Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Comment aider une personne qui ne veut pas de votre aide?

Par Justine9189

Bonjour mon petit frère prend de la méthadone 80mg hier il et venu chez moi avec mon père complètement defonser il ne savait plus qu'elle heure il était il s'endormais à table je ne l'ai jamais vu dans un tel état. J'ai dit à mon père de la raccompagner à la maison car mon père devait partir et j'ai pris les clés de voiture de mon frère pour ne pas qui conduise arriver chez mon père (il vit toujours la bas). De la mon frère ma dit "rend moi mes clef je vais péter un blomp" il et sortie de chez moi en me disant qu'il ne voudrait plus jamais me voir. Je lui ai envoyer des sms pour lui dire que c'était pour sont bien mais il ma répondu en me disant des choses horrible et qu'il ne voulait plus entendre parler de moi. Du coup j'ai envoyer un sms à une bonne amie à lui pour savoir ce qu'il avait pris et effectivement il n'avait pas pris que sa méthadone mais une plaquette de xanax. Mon père lui a rendu ses clef des qu'il sont rentré chez eux. Je ne sait plus quoi faire pour aider mon frère je le voit dépérir à chaque fois que je le voit. Il a déjà fait un séjour aux urgence car il avait pris des seresta. Ce matin j'ai appeler sont médecin traitant pour lui signaler qu'il n'avait pas respecter la posologie des xanax qu'il lui avait prescrit il m'a dit qu'il allait en parler avec mon frère à sa prochaine visite. Est ce que je peux faire quelque chose de plus pour mon frère? Je suis dans limpase mon père a baisser les bras. Cordialement

Mise en ligne le 20/02/2020

Bonjour,

Nous comprenons bien votre inquiétude et saluons votre bienveillance vis à vis de votre frère en difficulté avec la gestion de ses consommations.

Les médicaments cités dans votre message sont tous deux prescrits généralement dans le traitement de l’anxiété, des crises d’angoisse. Une prise prolongée, surtout à doses importantes, de tranquillisants de la famille des benzodiazépines peut générer une dépendance, ce risque est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d’autres médicaments, substances ou à l’alcool.

Nous n’avons pas connaissance de ce qui a conduit votre frère à ces consommations mais la dépendance et les consommations excessives ne sont pas le fruit du hasard, elles sont souvent le reflet d’un mal-être, d’une souffrance. Pour cela, à la question de savoir ce que vous pouvez faire de plus pour aider votre frère, nous serions tentés de vous dire qu’il est probablement le mieux placé pour y répondre. En effet, lui dire votre inquiétude, votre volonté de l'aider sans le juger, votre souhait de le voir prendre soin de lui, l’encourager dans ce sens et lui demander ce que vous pouvez faire pour l’aider nous semble le meilleur moyen d'avoir une réponse adaptée à ses besoins, ses attentes.

Votre frère consomme par ailleurs de la méthadone. Il est vraisemblablement donc engagé dans un processus de soins avec des professionnels. C'est une démarche que vous pouvez valoriser.

Si l'inquiétude devenait trop envahissante pour vous ou votre père, afin d'être aidée et soutenue dans la réflexion sur la façon dont vous pourriez aider votre frère, il nous semble important de vous informer que ces Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) dans lesquels des consultations auprès de professionnels spécialisés sont destinées aux usagers mais également en soutien à l’entourage. Elles sont confidentielles et gratuites et il en existe dans tous les départements.

Ne disposant d’aucune information sur votre lieu de résidence, nous vous joignons un lien ci-dessous qui vous permettra d’effectuer votre recherche.

Vous pouvez bien sûr nous contacter afin d’être aidée dans cette orientation. De même, si vous souhaitez aborder la situation sous forme d’échanges, nous sommes joignables de façon anonyme et gratuite tous les jours de 8h à 2h au 0 800 23 13 13 ou par chat via notre site "drogues info service" de 14h à minuit.

Bien cordialement

En savoir plus :

Retour à la liste