Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Remontées de tazz

Par Suzan2101

J’aurais besoin de vos conseils suite à une situation qui m’est arrivée J’ai pris deux tazz dans ma vie donc j’ai une expérience limitée ahah, mais ça c’est tj bien passé, et j’ai espacé de ouf les prises (1 an entre chaques). Il y’a un moins d’un mois, j’ai pris un tazz un vendredi dans une soirée techno (1 quart, puis 1 quart deux heures après parce que je ne ressentais pas bcp). La montée a été forte, j’ai kiffé mais j’ai ressenti des effets différents en plus (l’impression de marcher en apesanteur, d’avoir des pieds en échasse, de marcher dans du coton). Après qlq heures, lorsque ça a commencé à redescendre, j’ai ressenti des effets plus désagréables (sensation de dissociation de mon corps et de mon esprit, l’impression que mon esprit/cerveau s’en allait, et la même sensation qu’avant de dormir sauf que mon corps était bien réveillé). Puis ça été de mal en pis (sueurs froides, nausées de plus en plus fortes, l’impression de ne plus sentir mes jambes...). Au final, j’ai ????, d’abord en me forçant puis je ne m’arrêtais plus. Et là... gros Black out d’une journée entière. Je ne me rappelle plus que de mon réveil à l’hôpital Dimanche. Entre temps, mes potes m’ont raconté ma journée oublier aha... Ils ont du me porter pour me ramener, j’ai vomi toute le samedi non stop, je transpirais/grelottais, je pleurais, faisais de grosses crises d’angoisse (je disais avoir peur de devenir folle par exemple), je ne réagissais plus trop quand on me parlais... et ça n’allais pas en s’améliorant. J’ai pris un antibio la semaine dernière (prescrit) et pendant trois jours j’ai vomis toutes mes tripes, j’avais des vertiges, des nausées... J’ai encore des choses chelous qui m’arrivent. J’ai mon cerveau qui part parfois, j’ai du mal à rester concentrée hyper longtemps. J’ai l’impression d’avoir des mini-remontées de tazz, et je perds un peu contact avec la réalité. Enfin, je panique tout le temps, dès que je suis dns un endroit clos, avec des lumières violentes, avec de la musique (boites etc...), dès que je prends un médicament, dès que je bois de l’alcool, même un verre d’eau (j’ai peur qu’on ai mis de la droje), dès que je suis fatiguée etc... J’ai perdu aussi de la sensibilité dans mon mollet droit. Là par exemple, rien que le fait de raconter ce qu’il s’est passé j’ai mon cœur qui s’emballe et je flippe. Est-ce que vous avez déjà vécu un truc similaire? J’aimerais comprendre pourquoi j’ai réagis comme ça. Et si vous avez des tipps pour que ça aille mieux, je suis toute ouïe ????

Mise en ligne le 24/02/2020

Bonjour,

L'espace sur lequel vous écrivez vous met en contact avec des professionnels. Si vous souhaitez partager votre expérience et pouvoir échanger dessus avec d'autres usagers, nous vous conseillons de vous rendre sur notre espace "Forum" et de créer un nouveau fil de discussion. Vous trouverez ci-dessous un lien pour y accéder.

La consommation d'ecstasy, quelle que soit la quantité et quelles que soient les habitudes de consommation, peut conduire à divers effets secondaires tels que ceux que vous décrivez. Ils sont aléatoires d'une personne à l'autre et peuvent, pour certains, être assez impressionnants et "violents". Cela peut dépendre des qualité et quantité du produit, des mélanges effectués, de la sensibilité de chacun, du contexte de consommation (lieu, personnes autour de vous, état de stress et/ou de déprime initial, ...). 

 Ces effets peuvent également durer dans le temps, et cela d'autant plus si l'épisode a été intense, comme ce fut le cas pour vous.

En général, ces sensations se calment d'elles-mêmes et nécessitent effectivement l'apaisement d'un état anxieux , ce dernier contribuant au maintien de vos symptômes.
 
Comme vous l'avez sans doute compris, il paraît alors nécessaire d'apaiser votre état.

Pour cela, nous vous encourageons à adopter une bonne hygiène de vie : vous coucher tôt, avoir une alimentation équilibrée, éviter la consommation de café, de drogues et d'alcool.

En parallèle, nous vous conseillons d’effectuer toutes activités qui pourront vous apporter détente et bien-être (relaxation, bain chaud, activités de détente et de loisirs, …).

Dans votre cas, la persistance des symptômes au-delà du mois nous paraît nécessiter une aide médicale et/ou psychologique.

Sachez ainsi qu'il existe des CSAPA (Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) qui peuvent vous recevoir de façon gratuite et confidentielle. Des professionnesl de santé y exercent (mèdecins, psychologues, psychiatres, ....).

Vous trouverez les corrdonnées des CSAPA proches de chez vous sur notre site internet Drogues Info Service dans la rubrique "adresses utiles".

Nous n'avons pas d'informations concernant une possible intéraction entre les antibiotiques et la MDMA. Nous vous conseillons d'en parler auprès du médecin que vous rencontrerez et dont c'est la spécialité.

Pour toutes autres questions ou pour un échange plus approfondi, sachez que nos écoutants sont joignables tous les jours soit par téléphone au 0800 23 13 13, de 8h à 2h, appel anonyme et gratuit, soit par Chat via notre site internet, de 14h à minuit.

Bien à vous

En savoir plus :

Retour à la liste