Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Arrêt total du cannabis

Par MyNameisEarl

Bonjour à tous,

Je fume depuis 3 ans le cannabis et j'ai décidé d'arrêter parce que cette drogue m'a apporté beaucoup trop de problèmes et ça ne fait qu'augmenter.

J'ai commencé naïvement lors de mes premières sorties vers l'âge de 17 ans, j'en ai maintenant 21 et je suis forcé de constater que je n'ai pas fait un pas en avant en trois ans de vie. Au début je fumais avec un pote à moi on faisait de l'escalade ensemble et le vendredi/samedi soir on se rejoignait souvent avant de sortir et on fumait chez lui.

Au début une taff, puis un joint puis deux joints,... mais voilà je faisais plein de sport, j'allais à l'école je travaillais pendant les vacances d'été etc... bref je me gérais plutôt bien ma vie jusqu'à la fin de mes secondaires.
Ensuite, je suis entré à l'université. A l'époque, c’était il y a 3 ans, je fréquentais une bande de fumeurs et très vite j'ai délaissé les après-midi en amphi pour aller fumer des joints avec cette fameuse bande de potes. Je commence un décrochage scolaire qui s'est poursuivi jusqu'à aujourd'hui...

Je passe les examens en janvier; j'en réussi 10 sur 16 malgré n'avoir rien foutu; mais après ceux-ci j'arrête complètement d'aller en cours et passe mes journées avec ma bande à fumer des joints.

Je commence à fumer tout les jours et là les bads commencent. Je me sens triste constamment, déprimé, énervé, je pense être bipolaire, paranoïaque, schizophrène bref je commence à avoir de grosses crises d'angoisses quotidiennement que je calme alors en fumant. Je ne me rends pas compte, sur le moment, de tout ça. C'est avec le recul que je comprends que tout est lié à ma consommation ou en tout cas je me mens à moi-même en continuant ma consommation et en l'augmentant au fil des mois.

L'année suivante, je m'inscris en gestion d'entreprise dans une haute école après avoir abandonnées mes études de kinésithérapie. J'abandonne également ces études là et je passe un an a faire des jobs étudiants pour payer ma consommation de beuh qui est de 1g par jour en moyenne.

Au niveau familiale, tout dégringole. Plus de contact avec ma mère et ma sœur. Je m'enferme dans ma chambre ou je suis chez des potes. Progressivement ma mère se fait dépassée et finalement ne dit plus rien sur ma consommation, sur mon décrochage scolaire, sur mes fréquentation. Elle me laisse me détruire. C'est vraiment cette année là, 2017, que je fume sans arrêt, à toutes heure, j'entends parfois ma mère se lever à 6h du mat pour me nourrir et moi qui roule un joint après une nuit blanche à fumer...

Ma vie à continuer ainsi jusque cette année où j'ai fais plusieurs arrêts d'un mois et c'est pendant ces arrêts que j'ai réalisé où j'en étais dans ma vie, tout le temps et l'énergie que j'ai gâchés.

Aujourd'hui je suis refusé quand je m'inscris dans une université parce que j'ai raté trop d'années, je n'ai plus de liens avec ma famille et très peu d'amis. Je suis en couple depuis 4 ans, ma copine a beaucoup souffert de cette situation tout comme tout mon entourage en fait.

J'en ai marre, aujourd'hui je veux vraiment que ça change, je passe à coter de tout.
J'ai 21 ans et je ne suis nul part professionnellement

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage. Le constat que vous faites est un peu triste cependant il contient aussi les germes d'un certain optimisme. Vous avez réalisé ce qui se passait et vous voulez changer. Vous allez réussir et si vous avez besoin de notre soutien n'hésitez pas.

Vous pouvez partager votre histoire aussi dans le forum pour les consommateurs si vous le souhaitez. Cela permettra à d'autres internautes de vous répondre.

Cordialement.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste