Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses PDF Imprimer EnvoiMail

Désemparée

Par Fleurdeprintemps

Bonjour, Mon beau fils a un lourd passé avec le cannabis...il a arrêté il y un an passé des visites médicales poussées pour être pilote il était clean l'été dernier.il vient de passer à la maison ...j'ai vu un changement dans son attitude , senti l'odeur forte du cannabis sur ses vêtements. J'ai trouvé plein d'herbe...et de resine de cannabis dans son linge.. je suis désemparée !!!! Dois je le dire à mon conjoint...son père ? Lui cacher ? Lui mentir....cela me bouffe les neurones vraiment... merci de votre écoute...

Mise en ligne le 17/08/2020

Bonjour,

Vous venez de découvrir de l’herbe et de la résine de cannabis dans les affaires de votre beau-fils, alors que vous pensiez qu’il avait arrêté toutes ses consommations et cette situation vous inquiète.

Nous ne disposons que de peu d’éléments de contexte, ne sachant ni l’âge de votre beau-fils par exemple ni les raisons des consommations antérieures.

Néanmoins, nous allons tenter de vous apporter quelques conseils pour aborder cette situation ou des pistes d'orientations possibles.

Avant toute chose, il nous paraît adapté d’en discuter directement avec lui puisque vous êtes celle qui avez trouvé les produits dans son linge afin de lui exprimer vos inquiétudes au regard de son passif. Il est toujours utile de chercher à comprendre les raisons d’une consommation ou d’une reprise de consommation.  

Vous évoquez un passé lourd avec le cannabis, le mieux pourrait être de l’interroger sur ce qui se trame pour lui en ce moment.

Comment se sent-il psychologiquement, est-ce en lien avec ses relations sociales, amicales, les études, se sent-il stressé, surmené, triste ou au contraire est-ce une période de relâchement pour lui … ?

À partir de sa réaction et de ses réponses, vous aurez sans doute un éclairage sur ce qu’il vit actuellement et pourrez mieux évaluer les enjeux.

Quant à vos interrogations sur le fait de garder cette information pour vous ou d’en parler avec son père, c’est à vous d’évaluer les choses.

Cependant, si votre beau-fils semble ne pas aller bien, il a sans doute besoin d’une écoute bienveillante et d’un regard compréhensif qui lui permettront de dire quelque chose de sa consommation et des raisons de celle-ci. Il n’a sans doute pas repris la consommation dans le but de blesser ses proches, donc l’idée serait de l’accompagner à réfléchir autour de sa situation sans forcément qu’il se sente blâmé.

Si vous estimez que son père peut avoir cette posture, dans ce cas il est souhaitable que vous ne restiez pas seule avec cette information, tout en expliquant à votre beau-fils la gêne que vous ressentez.

Dans tous les cas, il existe pour les jeunes des consultations jeune consommateur (CJC) destinées aux 12-25 ans qui permettent de rencontrer des professionnels en addictologie pour évoquer les consommations, les réduire ou les arrêter quand le jeune l’a décidé. Ces consultations ont lieu dans des Centres de Soin d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), médecin, psychologue, travailleurs sociaux et infirmier proposent une aide et un soutien de façon confidentielle et gratuite.

Les parents, proches et entourage peuvent également se saisir de ces lieux pour évoquer une situation problématique afin d’être conseillés sur le positionnement le plus adapté face à une personne consommatrice.

Nous vous transmettons un lien vers la rubrique adresses utiles pour trouver les coordonnées d’une CJC près de chez vous.

Vous trouverez également un lien vers notre site pour aider un proche ou dans le cas d'une reprise de consommation pour étayer les informations.

Enfin, si vous sentez que cette situation est difficile à aborder, n’hésitez pas contacter nos écoutants pour en discuter au 0800 23 13 13, le service est joignable tous les jours de 8h à 2h (appel gratuit et anonyme) ou par tchat via le site Drogues-info-service de 8h à minuit.

Bon courage à vous

En savoir plus :

Retour à la liste