Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Amphétamines

Par Profil supprimé

Bonsoir, après l'heroine pendant plusieurs années, sans traitement mon compagnon est tombé dans le crack, il a arrêté de la même façon pour tomber de plus belle dans le speed... Il culpabilise une fois qu'il a prit tout ce qu'il avait en sa possession....il met même arriver une fois d'en prendre autant que lui, par peur qu'il prenne tout et qu'il lui arrive quelque chose... Ça peut être 1g comme 15.... Ça peut durer une nuit comme 1 semaine, il part travailler comme ça, il se met en danger, et met en danger chaque jours tout ceux qui croise sa route.... Et je ne peux rien y faire, je lui est mit la pression, il ma fait des promesses, fausse bien sur, il ma dit qu'il allé ce soigné, voir un addictoogue, 4 ème rendez vous en 6 mois ou il ne vas pas.. Il se trouve toujours une Excuse, il s'en convainc lui même, et pense me convaincre aussi, alors qu'il me blesse un peu plus a chaque fois... Il se marque la peau, se creuse la peau, regrette une fois que c'est fait, mais recommence.... Je ne trouve pas de solution pour l'aider, je l'aime et je souffre énormément de le voir comme ça ..

Mise en ligne le 02/10/2017

Bonjour,

Votre compagnon a eu des consommations passées d'héroïne puis de crack qu'il a pu arrêter sans traitement.

Il consomme désormais des amphétamines (ou speed). Il se met en danger et met en danger les autres en conduisant et en allant travailler sous l'effet du produit. Vous êtes inquiète pour lui au point de consommer également et limiter ainsi les quantités disponibles qu'il pourrait prendre.

Nous comprenons votre inquiétude mais cette approche présente des risques pour votre santé et risquerait à terme de provoquer de sérieuses difficultés pour vous-même. De plus, votre mari continuant à consommer, il apparait que cette façon de procéder n'est pas efficace.

Nous croyons comprendre sur la fin de votre question que votre compagnon se scarifie et se marque la peau. La "descente" qui suit la prise de speed peut-être vécue de manière pénible chez un usager et entrainer des épisodes dépressifs ou délirants. La personne peut avoir ainsi un comportement d'auto agression. Vous dites que votre compagnon regrette bien souvent,  il peut s'en vouloir en effet au point de retourner cela contre lui.

La solution de consulter un médecin addictologue nous apparait en effet adaptée s' il désire être aidé dans ces souffrances. Peut-être serait-il plus rassurant et encourageant pour lui si vous lui proposiez de l'accompagner ? S’il est toujours dans le refus de faire la démarche, face à ce sentiment d'impuissance,  vous pouvez rencontrer une équipe pour être aidée vous-même dans ce que vous traversez.

En effet, vivre aux côtés d'une personne dépendante est très éprouvant et les proches ont donc souvent besoin d'une aide extérieure pour être soutenus. C'est pourquoi les centres spécialisés en addictologie accueille aussi l'entourage.

Vous pouvez vous rendre dans un Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) où vous serez accueillie sans jugement dans un cadre confidentiel et gratuit. Vous trouverez les coordonnées de CSAPA en fin de page. N'hésitez pas à les joindre pour un premier rendez-vous.

Si vous le désirez, dans un premier temps,  vous pouvez échanger sur cette situation avec nos écoutants au 0800 23 13 13 tous les jours de 8h à 2h du matin ou par tchat sur notre site Drogues Info Service tous les jours de 14h à Minuit.

Avec tous nos encouragements,

Bien cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA la Métairie-Consultation décentralisée

46 rue Rabelais
85200 FONTENAY LE COMTE

Tél : 02 51 05 23 39
Site web : www.evea.asso.fr
Secrétariat : Lundi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h, mardi de 13h30 à 18h, mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h, vendredi de 9h à 12h et 13h30 à 18h.
Accueil du public : Consultation uniquement sur rendez vous car les jours peuvent varier.
COVID -19 : Port du masque obligatoire et désinfection des mains

En savoir plus :

Autres liens :

Retour à la liste