Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Demande d'aide

Par Melagomme

Bonjour, Je suis maman solo d'un garcon de 17 ans. Celui ci reconnait fumer des joints depuis longtemps et avoir dealer quelques fois. Je suis tres inquiete pour lui, il est déprimé, maigrit, dort tres mal, ses resultats scolaires so'nt en chute libre alors qu'il est intelligent, il s'est scarifié . Il sort le soir malgre le couvre feu. Dis aller taxer es cigarettes... Il n'a pas d'argent de poche car je voudrais qu'il trouve un petit job.J'ai trouvé dans sa chambre des sachets en plastique zippés vides mais sentant le cannabis. La communication est tres difficile, il refuse le dialogue et devient agressif et menaçant des que je lui demande de participer a la vie de famille ou aux taches domestiques. Il a fait un sejour de 3 semaines à a sa demande dans une unite psychiatrique pour adolescent en janvier 2020, puis plus rien. .Il a enfin repris un suivi avec une psychiatre depuis 2 mois cette derniere lui a donné des anxiolitiques. Il fuit les cours, decroche completement. Je ne sais plus quoi faire. J'essaie de parler avec lui, mais il devient tres vite agressif, et me rend responsable dz tout sont mal etre. Le climat a la maison devient tres lourd. Apres un appel à drogue info service et suivant vos conseils je lui ai proposé de prendre du CBD que j'acheterais moi même. Il a refusé disant qu'il avait essayé et que ca ne fonctionnait pas. Il refuse toute aide de ma part. Il a une relation avec une me jeune fille depuis janvier qui'il a connu lors de son hospitalisation qui est depressive et qui elle aussi a des problemes de drogue.il passe beaucoup de temps avec elle. Il refuse également toute interaction familiale. Je ne sais plus quoi faire. Mon medecin m'a mis en arret de travail depuis 1 mois pour burn out car je ne parviens plus a gerer mon travail et l'agressivite de mon fil. Au lycee se professeurs me disent qu'il est intelligent et gentil mais dit ne plus avoir l'energie d'aller en cours. il vient de faire un stage de 3 semaines qui s'est tres bien passé. Il dit vouloir arreter ses études, mais ne met aucune demarche en place pour faire autre chose. Je lui ai proposé de faire une alternance, ppur l'instant il refuse. Il faisait beaucoup de skate et etait plutot douë, mais il en fait de moins en moins... J'ai l'impression qu'il sombre et ne sait plus quoi faire

Mise en ligne le 25/02/2021

Bonjour,

Nous comprenons bien le désarroi qui doit vous toucher face aux difficultés de communications avec votre fils et l’impression que vous avez de le voir sombrer.

Vous expliquez bien que son mal-être finit également par vous affecter. Il est positif qu’il ait pu par le passé solliciter une aide et être hospitalisé, et qu’il ait pu reprendre un accompagnement avec un psychiatre.

Si la situation vous semble bloquée pour le moment, notamment en terme de dialogue avec votre enfant, il nous paraitrait important que vous puissiez bénéficier d’une aide extérieure.

Vous pouvez notamment vous tourner vers la Maison des Adolescents de votre ville. Ce lieu travaille en réseau avec de nombreux partenaires professionnels des champs de l’adolescence, la parentalité, la santé mentale, l’addictologie…

La structure peut vous accueillir seule ou avec votre fils pour tenter de renouer le dialogue de manière plus sereine et l’aider sur sa santé de manière globale ainsi que sur un projet d’étude ou professionnel.

S’il ne souhaite pas vous accompagner, n’hésitez pas à les solliciter pour vous en terme de soutien.

Vous trouverez en fin de réponse un lien vers le site internet de la Maison des Ados de Nantes si vous souhaitez prendre contact avec eux.

D’ici là, nos écoutants restent disponibles pour une aide ponctuelle si vous le souhaitez.

Nous sommes accessibles au 0800 23 13 13 (anonyme et non surtaxé) de 8h à 2h du matin ou par le Chat de notre site Drogues Info Service de 8h à Mnuit.

Avec tous nos encouragements à prendre soin de vous et à solliciter de l’aide.

Bien cordialement.

 

En savoir plus :

Retour à la liste