Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Besoin d'information

Par Profil supprimé

Bonjouar, j'ai eu un accident de voiture il y a un an, et depuis je souffre terriblement des cervivales, et je suis atteinte de la maladie "névralgie d'arnold", qui n' a été diagnostiquée que depuis quelques mois, et depuis 6 mois, j'ai d'abord été sous durogésic forme transdermique, et je ne le supportais pas, cela me donnais des démangeaisons insupportables et ne fesait pas vraiment d'effet, depuis prés de 5 mois maintenant je suis Instanyl 100ml, c'est du fentanyl sous forme de spray nasal, j'en prend en cas de crise parce que le traitement de fond qui est composé de codéine et de décontracturant ne suffit pas, cependant il y a 3 semaines j'ai fait une crise qui à durée 4 jours et j'ai pris presque 10 doses pendant ces quattre jours, depuis je ne peux pas m'empecher d'en prendre tout les jours, je n'en ai pas forcément besoin puisque la douleur est presque tolérable, mais j'ai peur de ne pas controler ma dépendance, je susi rationnellle, je suis dépendante au produit, j'en est pleinement conscience, je viens meme de demander à mon medecin de passer de 100 à 50 ml, mais je ne veux pas lui parler de cette impression de dépendance il ne comprendrait pas, et je ne veux pas en parler à mes proches qui s'inquiètent suffisamment comme ça, à cause de mon état de santé....Je sais que je ne suis pas une droguée qui prend des substances illicites et qui mets sa vie en danger, je prends des supéfiants sous ordonnance médicale, et validé par la sécu....mais j'ai besoin d'en parler à quelqu'un, je suis forte, mais j'ai peur justement qu'un jour, je ne puisse plus me passer de ses substances, alors que "médicalement" parlant j'en ai besoin pour controler la douleur.... Avez vous des conseils à me donner, s'il vous plait, je vous en serais extremement reconnaissante... Dans l'attente de vous lire, veuillez agréer Mesdames, Messieurs l'expression de mes respectueuses salutations. Cordialement. Prudence

Mise en ligne le 19/09/2011

Bonjour,

Le traitement que vous prenez peut en effet occasionner des problèmes de dépendance, qu'elle soit psychologique ou physique. Votre médecin est un professionnel qui reste à votre écoute, sans jugement, et qui connait les processus qui peuvent amener à être dépendant.

Cependant, puisque vous ressentez le besoin d'en parler à quelqu'un et que vous ne souhaitez pas le faire avec lui, sachez qu'il existe des lieux gratuits et confidentiels où des prossionnels spécialisés, tels que des médecins et des psychologues, peuvent vous proposer d'être soutenue et conseillée à travers un suivi sous forme de rendez-vous réguliers. Vous trouverez ci-dessous l'adresse d'un lieu proche de chez vous.

Si cette démarche s'avérait être trop difficile pour le moment, notre service téléphonique reste à votre disposition pour en parler au 0800.23.13.13, tous les jours de 8h à 2h, appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe.

Cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA ANPAA 41 - addictions france 41

2, rue Sainte-Anne
41000 BLOIS

Tél : 02 54 56 15 16
Secrétariat : Du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
COVID -19 : Mise à jour OCTOBRE 2021 : Activité normale avec respect du protocole sanitaire. Le pass sanitaire n'est pas exigé.

Retour à la liste