Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Je suis clean depuis 90 jours mais je souffre le martyre... mon corps est en manque!

Par Cendrine

Suite a une morsure de chat au poignet il y a 5ans, j'ai été opérée. On m'a réparé le tendon du pouce qui avait été sectionné puis aprés 15j de convalescence, j'ai repris le travail.
En reprenant le volant pour me rendre sur mon lieu de travail, j'ai tout de suite compris que la douleur qui persévérait était anormale.
On m'a diagnostiqué une algodystrophie du poignet gauche qui s'étend aujourdhui au coude, a l'épaule et aux cervicales. La douleur est équivalente a celle du membre fantôme. J'ai été prise en charge par un spécialiste de la douleur qui a tout essayé pour me soulager, en vain.....
Puis j'ai fini par accepter de prendre de l'oxycodone pour essayer d'atténuer ma douleur présente 24h/24 mais ça ne me faisait absolument aucun effet a part des nausées.. S'est ajouté a ce terrible mal, un isolement social, un sentiment d'incompréhension de la part de mes proches et une sévère dépression, j'ai même tenté de me suicider pour ne plus souffrir l'année dernière.... Un soir, un "ami" m'a fait essayer la cocaïne, et là! Miracle! Plus aucune douleur, la motricité se faisait sans mal et ne plus avoir mal me faisait me sentir bien! Je m'étais pourtant juré de ne jamais toucher a ça mais la vie en a décidé autrement.... Au début c'était juste le weekend, occasionnellement, puis c'est vite devenu quotidien et lorsque je ne pouvais plus assumer le coût, j'alternais avec l'oxycodone qui m'était prescrite. Descente aux enfers........
Au mois de novembre, avec l'aide de mon thérapeute, j'ai dit STOP! Ça fait maintenant 90 jours et j'en suis fière, je devient plus forte que la douleur, un jour aprés l'autre, parfois j'y pense mais j'en parle et ça m'aide a ne pas foutre en l'air les efforts fournis pour en arriver a 90j. Je suis clean et fière de vous témoigner mon parcours et de vous confier que le déclic là, on est capable de dire STOP!
Mon seul soucis est que mon corps souffre de manque je suis a présent victime de vertiges, nausées et vomissements, douleurs abdominales transpiration excessive. Je ne sais pas si il existe un substitut pour atténuer ces crises de manque handicapantes.
Merci de l'attention que vous porterez a mon témoignage ainsi que vos conseils sur un éventuel substitut.
Cendrine

Commentaire du modérateur

Bonjour Cendrine,

Merci pour votre témoignage et bravo pour votre arrêt. Vous pouvez en effet être fière de vous.

Après 90 jours d'arrêt il ne s'agit plus de symptômes de manque proprement dit. Le produit a disparu de votre organisme. Les symptômes que vous évoquez (douleurs abdominales, nausées, vomissements) pourraient correspondre à du stress voire à un trouble anxieux ou encore à un effet secondaire de médicament. Les suées sont aussi un effet secondaire possible de certains médicaments. Bref, même si vous en voyez déjà probablement beaucoup, que dit votre médecin à ce sujet ? Quels médicaments prenez-vous encore ?

Si vous souhaitez échanger avec d'autres internautes nous vous recommandons d'écrire aussi dans le forum pour les consommateurs. Cette rubrique témoignage ne permet pas les échanges.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste