Rechercher sur le site :
Vous êtes ici : Accueil > Dialoguer > Forums Drogues Info Service > Avoir un enfant qui se drogue > je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis

Dico des drogues

Rechercher une drogue :

En savoir plus

Drogues Info Service 0800231313, Ecoute Alcool 0811913030, Ecoute Cannabis 0811912020
Zoom - Zoom + Imprimer Envoyer par mail Enregistrer au format PDF

je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis



Mardi 8 mai 2012, par chnouky

Message :

Je viens vers vous je me sens désemparer devant ce problème qui est l’addiction au cannabis que mon fils consomme. Il y a quelques jours nous avons trouvé une barrette de cannabis dans son tiroir du bureau de sa chambre(il habite avec moi et mon compagnon), quand il s est rendu compte de sa disparition il était tout nerveux et deux heures après une voiture est venue devant chez nous, il est parti avec et 15 minutes après est revenu. Nous avons affronté la discussion avec lui , n a pas nié mais affirme que ce n’est que occasionnel et m’ayant promis de ne plus en consommer. Je me suis penché sur un site Internet qui vend des tests par l’urine , j en ais acheté afin de pouvoir faire un suivi avec mon fils. Je lui en ais parlé et il s’y refuse en m’évoquant que je n ai pas confiance en lui et qu il se refuse à faire ces tests. Je suis perdue face à cette réaction négative, j ai peur mais je pense suite à cette réaction qu il soit dépendant. Comment faire, quoi dire pour qu il prenne conscience que ça ne lui sert à rien, surtout qu il a un travail, il conduit en voiture et avec ça il pourrait tout perdre. Comment le faire réagir ? Je compte sur vous pour m’aider, trouver une solution, savoir comment s’y prendre Merci

Actuellement, il y a 5 réponses consultables.
  • Sujet :  Re : je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis
    bonjour c’est vrai que votre fils a l’air d"etre dépendant du cannabis (...)
     

    posté le 11 mai 2012  à  22h29 par annedu52
    bonjour c’est vrai que votre fils a l’air d"etre dépendant du cannabis ,mais il vous dira que c’est pas dangereux que ça detend et qu’il peut arreter quand il veut sinon si il se rend compte qu’il n’arrive pas a controler sa consommation ce sera plus facile de l’ammener a prendre ce probleme au sérieux et d’aller consulter 1 psy ou 1 docteur. n ’ayez pas peur d’aller consulter ailleurs si vous n’etes pas pris au sérieux car je sais combien il est difficile detrouver des personnes compétentes . vous dites que votre fils travaille ,c’est 1 chance je souhaite que çadure. vous ne parlez pas de son pere peut etre que son mal etre vient de la ,est ce qu’il le voit les jeunes sont fragiles et facilement influencables alors essayer de faire bouger les choses ,de dialoguer et surtout gardez courage a bientot si vous le voulez annedu52

  • Sujet :  Re : je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis
    Bonjour Chnouky, Je suis le modérateur de ces forums. Il y a déjà à peu près un mois (...)
     

    posté le 7 juin 2012  à  12h45 par Modérateur
    Bonjour Chnouky,

    Je suis le modérateur de ces forums. Il y a déjà à peu près un mois que vous avez posté ce message et la situation a sans doute évolué depuis. J’aimerais faire avec vous le point sur une ou deux choses que vous avez dites et sur l’option que vous avez prise.

    Sur la base de ce que vous avez écrit un professionnel vous dira qu’on ne peut pas dire que votre fils soit dépendant. Il aura raison. Mais en même temps une personne comme Annedu52, qui vous a répondu et qui a une expérience douloureuse en la matière, vous dira aussi que parfois les professionnels ne savent pas bien prendre en compte toutes les dimensions du problème ni écouter les messages d’alerte envoyés par les proches. Ce que je peux vous dire avec ce que vous nous avez apporté c’est que votre fils prend des risques avec sa consommation de cannabis mais que rien ne dit qu’il en soit dépendant. Les risques qu’il prend sont de plusieurs ordres. Pour sa santé et sa sécurité il y a le fait qu’il fume du cannabis et qu’il conduise un véhicule. Il peut éventuellement se faire dépister dans le cadre d’un contrôle routier, ce qui peut lui faire perdre ou suspendre son permis, ce qui implique aussi la possibilité d’une peine de prison (2 ans) et d’une amende (4500€) plus élevés que l’usage simple de stupéfiants (1 an, 3750€). Plus inquiétant peut-être aussi, il est possible qu’il soit en compte avec des dealers ou des amis à lui, c’est-à-dire qu’il se fasse prêter du cannabis, peut-être pour en revendre et qu’il doive le redonner ou le rembourser ensuite. C’est une théorie mais elle pourrait expliquer sa nervosité lorsqu’il a découvert que vous lui aviez confisqué le cannabis. En revanche donc, son attitude ne signale pas vraiment qu’il soit "dépendant", d’autant moins qu’il a reconnu assez volontiers semble-t-il qu’il en consommait "occasionnellement".

    L’option que vous avez prise de lui faire passer des tests de dépistage trahit votre désarroi. Je suis désolé d’appuyer ce que dit votre fils mais c’est exactement cela : vous ne lui faites pas confiance alors que c’est sur la confiance qu’il faudrait parier. La confiance non pas forcément pour qu’il arrête tout de suite mais bien pour qu’il sache gérer les risques qu’il prend et qu’il les minimise pour sa santé. Il y a bien des sujets de discussion à avoir, ne serait-ce que sur conduire après avoir fumé du cannabis ou avoir ou non des relations avec des "dealers". Sans parler de dépendance, comment gère-t-il les risques qu’il prend et quelle perception pouvez-vous avoir de son attitude vis-à-vis de ce qu’il fait ? Il semble en tout cas qu’il n’évite pas le sujet avec vous et c’est positif. Cela doit vous inciter à essayer de discuter avec lui et de lui faire confiance.

    L’utilisation des tests de dépistage dans un cadre familial est une erreur et un leurre, même si les laboratoires qui les vendent vous diront le contraire. Une erreur lorsqu’ils se substituent au dialogue et parce qu’ils impliquent bien un manque de confiance dans la parole de l’autre. Un leurre parce que les tests de dépistage ne sont qu’une photo à un instant t et qu’ils ne permettent en aucun cas de qualifier une consommation. Par exemple un résultat négatif pourrait vous faire croire à tort que votre fils a arrêté alors qu’en fait il n’avait pas fumé pendant les quelques jours précédant le test (s’il est bien consommateur occasionnel). Un résultat positif pourrait vous faire croire au contraire qu’il fume beaucoup voire qu’il est dépendant alors qu’en fait le test peut tout aussi bien être intervenu quelques heures après une soirée où il n’a fumé qu’1 ou 2 joints. De plus vous ne serez pas plus avancée avec un résultat positif : cela ne vous dit pas quoi dire ni quoi faire alors que cela vous confirme que votre fils fait ce que vous ne voulez pas qu’il fasse, ce qui ne peut que renforcer votre désarroi et éventuellement votre colère à son égard. Le tests de dépistage sont donc une fausse bonne idée.

    J’ai conscience que cela ne vous dit pas pour autant "comment faire" mais en tout cas vous devez privilégier le relationnel et le dialogue. Votre fils a 21 ans et on peut supposer qu’il possède certaines bases pour prendre soin de lui. De plus s’il travaille, à moins qu’il fasse un travail où il soit incité à fumer, c’est plutôt structurant et cela n’incite normalement pas à ce que la consommation de cannabis prenne toute la place. Vous devez également regarder votre fils globalement : va-t-il plutôt bien ou est-il plutôt mal dans sa peau ? Prend-t-il soin de lui ou a-t-il tendance à prendre des risques ? Réfléchit-il ou laisse-t-il la place à ses impulsions avant tout ? Enfin, comme vous le suggère Annedu52, y a-t-il des problèmes dans votre famille ou a-t-il des problèmes personnels qui d’après vous pourraient étayer une consommation de cannabis, celui-ci servant alors de "refuge" ?

    Comme cette situation suscite un grand désarroi chez vous, je vous conseille également de prendre contact avec une "consultation jeunes consommateurs" pour vous. Ces consultations gratuites reçoivent en effet souvent les parents des jeunes pour quelques entretiens et les aider à faire le point et se positionner. Dans notre article "L’aide aux jeunes" vous trouverez un menu déroulant vous permettant d’accéder directement aux consultations de votre département.

    Nous restons bien entendu à votre disposition dans ces forums et nous sommes curieux de connaître les évolutions que pourront prendre la situation.

    Cordialement,

    Le modérateur.

  • Sujet :  Re : je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis
    Bonjour, moi aussi je suis maman d’une jeune femme de 29 ans qui prend du (...)
     

    posté le 15 juillet 2012  à  06h42 par chouchou7113
    Bonjour, moi aussi je suis maman d’une jeune femme de 29 ans qui prend du cannabis (ayant été plus loin même. Ce n’est pas facile à vivre, et elle a 3 enfants. Sa vie s’écroule elle est sans ressources maintenant, va bientôt être expulsée. Enfin la totale. Je vis à 200 kmn de chez elle, et je vais tout faire pour la faire venir ici pour dans un premier temps la faire soigner. Le contact n’est pas facile. Elle vit presque dans un autre monde, elle ne se rend même pas compte je pense que ses enfants lui sont enlevés (les papas ont la garde. Et elle ne réagit pas. On lui dit de faire ceci et cela mais elle dit oui et ne le fait pas…. Enfin tout cela pour vous dire que vous n’êtes pas la seule dans ce cas, et c’est très dur pour nous. On voit ses enfants s’éloigner, partir à la dérive et on ne sait pas quoi faire, ni à quelle porte taper pour avoir de l’aide. Alors donnons-nous des conseils mutuellement, le médiateur, c’est bien,cela peut nous aider pour nos démarches respectives. Courage on va y arriver. Je vais prendre rendez-vous dans un centre pour me renseigner. L’avez-vous fait ? Cordialement.

    • Sujet :  Re : Re : je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du (...) - posté le 3 août 2012  à  16h53 par bluenaranja
      Bonjour chouchou, Peut être votre fille a-t-elle d’autres problèmes que la (...)
       

      Bonjour chouchou,

      Peut être votre fille a-t-elle d’autres problèmes que la fumette, genre une dépression qu’elle tente de soigner en fumant. Le fait que rien ne la touche et qu’elle reste immobile tandis que tout fout le camp autour d’elle m’y fait penser. Surtout que c’est très difficile, quand on a ce genre de problèmes, non seulement de l’accepter mais aussi de s’en rendre compte. On se dit que ça ira mieux demain, que ça va passer. Perso, je sais que je me rends compte que j’ai eu une phase dépressive une fois que je suis sortie de cette phase, par contraste justement - parce que cela restait léger, par rapport à d’autres périodes de ma vie, mais était quand même handicapant. Surtout qu’on se dit, j’ai tout pour être heureuse, je suis heureuse, et pourtant, quelque chose ne va pas. D’expérience, c’est beaucoup beaucoup plus facile d’avoir ce que les gens nomment la "volonté" de s’en sortir quand on va bien. Qu’on a la pêche. Peut être se faire aider d’un antidépresseur et commencer une thérapie pourrait l’aider à se sentir mieux. bonne journée blue

  • Sujet :  Re : je suis la mamand un jeune homme de 21 ans qui prend du cannabis
    je suis papa d’un ado de 17 ans qui a un probleme avec le cannabis les etudes et (...)
     

    posté le 20 octobre 2012  à  11h24 par stefi5677
    je suis papa d’un ado de 17 ans qui a un probleme avec le cannabis les etudes et nous Pourquoi parce qu’il ne veut plus dialoguer déja…. Il a quitté le lycée ne veut plus aller en cours…….. Hier soir un de ses amis est venu……ils sont partis en balade…son petit frere était dans sa chambre et en allant le chercher car il jouait sur la console j’ai senti l’odeur de tabac( j’etait déjà pas content car je ne veux pas de clope dans la maison)et la et bien ….je suis tombé sur du chit…….que j’ai bien sur embarqué. Mon fils et son pote son rentrés et a 3 heures du mat c’etait le bronx je crois qu’il a du demonté la chambre.fait les poubelles dans la maison pour retrouver cette (merde)…ce matin il est pas plus calme je crois je suis absolument sur qu’il consomme vraiment beaucoup. Nous avions eu une discussion sur le sujet dans un moment calme sur la drogue le chit. le chit pendant moment festif etc……nous avions parler des problèmes que cela peut et entraîne sur les études le comportement etc………du bla-bla du pipo………….il est en rupture pour tout je ne sais plus quoi faire……j’ai peur pour son avenir. de se qu’il va faire qd il sort dans la rue…….j’ai peur qu’un jour on m’appel pour me dire qu’il est en garde a vue……….je ne vit plus tout com sa mere j’ai besoin d’aides mais vraiment de façon urgente………


Mon espace


 

A la une

 ABC  DEF  GHI  JKL
 MNO  PQRS  TUV  WXYZ
 
 

Ressources

Aborder le sujet des drog (...)

Santé Canada a conçu une boite à outils pour (...)


Ado accro, parents à cran

Aujourd’hui, l’addiction trouve de (...)


Tabac, alcool, drogues :  (...)

Parler en famille des dépendances est le (...)


 

J’aimerais avoir des (...)

18/09/2014 : moi j ai 35 ans, j ai commencé jeune avec les copains a fumer du chite, picoler et ont est vites venu au LSD, esta (...)


La codéine

18/09/2014 : Si on consomme de la codéine ce n’est pas la codéine qui est dangereuse en elle. C’est que si on (...)


Qui sommes nous ? | Informations légales | Lexique | Plan du site | Nous contacter | Identification | Inscription | Charte du site | Flux RSS RSS
10