Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cannabis régulier et grossesse

Par Profil supprimé

Bonjour, Je suis désespéré !! Ma femme (40 ans) qui est une fumeuse de cannabis très régulière depuis son l'adolescence (elle a mis des annees pour me déclarer qu'elle est fumeuse) fait des crises de nerfs 3 a 4 fois par mois, des paroles très irrespectueuses surtout lorsqu'elle tombe en rupture de ce produit que je deteste!!! Enfermement sur soit, pas de communication, c'est toujours la faute des autres... Cela fait 7 ans que j'eleve notre fille ( ecole, bain, sorties ...)comme si nous n'étions que tous les deux, elle me reproche la complicité entre notre fille et moi... Notre enfant me pose régulièrement des questions sur l'attitude de sa maman et j'ai épuisé mon stock de" diversion"... Elle grandi et comprend qu'il y a des choses bizzarres qui se passent (sans compter les disputes...) Aujourd'hui notre 2eme enfant arrive et c'est de pire en pire... Je viens de perdre mon boulot car entre l'éducation de notre enfant et ses crises cela est devenu invivable.!! Je fais appel à ce forum pour essayer de trouver une solution car le point de non retour est quasi à portée de main. Si vous vivez ou avez vécu ce genre de situation, je suis preneur de tous conseils. Merci à vous!! Un papa qui en à marre...

Mise en ligne le 22/03/2019

Bonjour,

Vous avez posté votre message sur un espace de "questions/réponses" en relation avec des professionnels et nous percevons à travers votre message que vous pensez être sur un forum aussi nous vous joignons un lien ci-dessous qui vous permettra d'accéder au forum.

Toutefois puisque nous recevons ce message et comprenons votre désarroi, nous nous permettons d'y apporter une réponse.

Votre conjointe est consommatrice de cannabis depuis l'adolescence et vous dites également détester ce produit ce qui nous amène à deviner un très grand décalage et une possible incompréhension entre votre femme et vous-même sur la perception de cette consommation.

Nous ne savons ce qui vous conduit à "détester" le produit, la représentation que vous en avez, ce que vous en connaissez et ce qui génère votre position mais nous devinons un réel rejet. Votre compagne quant à elle, consomme depuis son adolescence et on peut penser que si elle n'a pas mis fin à sa consommation malgré les difficultés que vous décrivez, c'est peut-être qu'elle n'est pas parvenue à le faire, que ses besoins et ses attentes par rapport au produit sont plus forts que la raison.

La consommation important et régulière de votre conjointe laisse imaginer une dépendance. Tenter de dialoguer, si vous en avez encore l'energie, afin de mieux se comprendre pourquoi ce produit est si important pour elle, pourrait être une source d'apaisement mutuel. Il est possible que votre conjointe se serve jsutement de ce produit pour réduire des tensions internes.

Le titre de votre message "cannabis et grossesse" ne nous dit pas la position de votre femme dans ce contexte précis, a-t-elle cessé de consommer, diminué ou rien changé, dans les trois hypothèses le risque d'un mal-être est envisageable, entre culpabilité ou manque des effets apaisants du cannabis. Cela peut également être un élément de compréhension.

Il est difficile de faire la part, parmi tous les éléments que vous décrivez, repli sur soi, colères, paroles irrespectueuses, reproches, questionnement de votre fille, inquiétude dans la perspective de l'arrivée d'un deuxième enfant, entre ce qui peut relever des effets d'une consommation de cannabis, du manque, de l'état psychique de votre conjointe, d'une situation relationnelle dégradée etc. Il pourrait être savateur pour y voir plus clair et trouver un équilibre dans une démarche de compréhension mutuelle, d'avoir recours à une aide extérieure.

Il est important de savoir qu'il existe des Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) dans lesquels des professionnels de santé proposent des consultations individuelles confidentielles et gratuites aux usagers qui souhaitent être aidés dans une démarche d'arrêt ou de meilleure gestion de leur consommation, à l'entourage qui souvent démuni ne sait plus comment gérer la situation et parfois même des consultations sont proposées en couple afin de retrouver un dialogue et une sérénité.

Il existe des CSAPA dans tous les départements. Ne disposant d'aucune indication concernant votre ville de résidence, nous vous joignons un lien ci-dessous et un autre qui vous permettra le cas échéant d'effectuer votre propre recherche.

Si vous souhaitez évoquer la question sous forme d'échanges ou être aidé dans la recherche d'un lieu d'aide par exemple, vous pouvez également nous contacter de façon anonyme et gratuite au 0800 23 13 13 de 8h à 2h ou par chat de 14h à minuit via notre site.

Bien cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA Tremplin

810 chemin de Saint Jean de Malte
13090 AIX EN PROVENCE

Tél : 04 42 26 15 16
Site web : www.addiction-mediterranee.fr/
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h (fermé le vendredi matin)
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h (fermé le vendredi matin)
Consultat° jeunes consommateurs : CJC à Aix en Provence le lundi de 14h à 17h (infirmière) et mercredi de 14h à 17h (psychologue) au 9 allée Rufinus, CJC à Pertuis dans les locaux de L'EDES, au 16 rue de Sauvants, le mercredi et vendredi de 14h à 16h
COVID -19 : contact du 11 mars 2021 :Fonctionnement normal dans le respect des gestes barrières

CSAPA Danielle Casanova

357, boulevard National
13003 MARSEILLE

Tél : 04 95 04 35 25
Site web : www.groupe-sos.org
Secrétariat : tous les matins de 9h15 à 12h, et les après midi suivants : lundi de 14h à 16h45, de mardi de 14h à 17h45, et jeudi de 17h à 18h45
Accueil du public : tous les matins de 9h15 à 12h, et les après midi suivants : lundi de 14h à 16h45, de mardi de 14h à 17h45, et jeudi de 17h à 18h45
Substitution : Délivrance de Méthadone du lundi au vendredi de 9h15 à 12h, le jeudi de 17h à 18h15
COVID -19 : Port du masque obligatoire (fourni) et désinfection des mains. Accueils collectifs suspendus. Accueil individuel filtré pour ne pas dépasser 3 personnes maximum dans la salle d'attente.

En savoir plus :

Retour à la liste