Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

"J'ai arrêté le shit depuis 1an"

Par Profil supprimé

Bonjour, j'ai commencé à fumer vers l'age de 16ans(1998), je fumais tout les jours minimum 1 ou 2 joins suivant comment je bosser et 5 à 10 le week end. J'ai decidé d'arrèter en juillet 2008, drogue et tabac en même temps. Je m'y suis tenu, jusqu'au 1 decembre 2008 ou j'ai tiré une taffe sur un join de beue et là je me suis pris de palpitations cardiaque, crise d'angoise, d'étouffement... et cela m'a déclenché une nouvelle vie, j'ai choppé plein de maladie (otite, rhinopharyngite,..., angine, infection de la gorge...) durant tout l'hiver, une fatigue s'est installée en moi, un mal de ventre, et une inccapabilité de me remettre au sport cause d'essoufflement et fatigue intense. Alors que m'arrive t'il ? Est-ce du à la drogue emagasinée depuis 10 ans ? Retrouverais je mon équilibre un jour ? Cela fait un ans passé que je suis moelleux, moue, je ne peux plus boire une goutte d'alcool non plus ni supporter la cigarette et joins. Avez vous des conseils, des experiences à me présenter ? Merci d'avance et bonne journée

Mise en ligne le 19/01/2010

Bonjour,

Nous imaginons parfaitement votre désarroi face à la situation que vous vivez depuis plus d'un an. Toutefois, si vous n'avez tiré qu'une "taffe sur un joint" en décembre 2008 et rien consommé depuis, vos symptômes physiologiques ne peuvent être liés à votre consommation de cannabis et de tabac : votre corps a, depuis longtemps, totalement éliminé ces produits.

Lorsque vous avez reconsommé un peu de cannabis en décembre 2008, les palpitations cardiaques, la crise d'angoisse et d'étouffement peuvent être liés à plusieurs facteurs comme, par exemple, au fait de ne plus être habitué au produit. Effectivement, durant de très nombreuses années, vous avez régulièrement fumé tant du tabac que du cannabis. Votre corps et votre psychisme se sont donc habitués à l'effet de ces produits et à une certaine quantité consommée. Après un arrêt aussi long - et nous vous en félicitons - une simple bouffée de cannabis peut donner des effets tels que ceux décrits.

Par ailleurs, à l'arrêt du tabac, cela peut sembler paradoxal, mais il est possible d'être, pendant un temps, physiologiquement plus "fragile", plus sensible qu'avant notamment au niveau ORL (otorhinolaryngologie : oreilles, nez, gorge).

Toutefois, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre médecin généraliste et de lui expliquer tant vos symptômes que votre ancienne consommation.
S'il vous est difficile de le lui en parler, nous vous conseillons de prendre contact avec l'un des professionnels (médecin, psychologue ou éducateur) d'une consultion "jeunes consommateurs". Vous pourrez y trouver, gratuitement et confidentiellement, des informations, mais aussi des conseils et du soutien. Ils pourront vous aider à poursuivre votre cheminement vers l'arrêt et, peu à peu, à vous "retrouver". Effectivement, vous aurez besoin de temps pour pouvoir (re)découvrir votre rythme par exemple. Il n'est pas possible de "régler" 16 ans de consommation en 16 semaines. Vous avez déjà beaucoup avancé en une année, il est important de ne pas l'oublier.

Nous vous avons mis en lien, ci-dessous, l'adresse d'une consultation sur votre ville. Vous pourrez également retrouver d'autres lieux de consultation sur notre site à la rubrique "adresses utiles".

Quant aux témoignages, vous pourrez en retrouver sur notre site dans l'espace "dialoguer".

Très bonne continuation.

 

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


CSAPA CAET de l'APLEAT-ACEP

46 Rue Théophile Lamy
18000 BOURGES

Tél : 02 48 70 60 33
Site web : www.apleat-acep.com
Accueil du public : Lundi, mercredi, jeudi: 9h-12h et 13h-18h ; mardi: 13h-18h ; vendredi: 9h-12h et 13h-16h
Secrétariat : Lundi, mercredi, jeudi: 9h-12h et 13h-18h ; mardi: 13h-18h ; vendredi: 9h-12h et 13h-16h
Consultat° jeunes consommateurs : sans rendez-vous le mercredi après-midi PDCA : Point de contact avancé dans les établissements scolaires
COVID -19 : Pas d'accueil physique. Maintien d'une permanence téléphonique pour assurer la continuité des prises en charge et une écoute (horaires habituels d'ouverture).

Retour à la liste