Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Sevrage de 3mmc

Par Aquhydro

Bonjour, je suis aidant d'une personne qui se sevre de la 3mmc, qu'il ne prenais pas seul, avec parfois mdma, souvent GHB, mais principalement 3mmc par injection. Après plusieurs allers-retours, il est resté 3 semaines chez son père et lui demandais de l'enfermer, là il est chez moi quelques jours, et pareil, si je sors seul (hier je suis allé a un dinner de famille) il me demande de fermer a clef. Il va de mieux en mieux, même si il est dans un état assez depressif, les choses s'améliore, lui même dit qu'il ne veux plus consommer, il a demandé a son père de lui prendre son smartphone et ne l'utilise plus, etc. La première semaine ou je l'avais gardé chez moi, avant la reconsommation qui l'as poussé a demander a son père de l'enfermer, il avait des spasmes très forts, tout son corps se contactait. Il m'expliquait qu'a ces moments il voyait la seringue dans ses veines et voulais sentir le rush. Ça le mettait dans un état difficile pour lui, gros stress, gros craving, l'envie de reconsommer. C'est systématiquement suite a cela qu'il avait fuit pour reconsommer. Aujourd'hui, après 3 semaines de non-consommation, il a des spasmes beaucoup moins forts, mais bien plus frequent, et il decrit qu'a présent les chemins mentaux qui menent a ces spasmes sont bien plus nombreux, avec un lien moins direct avec la 3mmc, mais toujours existant. Il a peur que ça deviennent permanent, et j'ai peur aussi, il est très fatigué, dors beaucoup, et me dit vouloir ne plus rien ressentir le temps d'être plus solide, car il se sait encore trop fragile. Le plus inquiétant pour moi ce sont ces contractions, ces spasmes, de tout le corps, qui me font m'inquiéter de son bien-être a long terme surtout que je n'ai pas trouvé trace de cela sur internet (peut être mauvaise recherche). Je voudrais savoir si vous aviez une idée de ce que c'est, comment ça peut évoluer, son psychiatre ne l'as pas vraiment écouté sur cette question.

Mise en ligne le 03/09/2021

Bonjour,

Nous comprenions que vous puissiez être préoccupé par la situation de votre proche.

La plupart des symptômes liés au sevrage s'estompent avec le temps et non l'inverse comme dans son cas. Il est possible que cela soit concomitant à l'arrêt des consommations mais que cela provienne de tout autre chose auquel cas un avis médical serait le bienvenu.

Par ailleurs, il existe toutefois des pathologies musculaires liées à la prise de cathinones (3MMC entre autre) et un syndrome serotoninergique peut également apparaître à la suite d'une consommation dont un des symptômes peut être des contractions musculaires rapides. Nous ne sommes pas en mesure de faire des diagnostics mais bien des hypothèses. Vous pourriez contacter un centre de pharmacovigileance pour avoir un avis médical en lien avec la prise de 3MMC. Vous pouvez joindre le centre de pharmacovigileance de l'hôpital sainte-marguerite au 04 91 74 75 60.

Cet hôpital propose également des accompagnements au sein de leur CSAPA (Centre de Soin d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Des équipes pluridisciplinaires (Médecin addictologue, psychiatre, psychologue, travailleur social...) proposent des accompagnements individuels aux consommateurs en difficultés, qu'ils consomment encore ou ne consomment plus, de façon non payante et confidentielle.Vous trouverez en bas de page un lien menant vers le CSAPA de l'hôpital Sainte-Marguerite.

Enfin, vous ou lui pouvez également nous contacter par téléphone ou par chat pour un échange plus approfondi. Nos écoutants prendront le temps nécessaire afin pour vous écouter, vous aiguiller, vous informer. Drogues Info Service est joignable tous les jours de 08h à 02h au 0 800 23 13 13 (appel gratuit et anonyme) ou par chat 7j/7 également.

Cordialement

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivan


Centre des Addictions

270, boulevard Sainte-Marguerite
13009 MARSEILLE

Tél : 04 91 74 61 89
Accueil du public : Le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 16h15, le mercredi de 13h à 16h15
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Consultat° jeunes consommateurs : lundi et jeudi pour les entretiens de premier accueil.
Substitution : Unité Méthadone : le lundi, mardi, jeudi, mercredi après midi et vendredi matin
COVID -19 : février 2021 Les consultations se font en présentiel le matin et en téléconsultations les après-midi, Les internes reçoivent les nouveaux patients (alcool, tabac, cannabis) hormis pour les traitements de substitution. Le travail en groupe et la CJC sont

En savoir plus :

Retour à la liste