Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Les drogues et les troubles bipolaires

Par Drogues info service Voir les commentaires

À l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, Drogues info service fait le point sur le lien entre troubles bipolaires et abus de drogues illicites. Le trouble bipolaire est une maladie psychique qui se caractérise le plus souvent par l’alternance de périodes d’humeur euphorique exaltée suivies de périodes d’abattement, de dépression.

Un lien dans les deux sens

Des études ont montré qu’une personne qui abuse de substances psychoactives illicites présente 5 fois plus de risques de développer un trouble bipolaire. À l’inverse les personnes souffrant de troubles bipolaires ont plus de risques d’abuser de drogues et de souffrir d’addiction. Cela est surtout vrai chez les hommes ayant développé la maladie jeunes.

Parmi les substances utilisées chez les personnes bipolaires, l’une des premières études sur le sujet (2001) a montré que le cannabis était la substance illicite la plus souvent retrouvée (16%), suivie de la cocaïne (9%), des opiacés (7%) et des hallucinogènes (6%).

Une aggravation de la maladie et de la mortalité

L’abus de drogues aggrave la maladie. Cela contribue à l’accélération des cycles dépressifs et euphoriques et favorise l’impulsivité. Les patients sont plus souvent hospitalisés, souffrent de troubles cognitifs, sont plus susceptibles d’adopter en comportement violent. Ils recherchent souvent les sensations fortes. Il a été démontré aussi que les personnes bipolaires abusant du cannabis ont plus souvent des idées suicidaires.  

Se faire aider

Quand on est usager régulier de drogues et que l’on souffre de troubles de l’humeur, il ne faut pas hésiter à consulter. Si un diagnostic de trouble bipolaire est posé, cela permet de mieux comprendre les difficultés que l’on rencontre et aussi d’être mieux soigné.

Quand on se sait atteint de trouble bipolaire, il est important de savoir que les usages de drogues risquent d’aggraver les manifestations de la maladie et retarder son soulagement. Si l’on est consommateur en difficulté, il est important de pouvoir en parler avec son médecin, dans un CSAPA (Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie) ou en appelant Drogues info service au 0 800 23 13 13 (tous les jours de 8h à 2h, gratuit).

Réagir