Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cure de methadone

Par Profil supprimé

mon ami a comencer une cure de meta et je voudrais savoir si on peut consomé en meme temps une autre drogue comme la cocaine?ou autre ?

Mise en ligne le 10/12/2011

Bonjour,

Lorsque vous parlez de « cure de méthadone », nous nous interrogeons à savoir si vous parlez de l’initialisation du traitement de substitution à la méthadone ou d’une cure de sevrage de ce même traitement.

Pour information, rappelons qu'afin d’aider les personnes dépendantes aux opiacés (héroïne, morphine, opium…) durant leur sevrage,  il peut être proposé un traitement de substitution (subutex ou méthadone). Ce traitement permet d’inhiber l’effet de manque du sevrage d’opiacés et de ce fait de diminuer les risques pour la santé de l’usager de ces drogues. La prise de ce traitement est préconisée dans le cadre d’un suivi médical. Ce suivi permet à la fois d’informer les patients des modalités de la prise du traitement et de l’adapter à leur seuil de tolérance.

Dans ce cas, l’initialisation au traitement de substitution se fait avec une équipe de soignant. Médecin, infirmier et éventuellement psychologue ou psychiatre. Il est important qu’un climat de confiance s’instaure entre le patient et les soignants pour optimiser l’efficacité des soins. L’initialisation du traitement de substitution  se met en place d’un commun accord entre le patient et le médecin. Cela nécessite pour le patient d’être dans une démarche active pour se libérer de l’emprise des opiacés. Libération qui implique nécessairement de renoncer à être dans un état second, « état de défonce » que procure la drogue.
Si votre ami souhaite poursuivre une autre prise de drogue, cela peut signifier qu’il n’est pas prêt à se passer de l’état « d’ivresse » que procure la prise des drogues. Et qu’il aurait besoin de temps ou d’un soutien supplémentaire pour s’engager sérieusement dans le sevrage aux opiacés ou à son traitement méthadone. Il serait important qu’il puisse se confier à un membre de l’équipe de soignant à ce sujet, afin d’adapter son suivi médical et/ou psychologique dans la mesure du possible.

De plus sachez que l’interaction de la méthadone avec d’autres substances psychoactives peut se révéler dangereuse.

Nous ignorons si votre ami a bénéficié d’un suivi médical pour la prise de la méthadone mais nous tenons à vous informer de la possibilité qu’il aurait à bénéficier d’un suivi anonyme et gratuit dans un centre de soin spécialisé en addictologie. Ces centres proposent un accompagnement médical, psychologique et social. Il pourrait lors d’une consultation trouver informations, conseils et proposition d'un accompagnement durable si ce n’est déjà son cas. Vous trouverez ci-dessous l’adresse d’un centre de soin spécialisé dans votre département.


Bien cordialement. 

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA 19

Boulevard du Docteur Verlhac
19100 BRIVE LA GAILLARDE

Tél : 05 55 17 70 12
Site web : ch-brive.fr/service/centre-de-soins-d-accompagnement-et-de-p
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 9h à 17h.
Consultat° jeunes consommateurs : Consultations pour les jeunes et l'entourage sur rendez-vous.
Substitution : Sur rendez-vous uniquement
COVID -19 : Reprise du fonctionnement avec respect des mesures barrières. quelques téléconsultations en fonction des situations

Retour à la liste