Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

Arrêter le cannabis

Par Z_M

Bonjour,

L'envie de témoigner me vient car je lis beaucoup de témoignage de femme alors que dans la catégorie "témoignage de proche" il y a quasiment exclusivement des femmes racontant l'addiction de leur compagnon... Visiblement les femmes sont plus courageuses et se rendent plus vite compte de leur addiction, ou peut-être qu'elles ressentent plus le besoin de témoigner...
Bref je suis un homme de 22 ans, j'ai commencé à fumer de la weed pour un usage récréatif quand j'étais au lycée, je n'étais absolument pas dépendant au produit. Puis l'année de mes 18/19 ans ans toute ma vie a été remise en question, mes parents ont divorcé dans de très mauvaises conditions, ma copine m'a quitté après 2 ans ensemble, mes choix post bacs se sont avérés foireux, je suis rentré en dépression. Rien de mieux pour oublier ses problèmes que de fumer, je n'ai jamais été un très grand consommateur, je fumais 4/5 fois par jour, ça marchait pile comme je le "voulais", j'oubliai que j'étais malheureux et j'arrivai à dormir grâce à ça.
Ensuite au bout d'un an à peu près j'ai remonté la pente, j'ai fait le deuil de mon ancienne vie familiale, je me suis remis à parler à mon père, j'ai fait une année de césure afin de me ré-orienter vers quelque chose qui me plait vraiment et plus que tout ça j'ai réussi à re créer une relation incroyable avec mon ex copine et nous nous sommes remis ensemble pour mon plus grand bonheur, bref j'étais sorti de ma dépression.

Malheureusement je n'ai jamais eu le courage d'avouer à celle-ci que je fumais quotidiennement, j'ai vite compris qu'elle détestait ça alors je me suis forcé à ne pas fumer en sa présence quand nous nous sommes remis ensemble. Je jouais sur les deux tableaux en lui mentant clairement, et en continuant à fumer dès que c'était possible. Au début j'en étais heureux mais plus le temps passe plus je me suis rendu compte que ce produit ne m'apportait que du malheur et c'était une vraie fierté de ne pas fumer en sa présence (on est même parti en vacances 1 mois ensemble sans que je ne fume et c'était le meilleur mois de ma vie, même si j'ai compensé en fumant plus de cigarettes). Mais dès qu'elle n'était pas là je fumais, ça m'a complètement déconnecté de notre relation, je lui proposais plus assez de venir chez moi car j'avais besoin de temps libre pour satisfaire mon addiction, et bien sûr ça l'a rendu malheureuse au point qu'elle n'a plus eu envie d'être avec moi.
Pourtant j'avais réduit ma consommation comme jamais auparavant, ça faisait 3 mois que je ne fumais qu'une seule fois par jour, mais j'en avais toujours besoin et ça nous a éloigné l'un de l'autre.

Quand elle m'a annoncé il y a 2 semaines que ce n'était plus possible qu'on continue ensemble j'ai pété les plombs, j'ai perdu ce qui m'importait le plus à cause de ma consommation (même si elle était minime), j'ai fumé mon dernier joint et j'ai balancé tout ce qui me rappelait la weed.
Aujourd'hui ça fait 2 semaines que je n'ai pas fumé et ça me procure une sensation de liberté incroyable même si je suis toujours triste de ne plus être avec elle. Je me suis promis de ne plus jamais y retoucher malgré le fait que tous mes potes autour de moi fument et que je suis très proche d'eux.
Mais j'avais envie d'écrire ces quelques lignes pour expliquer qu'une petite consommation ne veut pas dire ne pas être addicte, pour expliquer que même si ça ne fait "que" 4 ans qu'on fume tous les jours ou presque ça change quand même totalement la personne qu'on est et que quoi que ce soit qu'on perde à cause de cette addiction on se sentira toujours coupable car on se dira toujours "qu'est-ce que ça aurait donné si je n'avais pas eu à fumer tous les jours".
Enfin je passe tous les détails sur le soulagement physique que l'arrêt procure car bien d'autres en ont mieux témoigner que moi, mais le soulagement psychologique est vraiment énorme.
Bonne journée à vous tous et courage dans toutes vos démarches.

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage fort bien écrit et inspirant. Vous témoignez que l'addiction au cannabis et les difficultés qu'elle peut engendrer n'est pas qu'une question de quantité ou de temps de consommation.

Nous sommes heureux de voir que vous éprouvez un nouveau sentiment de liberté après avoir arrêté.

Bravo à vous.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste