Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Bjr

Par Davyzer

G encore de lhero et g peur de reprendre mon traitement car g l’impression qu’il n’agit plus... comment puis-je faire ? Car ça me soulage de savoir qu’il m’en reste et j’en ai plus beaucoup... comment faire merci. Ps: a chaque fois le tchat m est impossible....

Mise en ligne le 30/08/2018

Bonjour,

Nous comprenons une difficulté liée à une consommation d'héroïne et un traitement. Vous ne dites pas cependant s'il s'agit d'un traitement de substitution et si c'est le cas, de quel substitut.

Par ailleurs, la question se pose de savoir si le traitement qui vous a été prescrit est adapté tant en terme de dosage que d'accompagnement thérapeutique. Dès lors qu'un traitement de substitution ne suffit plus, il est important d'en parler avec un professionnel de santé.

Les questions liés à la substitution étant pointues, il est sans doute préférable de s'orienter vers un professionnel spécialisé en addictologie. Vous pouvez les consulter dans un Centre de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Ce sont des consultations individuelles, confidentielles et gratuites. Nous vous joignons un lien ci-dessous.

Si vous souhaitez approfondir l'échange, vous pouvez également nous contacter de façon anonyme et gratuite au 0800 23 13 13 tous les jours de 8h à 2h ou par chat via notre site. Nous vous rappelons que le chat ne fonctionne qu'à partir de 14h et jusqu'à minuit.

Cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie

3, place Navarin
62200 BOULOGNE SUR MER

Tél : 03 21 99 38 82
Site web : www.ch-boulogne.fr/
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 9h à 17h.
Substitution : Centre méthadone ouvert de 10h à 12h et de 12h30 à 15h en semaine
COVID -19 : information de février 2021: Pas d'accueil physique, consultations pluridisciplinaires par téléphone. Possibilité de nouvelles prises en charge (consommateurs et entourage). Distribution TSO comme d'habitude.

Retour à la liste