Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cannabis

Par Profil supprimé

bonjour, mon conjoint a une asser grande consommation de canabis, il a essayer d'areter mais son comportement a trop changé ( agressif) du cou il a repris. je suis actuellemen enceinte de deux mois et pour moi c'est un stress permanent et je ne sais pas comen me positionner fasse a sa ni comment l'aider pour quil arréte. pouvez vous m'aider?

Mise en ligne le 15/11/2011

Bonjour,

La dépendance au cannabis est une dépendance psychologique qui n’entraîne donc pas de symptôme de manque physique lors du sevrage, mais qui  en revanche,  peut faire surgir des angoisses et un certain mal-être. Ceci peut expliquer le changement de comportement de votre conjoint lorsqu’il arrête de consommer du cannabis.

Il est important que votre conjoint en ait conscience et qu’il comprenne que cet arrêt nécessite de pouvoir affronter ces angoisses.Surmonter ces symptômes n’est pas toujours aisé et la personne peut durant cette période avoir besoin d’un accompagnement ou d’un soutien d’une personne tierce et professionnelle.

S’il souhaite arrêter  sa consommation, votre conjoint pourrait bénéficier de consultations anonymes et gratuites auprès d’une équipe spécialisé en addictologie ( médecin, psychologue..).  Nous vous indiquons les coordonnées d’un centre de soin spécialisé proche de chez vous, ci-dessous.

 Le  fait de chercher à comprendre sa dépendance et chercher des informations pouvant l’aider, est, nous semble-t-il une démarche intéressante . Il ne faut cependant pas perdre de vue que la décision d’arrêter sa consommation et éventuellement d’entreprendre une démarche de soin, lui revient entièrement. Dans cette optique, vouloir le convaincre, risquerait d’installer des tensions dans votre relation et de le braquer. Cela ne doit cependant pas vous empêcher d’exprimer ce que vous ressentez dans cette situation.

Nous comprenons que la situation que vous vivez soit source de stress. Il semble essentiel de vous préserver et ce d’autant plus du fait de votre grossesse. Sachez que vous pouvez également consulter individuellement un psychologue dans le centre cité plus haut, et y  trouver un soutien et une écoute concernant votre positionnement face à la dépendance de votre conjoint.

Cordialement.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


Association Addictions France - Centre d'Addictologie de Nevers

15 rue du Moulin d'Ecorce
58000 NEVERS

Tél : 03 86 61 56 89
Site web : addictions-france.org
Secrétariat : Lundi, mardi, mercredi 8h30-12h/14h-18h, jeudi 8h30-12h30/13h30-17h30, vendredi 8h30-12h30/14h-17h.
Substitution : Unité TSO située au 44 rue Saint-Benin: délivrance méthadone du lundi au vendredi dès 9 heures jusque 12h30 au plus tard selon les jours.
Consultat° jeunes consommateurs : Sur rendez-vous le mercredi toute la journée.
COVID -19 : L'équipe accueille sur place, sur rendez-vous et dans le respect des gestes de précaution.

Retour à la liste