Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Conjoint cocaïnomane

Par bdp

Bonjour,

Je suis en couple depuis 3 ans avec mon conjoint. J'ai appris en mars derniers qu'il avait replongé dans l'héroïne (qu'il a déjà connu ado et dont il s'était sorti seul) et rapidement je me suis rendue compte qu'il consommait aussi de la cocaïne pour "éviter le manque" quand il tentait de se sevrer de l'héro.
Depuis j'ai emménagé chez lui mais je l'ai quitté quasi immédiatement car faute d'argent, il m'a volé plusieurs fois ma carte et quand elle était cachée m'a littéralement supplié de lui donner de l'argent pour sa consommation : "une dernière fois avant d'arrêter". J'ai évidemment refusé mais j'ai surtout dû rentrer chez mes parents car je suis encore étudiante et doit rendre un mémoire de fin d'étude pour dans 2 semaines, je ne pouvais pas gérer ses crises, surveiller mes affaires et travailler en même temps.
Je me sens très mal car il me manque et j'ai l'impression qu'il sombre de plus en plus depuis que je suis partie alors qu'il avait dit que ça allait le motiver à arrêter. Je suis très désemparée car impossible pour moi de retourner là bas son une abstinence totale de sa part, pour des raisons du stress que ça occasionne mais aussi des problèmes d'argent qu'il accumule, toute sa paye y passe.
Je me sens d'autant plus coupable que toute sa famille lui tourne le dos ou fait mine d'ignorer le problème, il est très seul en ce moment.
Il va à son CSAPA aujourd'hui pour demander une entrée en cure mais il s'interroge en cas de délais sur où aller en attendant, car il ne supporte plus de rester seul. Je ne sais absolument plus quoi faire, je n'arrive même pas à lui en vouloir car je vois bien qu'il ne le fait pas exprès mais tout ça est trop lourd à supporter pour moi. A la fois, c'est un véritable déchirement de renoncer à notre vie ensemble.

Fil suivant

1 réponse


Moderateur - 19/10/2020 à 12h20

Bonjour Bdp,

Je vois que vous n'avez pas encore eu de réponse d'autres internautes malheureusement. Voici quelques repères que je peux vous donner.

Tout d'abord, dans tous les cas, donnez la priorité à vos études car les problèmes d'addiction ne se règlent pas dans le court terme. En effet, même si un sevrage a une durée limitée, quitter la drogue sur le plan psychologique peut prendre des années. Les rechutes sont monnaie courante, notamment sous l'influence de certains proches ou dans les moments difficiles pour la personne. Arrêter ces drogues nécessite un accompagnement sur le long terme avec des professionnels de confiance. La conséquence de tout cela c'est que vous devez essayer de rester autonome par rapport à son problème, sinon vous risquez de beaucoup souffrir et d'être entraînée vers le bas.

Vous êtes prise actuellement par vos sentiments, qui vous tiraillent et vous font regretter votre vie ensemble. Votre vie avec lui n'est pas forcément terminée mais protégez-vous vraiment. Ce n'est aussi que si vous allez "bien" que vous serez en mesure de l'aider correctement. Enfin essayez de ne pas penser que vous êtes la seule à pouvoir le "sauver". Cela serait un positionnement toxique pour vous. Vous pouvez essayer de l'aider dans la mesure de vos moyens, vous pouvez essayer de le motiver mais vous ne pouvez pas le "sauver". Seul lui peut prendre les "bonnes" décisions et mettre l'engagement nécessaire pour y arriver. Il faudra accepter aussi la possibilité d'une "rechute" : l'important sera alors de pouvoir en discuter, de comprendre pourquoi elle a eu lieu et qu'il recommence au plus vite ses efforts pour s'en sortir.

Pour prendre du recul par rapport à la situation et être conseillée, vous pouvez vous-même prendre contact avec un CSAPA. Les professionnels de ces centres reçoivent aussi les proches. Il n'est pas indispensable que cela soit le CSAPA dans lequel il est suivi. Les consultations sont gratuites et si vous avez besoin d'adresses Drogues info service est à votre disposition pour vous renseigner.

Cordialement,

le modérateur.

Répondre au fil Retour