Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Première visite

Par joconde

bonjour j ai enfin decidé a m inscrire sur ce site car je suis a bout a bout de nerf et de force.. je me presente je suis avec quelqu un depuis presque 2ans consommateur d heroine maintenant pour bien vous situez il a fait de la prison pendant 1an as eu un traitement par meta et il ce croyais assez fort pour le finir son but etait clarement de sortir de la sans traitement ce qui me faisai tres tres peur et voila a peine sorti il revoi des anciennes connaissance et c reparti il replongle...je ne vais pas tout vous detailler car vous vous imaginez bien tout ce que ca peux avoir comme consequences me vol me parle mal par et ne reviens pas..je suis mal mal de voir l emprise qu il as sur moi je ne suis plus forte plus celles que j etais avant souriante pleinne d energie..il as un suivie psy fait des analyses tout les 15jours mais comme je le sais et lui aussi ca ne reste pas a vie dans les urines je veux a tout prix qu il s en sorte je lui ai di que l annee prochaine je partai car la vie et devenu invivable pour moi aussi ici trop de mauvais souvenir il veux me suivre j en suis contente mais comment comment tenir encore 1ans de plus ici dans ce calvaire avec toujours ces peurs ces doutes peur qu il retombe encore plus et qu il puisse en mourir peur de la prison encore... je ne sais plus quel comportement avoir avec lui et je sais que malges tout il as besoin de moi je suis sans doute la seule a croire en lui mais pourquoi cette chose et venue un jour sur cette planete gacher la vie des gens voila sais pas facile pour moi de m exprimer comme ca par ecrit car j ai souvent l habitude d etre seule face a ce probleme.

Mise en ligne le 05/05/2010

Bonjour,

Tout d'abord, nous tenons à vous féliciter pour votre démarche. Vous vous êtes inscrite sur ce site, ce qui, apparemment, n'était pas chose facile. Vous faites le pas de parler de votre situation, pour ne plus être seule face à cela. Votre témoignage laisse comprendre que ce que vous vivez est très difficile. Vous vous dites "à bout de force et de nerfs", "mal de voir l'emprise qu'il a sur vous". Vous vous en rendez compte et c'est déjà très important. Votre compagnon accepte de se faire aider, c'est un point positif même si pour l'instant, il vous semble difficile d'entrevoir le bout du tunnel... Les parcours de soins sont souvent longs, faits de hauts et de bas, et ponctués de rechutes. Il est important qu'il continue son suivi, même s'il consomme encore actuellement.

Vous ne savez plus quel comportement avoir avec lui. Favoriser le dialogue, faire preuve de compréhension et de soutien, tout cela peut aider votre compagnon à avancer. Mais il semble important de rappeler que votre aide ne peut être inconditionnelle, au risque de vous mettre en danger vous-même. En effet, vous nous dites ne plus être forte, ne plus être celle que vous étiez avant. Votre compagnon vous vole, vous parle mal. Vous n'êtes pas tenue d'accepter tout cela, quand bien même vous seriez la seule à croire en lui ou souhaiter l'aider.

Vivre aux côtés d'une personne dépendante à une drogue peut être à l'origine de souffrances importantes pour lesquelles une aide extérieure, un soutien s'avèrent parfois indispensables. Il arrive que le proche se mette entre parenthèse, se fasse passer après la personne qui consomme, accepte des choses qui lui font du mal, le détruisent petit à petit, avec le sentiment d'une "obligation à aider la personne qui va mal, envers et contre tout". Seulement voilà, on ne peut aider une personne en souffrance que si l'on va bien soi-même, ou du moins, si l'on est attentif à prendre soin de soi et chercher de l'aider lorsqu'on se sent dépassé, démuni. C'est ce que vous avez commencé à faire en nous écrivant. Bravo !

Pour continuer dans cette voie, nous vous conseillons de prendre contact avec un centre de soin en addictologie ; ces centres reçoivent et accompagnent les personnes de l'entourage. N'hésitez pas à contacter celui dont nous vous donnons les coordonnées en fin de message. Par ailleurs, notre site met à la disposition de l'entourage des forums. Si vous en avez l'envie, n'hésitez pas à aller lire les messages des uns et des autres, et pourquoi pas à y écrire également quelques lignes. Vous pourrez ainsi échanger avec d'autres personnes et vous soutenir mutuellement. Ces forums sont accessibles via la rubrique "Dialoguer".

Enfin, si vous avez besoin de renseignements, ou tout simplement si vous souhaitez parler, vous pouvez nous contacter par téléphone au 0800 23 13 13 (Drogues Info Service, appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe, tous les jours de 8h à 2h du matin).


Bien cordialement.

Retour à la liste