arrive a le faire devant nous sans se soucier de l’impact psychologique ke ça peut avoir sur nous.et quand je dis qu’on culpabilise c parce qu’il nous répète qu’on ne l’aime pas alors on pense kon lui montre pas assez du coup on essaye detre bien et lui en profite pr nous lâcher.mais comme ta dis faut kon le laisse un peu tout seul (peu de chance ke ça change mais cmieu pour mes petits frères )jvai le place dans un centre ce week end quand jvai les voir j’ai encore entendu qqch qui ne ma pas plus après il a cas me détesterautant kil veut c pour son bien et surtout celui de mes frangins.enfin bon cette galère va nous suivre encore lgtps et même peut être a vie !merciiii encore ça me fait du bien de parler un peu ici surtout quand on te conseil merci encore

  • Sujet :  Re : Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !
    Hello ! Alors, je ne suis pas psy, tout ce que j’ai, c’est un peu de vécu, (...)
     

    posté le 26 août 2011  à  16h17 par bluenaranja

    Hello !

    Alors, je ne suis pas psy, tout ce que j’ai, c’est un peu de vécu, mais une remarque me vient. J’ai l’impression que tes parents entre eux rejouent la même scène depuis des années, et, quelque part, si ta mère est toujours là, c’est qu’elle y est acro aussi. Qu’elle n’arrive pas à sortir de ce cercle. Si ça se trouve, ils avaient déjà ce type de relation avant même que tu soies née. C’est pour cela qu’il faudrait qu’elle aussi fasse un travail sur elle-même, sinon, quelque soit le temps que ton père passe au loin, en revenant, tout se remettra en place. Les habitudes ont la vie dure… Ceci dit, tu as raison de vouloir faire quelque chose, mais pose-toi, et pose leur des limites. Tu n’es pas responsable de leurs choix, tu as le droit de vivre ta vie aussi.

    Vu de loin, comme ça, je dirai que le mieux serait que tu t’occupes de toi et de tes frères si tu le peux. Que tu leur montre qu’il y a autre chose que ça. Et que tu t’occupes de toi, aussi… Même si ton père allait miraculeusement mieux, demain, cela ne rattraperait pas pour autant toutes ces années d’enfance perdues. Trouve un psy sympa, avec qui tu puisses discuter, prendre du recul, te construires sans culpabiliser. Ce n’est pas de ta faute si ton père en est là, et tu n’as pas à réparer toutes ses bêtises derrière lui… Bon, cela reste de la théorie, mais pense à toi. Ceci dit, tu as raison de faire ça, au moins, tu auras tout essayé.

    courage !!!

    bluenaranja

  • Sujet :  Re : Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !
    J’avais oublié, tu dis que ton père va en hospi. Dans un service spécial tox ? Il (...)
     

    posté le 26 août 2011  à  16h21 par bluenaranja

    J’avais oublié, tu dis que ton père va en hospi. Dans un service spécial tox ? Il y va de lui-même - poussé par vous - ou en hdt ? courage, je me doute bien que ce n’est pas facile…

    blue

  • Sujet :  Re : Mon père, sa drogue et le quotidien avec lui !
    Bonjour Yardiger, Comment allez-vous ? comment cela se passe-t-il avec votre père ? (...)
     

    posté le 21 septembre 2011  à  16h40 par Modérateur
    Bonjour Yardiger,

    Comment allez-vous ? comment cela se passe-t-il avec votre père ?

    Je suis le modérateur de ces forums et cela fait 1 mois déjà que vous avez raconté votre histoire ici. Tout d’abord je vous en remercie et je vous dit bravo. Ce n’est pas facile de se raconter et j’espère que déjà cela vous aura fait du bien et vous aura permis de prendre un peu de recul.

    Bluenaranja, avec la délicatesse qui est la sienne et son expérience, a su vous suggérer des choses importantes. Notamment que tout tournait autour de votre père, que vous vous étiez adaptés à son problème et que d’une certaine manière il n’avait du coup aucune raison de changer.

    Vous n’êtes dès lors pas tellement en état, aujourd’hui, de l’aider. Il sait par exemple que même si votre mère où vous l’incitez à se soigner, le fait qu’il refuse ou y soit indifférent ne changera rien de votre côté. Il sait qu’il peut se shooter devant vous puisque personne ne le lui reprochera, votre famille ayant choisit de se dire qu’en étant là au moins on pourrait parer au pire (ce qui n’est pas forcément faux mais il n’est pas pour autant utile d’assister à une injection). Il "s’arrange" d’ailleurs quelque part pour que si d’aventure vous changiez ce modus vivendi en oubliant d’être là alors il lui arrive une "catastrophe" (comme par hasard). Comme le soulignait Bluenaranja, il y a un système bien rodé qui ne fait qu’entretenir sa toxicomanie.

    Si vous voulez réellement changer les choses il va falloir que son environnement change d’attitude. Cela va créer du conflit, des crises, des "accidents" aussi probablement, parce que cela remet en cause l’équilibre qui s’est instauré en faveur de votre père. Vous ne pourrez affronter cela seule, ni votre mère. Le conseil d’aller avec votre mère - mais aussi avec vos autres frères et sœurs - en discuter en séance de psychothérapie familiale est un bon conseil. Si cela n’est pas possible envisagez un soutien individuel pour vous, pour comprendre l’organisation familiale, le rôle de chacun auprès de votre père, ce qui est en votre pouvoir et ce qui ne l’est pas, ce dont vous pouvez être éventuellement responsable et ce dont vous n’êtes pas responsable.
    En tout cas vous voulez que quelque chose change. Si vous ne pouvez pas changer le système familial à vous toute seule (notamment si votre mère, qui joue un rôle important, résiste à l’idée de tout changement), avec de l’aide vous pourrez au moins essayer de changer des choses à votre niveau.
    Les centres de soins spécialisés dans les dépendances reçoivent en toute confidentialité l’entourage des usagers de drogues, y compris sans connaître la personne qui se drogue. Ces centres sont gratuits. Je vous invite à utiliser notre rubrique "S’orienter" pour trouver des adresses proches de chez vous ("soin"+ "addictologie" ou "toxicomanie").

    Portez-vous bien et au moins prenez soin de vous.

    Cordialement,

    Le modérateur.


Mon espace


 

A la une

 ABC  DEF  GHI  JKL
 MNO  PQRS  TUV  WXYZ
 
 

Ressources

Au coeur de la codépendance

Au cœur de la codépendance est un ouvrage qui (...)


Vous, vos enfants et la  (...)

Face à un enfant qui se drogue, l’ignorance (...)


Aider vos proches à surmo (...)

" Il est peut-être alcoolique... " Comment en (...)


 

Arrêt consommation héroïne.

23/04/2014 : Bonjour, J’ai 21 ans, une fois mes études terminés j’ai eu du mal a trouver un emploi cela a engendré (...)


Mon mari a vraiment un problème (...)

23/04/2014 : Bonjour, Cela fait bientôt 13 ans que je suis avec mon mari. 2 mois après notre rencontre il m’avait avoué son (...)


Qui sommes nous ? | Informations légales | Lexique | Plan du site | Nous contacter | Identification | Inscription | Charte du site | Flux RSS RSS
7