Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Couple : 1) Desinhibition dépressive 2) violence avec sentiment de toute puissance

Par Rob27

Bonjour, Nous sommes actuellement en Turquie avec ma copine pour des vacances. Il nous est arrivé quelque chose la nuit dernière et nous soupçonnons d'avoir été drogués. Nous avons été dans une boîte. Nous avions consommés de l'alcool. Nous avons l'habitude de consommer de l'alcool et nous n'avons, ni elle, ni moi, aucun problème de violence. Après avoir quitté la boîte, les choses sont devenus étranges. Ma copine ne se rappelle pas des quatre heures qui ont séparé la boîte et le retour à l'hôtel (2km) ou nous avons errés dans la ville. Moi je me souviens de tout. Ma copine avait un comportement très bizarre qui ne lui ressemblait pas. Elle était insupportable, elle pleurait, elle me reprochait des choses très méchantes, elle se comportait comme un enfant, elle ne voulait pas rentrer car elle avait peur de ce que j'allais lui faire, elle interpellait les passant en disant que j'étais dangereux et maléfique (sic), elle n'avait honte de rien. Elle ne se souvient de rien, donc. A part quelques flash back. Moi, j'avais un comportement très impatient, un peu (?) paranoïaque et j'ai fait preuve de beaucoup de violence contre elle. C'est la première fois que ça m'arrive. J'ai 31 ans. C'est un comportement qui ne me ressemble pas du tout. Je voulais rentrer. Et comme elle ne voulait pas, je l'ai forcé physiquement. En lui faisant mal parfois. Je disais que c'était pour la protéger. Mais j'étais très violent. Ce qui est encore plus horrible, c'est que je me souviens de tout. Ce qui est sûr, c'est que ce n'était pas moi. J'avais la sensation d'être là caution "raisonnable" du couple et que je savais ce qui était bon. J'ai failli me battre plusieurs fois avec des passants car ils étaient témoins de nos scènes. Je ne me suis jamais battu de ma vie, la violence ne me ressemble pas du tout. Nous avons mis 4h pour parcourir deux km. Nous nous sommes échangés des baffes assez violentes. Nous sommes arrivé à 6h à l'hôtel. Nous avons dormi 3h. Dans la journée, nous nous sommes sentis déprimés, tristes, moroses. Fatigue extrême, peu d'appétit, rythme cardiaque légèrement plus rapide que d'habitude. Elle se sent honteuse, je me sens honteux aussi de ces violences dont je me souviens. Elle a mal partout, elle porte les traces de ce que j'ai fait. Elle a quelques bleus (cuisses, molet, bras, mains..), j'ai une douleur énorme à la mâchoire. on ne comprends pas ce qu'il nous a pris. Ce soir, nous sortons et nous croisons un type qu'on a vu dans la boîte hier. On discute un peu, et il nous dit qu'il était étonné de voir des touristes dans cette boîte. Je demande "pourquoi", il dit, parce que cette boîte est bizarre. Je re-demande pourquoi bizarre, il répond qu'elle est mal fréquentée, qu'il y va rarement et qu'on ne devrait pas y retourner. Du coup on a réfléchi, aurions nous pu être drogués ?? Nous n'avons perdu aucune affaires, aucun vol, aucune autre violence à par les nôtres. En même temps j'étais très virulent. Je pense pas que j'aurais laissé quiconque nous approcher. Je pense que je pouvais faire peur. J'avais un sentiment de vouloir défendre ma copine coûte que coûte et de la protéger. Qu'en pensez vous ?

Mise en ligne le 26/09/2019

Bonjour,

Votre histoire est étrange mais il est difficile d'identifier une drogue en particulier qui pourrait en être la cause. L'hypothèse n'est pas à exclure mais c'est difficile à établir. Un moyen de vérifier si une substance étrangère est présente dans votre organisme pour cette date est de faire un dépistage capillaire dans un mois environ. En effet, les cheveux peuvent conserver des traces de consommation de substances, même uniques. Mais il faut un mois pour qu'ils poussent et puissent être prélevés selon un protocole précis et par des personnes habilitées à le faire.

Concernant l'amnésie de votre copine ou même votre comportement agressif, l'alcool peut éventuellement suffire à l'expliquer. En effet la consommation d'alcool peut provoquer des "trous noirs" et faciliter l'agressivité. Il n'est pas impossible qu'un contexte inhabituel et les interactions entre vous aient favorisés également cette situation.

Quoi qu'il en soit cette situation a été traumatisante pour tous les deux. Nous vous conseillons d'essayer d'en parler avec un tiers neutre qui vous aidera à surmonter cette mauvaise expérience. 

Cordialement.

Retour à la liste