Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Alcool et traitement

Par Profil supprimé

Bonsoir, J'ai un entourage familiale alcoolo dépendant et après une discussion avec une collègue, me faisant par de ce même problème, elle m'a dit qu'une personne de son entourage avait reçu un traitement chirurgicale. On lui aurait mis une " pastille " (je ne me souviens plus du nom) dans l'estomac pour l'empêcher de boire ! Pouvez-vous me dire si cela existe et comment cela s'appelle ? Est-ce efficace ? Comment est-ce que cela se prescrit ! Pour info, plusieurs traitement et cure ont déjà été faite et nous nous décourageons ! Merci de votre aide

Mise en ligne le 31/12/2009

Bonjour,

Votre collègue fait probablement référence aux implants d'Espéral, comprimés que l'on place sous la peau et qui sont actifs plusieurs mois. Cette technique thérapeutique est interdite en France par la communauté médicale, en raison d'accidents thérapeutiques. Elle n'est plus pratiquée depuis plusieurs années. L'Espéral reste disponible sous forme de comprimés oraux. Le mécanisme d'action restant identique, à savoir empêcher le malade de boire de l'alcool, l'association des deux provoquant des symptômes très désagréables. Ce médicament n'a aucune action sur l'envie de boire et peut avoir des effets secondaires graves. 

L'entourage peut être très affecté quand un proche boit. Le parcours de soins d'une personne alcoolique est souvent long, fait de hauts et de bas. Les cures et démarches de soins, sources d'espoir, suivies de périodes de rechute, provoquent découragement, lassitude, incompréhension. L'impuissance à faire en sorte que la personne cesse de boire génère de la souffrance. Les traitements médicamenteux peuvent alors apparaître comme la solution pour régler le problème.  Ces traitements constituent en effet des béquilles, souvent nécessaires, pour arrêter de boire. Mais ils ne sont pas suffisants à eux seuls, aucun n'ayant jamais fait de miracle sans une participation du malade à son traitement. Le dialogue, le soutien des proches, parallèlement à l'accompagnement médical, psychologique, sont importants pour la personne alcoolique comme pour son entourage.

Si vous avez besoin d'autres renseignements, ou tout simplement si vous souhaitez en parler, n'hésitez pas à contacter l'un de nos écoutants de Drogues Info Service au 0800 23 13 13 (appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe, tous les jours de 8h à 2h du matin).

Nous vous encourageons à ne pas perdre espoir.

Bien cordialement.

Retour à la liste