Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Consommateur de buprénorohine depuis 2 ans suite à une consommation de codéine

Par Magicalement

Bonjour à toutes et à tous, aujourd'hui cela fait maintenant 2 ans que je me suis rendu chez mon médecin car je prenais de la codéine, étant passé sur ordonnance uniquement. J'ai commencé par ne plus en trouver facilement jusqu’à plus du tout. Bien sûr j'étais pas bien : un peu de dépression et de mal-être avec un p'tit effet de sevrage (rien à côté de la buprénorphine).

Je me suis donc rendu chez mon médecin afin d'avoir de l'aide et un médicament de substitution. Mon médecin m'a donc mis sous buprénorphine (Subutex) . Loin de là d'en connaître les conséquences j'ai accepté. Je me suis dit "ouf ! Ça va me calmer". Il m'a tout d'abord mis 3mg et comme ça n'allait pas trop il m'a passé a 8 puis 11 mg. Je me suis vite rendu compte que ça me fatiguait et je dormais tout le temps car ma dose était trop forte et j'ai commencé à descendre. Aujourd'hui je suis à 8mg mais je viens de descendre à 7mg depuis 2 jours. Ça va mis à part le soir où j'ai un peu de mal à m'endormir. Mais voilà le problème : je ne veux plus prendre ce traitement, je veux m'en débarrasser. A cause de celui-ci je ne suis plus moi-même ! Je peux même plus boire un coup pendant les soirées du coup je m'ennuie vite et je suis toujours KO. Rien envie de faire, etc... J'ai essayé de ne plus en prendre durant 2 jours j'ai pété les plombs !!!

Je suis marié j'ai 3 enfants, 2 de 7 ans et 1 de 5. Ma femme ne réalise pas trop la difficulté de cette addiction pour elle c'est comme quand elle fait son régime... Elle ne me soutient pas et je sais que si j'arrête d'un coup elle ne me ménagera pas pour ce qui est de s'occuper des enfants, le ménage etc. .. Elle n'acceptera pas de me voir au lit dans le mal et je sais que je péterai les plombs.

Alors voilà je suis venu ici pas pour savoir comment arrêter ni savoir si c'est possible : tout ça je le sais et j'ai décidé d'arrêter en réduisant pour le moment... Non, je suis là car je lis souvent les divers expériences et j'aurais aimé savoir ce que vous en pensez tout simplement. J'ai tellement envie de tout arrêter d'un coup mais si je fais ça je sais que ma vie changera définitivement car j'aurai plus la même patience que j'ai aujourd'hui et mes problèmes familiaux prendront le dessus avec la dépression bref je sais que je tiendrai pas et que je quitterai ma femme pour aller en rejoindre une autre qui ne demande qu'à me soutenir (mais ça c'est une autre histoire). Enfin voilà, j'espère avoir des réponses, à quoi je sais pas mais j'avais juste besoin de raconter mon expérience avec cette pu***n de molécule.

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage. Malheureusement, vous demandez l'avis des internautes et vous avez posté dans la rubrique où ils ne peuvent pas vous répondre !

Je vous invite à recréer un fil de discussion dans le forum pour les consommateurs.

Quant à répondre à votre question, sachez qu'il est plutôt conseillé de diminuer progressivement avant d'arrêter définitivement. Essayez d'être patient. Pour votre diminution ne diminuez pas toujours du même palier mais diminuez la hauteur de vos sauts au fur et à mesure que vous vous rapprochez de dosages bas. En effet, s'enlever 1 mg n'est - en proportion - pas la même chose si vous êtes à 5mg ou à 2mg. Dans le premier cas vous diminuez de 20% d'un coup et dans le second de 50%.

Vous pouvez vous faire aider pour cela par des professionnels des addictions qui s'y connaissent. N'hésitez pas à rechercher le CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie) le plus proche de chez vous. Contactez notre ligne d'écoute (0 800 23 13 13, appel anonyme et gratuit, 7j/7 de 8h à 2h) ou utilisez notre rubrique "adresses utiles" pour trouver les coordonnées du centre le plus proche.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste