Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Témoignages de consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Je suis sous morphine

Par Loetitia14

Bonjour,

Je m’appelle loetitia j’ai 46 ans j’ai une myélite depuis 10 ans l’inflammation n’est quasiment plus la mais les séquelles elles le sont....je m’explique

J’ai exactement les mêmes séquelles depuis 10 ans c’est a dire la jambe gauche et le côté gauche de mon corps je ne sens pas je suis engourdie ma vessie ne fonctionne plus j’ai des piqûres de botox tout les 6 mois a faire je me sonde tout le temps sinon je fais des infections urinaire constantes ! Ensuite je ne vais plus aux selles c’est exactement pareille de ce côté mais mon gastro-entérologue est très con il ne veux pas me mettre d’électrodes pour que je puisse aller aux selles tranquillement au lieu de ça il veut me filer des sachets .....que je ne supporte pas !!

Ensuite je fais les mêmes poussées qu’une sclérose parfois je ne sens plus du tout mes jambes j’ai donc un déambulateur au cas où, d’ailleurs mon concubin depuis 25 ans rigole mais pour moi il n’y a rien de rigolo

Bref à côté de tout ça j’ai une fibromyalgie qui me donne des douleurs insupportables ! je dors très mal la nuit et la journée c’est un enfer !!

Bref venons en au faite,

Donc au début j’ai pris comme médicaments des Doliprane et petit a petit j’ai pris d’autres médicaments pour la douleur car parfois c’est vraiment insupportable j’ai pris longtemps des Doliprane codéine mais mon neurologue m’a demandé d’arrêter car il m’a dit a force votre foie ça va pas le faire du coup j’ai eu peur mais j’en prenais quand même car les douleurs étaient elles bien la......

Et puis il y a 3 ans mon concubin qui lui prend de la morphine ma dit prends en une et tu verras.....

Au finale je suis à la morphine aujourd’hui et si vous saviez comme je le regrette je n’en peux plus de cette morphine je ne rêve que d’une chose c’est d’arrêté mais j’ai peur car j’avais mal bien avant tout ces médocs j’avais déjà mal la morphine me fait du bien mais entre les doses j’ai mal quand même je ne sais plus quoi faire ....

Le matin je prends

20 mg d’oxycodone EG ( 1 cachet )
20 mg d’oxynorm ( 1 cachet )
Du lirica ( prégabaline 100 mg ) (1 cachet )
Et du bisoprolol EG 2,5 mg pour le cœur car je fais de la tachycardie

L’après-midi je prends

20 mg d’oxynorm ( 1 cachet )

Et le soir

Même traitement que je matin !

Voilà je veux arrêter mais j’ai déjà des envie de suicide parfois je n’en peux plus alors je me dis que si j’arrête d’un coup ça va pas le faire
Je ne me reconnais plus du tout moi qui suis pleine de vie habituellement la c’est la cata je suis triste, je regarde des films avec des gens qui sont heureux pour me prouver que je le suis mais je ne le suis pas je suis juste triste en permanence et ça ce n’est plus possible

J’ai 3 enfants un fils de 27 ans
Une fille de 21 ans
Et un garçon de 14 ans

Je suis malgré tout heureuse car ils me rendent heureuse
J’ai des animaux pour me combler
Mais au fond de moi ça ne vas pas du tout

Existe t’il des établissements pour que je puisse me sevré de cette merde qu’est la morphine ?
Et prendre des choses naturelles pour les douleurs ?
J’ai même essayé la beuh et beurk je ne bois pas et ça c’est la cata également

Je fume des vogues c’est déjà pas mal
Mais la quand j’ai vu ce témoignage je me suis dis mais wow le mec il arrête sans rien quel courage car quand je ne prends pas mes médicaments en temps et en heures ça ne va pas du tout, je compte les minutes souvent ......de plus en plus souvent c’est insupportable !!!

Je prends aussi du xanax car je suis très angoissée j’ai du lexomil mais je n’en prends que très rarement seulement en cas de grosse crise de panique ( j’ai étais accro il y a quelques années et il est hors de question que je retombe la dedans ) mais parfois j’ai juste envie d’en prendre pour oublier !

Voilà désolée pour le roman mais j’ai besoin d’aide c’est vrai que 15 jrs ce n’est rien dans une vie mais la mienne est vraiment pas top depuis quelques années :-(

Merci

Commentaire du modérateur

Bonjour,

Merci pour votre témoignage qui est en fait plutôt une question...

Il existe bien des centres où vous pouvez être aidée pour décrocher de la morphine. Il faudra sans doute que les médecins et professionnels qui vous accompagneront dans cette démarche se coordonnent avec vos médecins habituels pour tenir compte de vos problèmes natifs, qui vous ont conduits à devoir prendre des antidouleurs.

Appelez peut-être notre ligne Drogues info service pour que l'un de nos écoutants vous renseigne sur les centres auxquels vous pourriez vous adresser. Je vous rappelle le numéro : 0 800 23 13 13 (appel anonyme et gratuit, 7j/7 de 8h à 2h).

En tout cas n'ayez pas de culpabilité à ne pas y arriver seule. Vous cumulez des problèmes et chacun est différent devant la dépendance et le sevrage des opiacés. Ce sevrage est particulièrement douloureux et c'est normal de compter les minutes si vous essayez seule de ne pas en prendre. Choisissez plutôt de vous adresser à des professionnels des addictions qui vous aideront et en attendant ne vous infligez pas de souffrances inutiles en faisant des tentatives ponctuelles d'arrêt. Vous semblez souffrir déjà suffisamment comme cela. En revanche soyez certaine que vous pourrez vous sortir de cette addiction. Vous en avez déjà le désir et avec l'aide requise cela sera beaucoup plus supportable.

Courage, appelez-nous.

Cordialement,

le modérateur.

Déposez votre témoignage

Retour à la liste