Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

champi hallucinogene

Par messaline

bonjour mon fils a fait un bad trip a la suite de prise de champi hallucinogene depuis decembre 2019 qui n'est jamais descendu il ne consomme rien ni drogue ni alcool ni champi depuis ce jour la et completement derealiser ne peux plus se concentrer ni lire ni tele ni internet plus de travail plus de vie social on etait au urgences suivi d'une prise en charges ds un hopitaux tentive de suicide traitement lourd par psychiatre et toujours pas de changement on et a 9mois du bad trip il et tout a fait conscient mais n'arrive pas redescendre connaissait vous des personnes qui sont son sorti?????

Mise en ligne le 23/09/2020

Bonjour,

Nous avons le sentiment que vous pensiez peut-être vous adresser au forum de discussion, si tel était le cas, nous vous transmettons en bas de page un lien qui vous permettra d’exposer votre situation afin d’échanger avec d’autres internautes.

 La rubrique des questions-réponses offre la possibilité d’obtenir une réponse par un rédacteur du service drogues-info-service. Nous allons donc tenter de vous apporter quelques éléments de réponse.

 Vous nous exposez la situation de votre fils, qui après avoir consommé des champignons hallucinogènes a fait un bad trip générant des complications d’ordre psychiatrique. Cela fait maintenant 9 mois et nous comprenons bien votre inquiétude.

Comme tous produits psychoactifs, il existe toujours un risque de complication car nous ne sommes pas égaux face aux drogues. Ces risques peuvent être somatiques, psychiques ou psychiatriques. La particularité des champignons est qu’il s’agit d’une substance induisant des hallucinations fortes et il peut arriver dans ce contexte, que la personne panique, induisant une expérience très traumatisante, on parle dans ce cas de bad trip.

Les sensations et symptômes varient d’un individu à un autre et peuvent mettre un certain temps à se résorber.

La question de l’environnement dans lequel a eu lieu la prise de produit, l’état psychologique et physique de la personne sont aussi des facteurs à prendre en considération dans ce type d’expérience.

En règle générale le bad trip est un événement qui laisse à la personne une grande peur, mais qui, au fil du temps s'amenuise.

Par ailleurs, les produits psychoactifs peuvent aussi révéler une fragilité psychique déjà présente chez la personne mais non manifestée. Le produit agissant comme un facteur déclencheur faisant émerger une vulnérabilité psychique et dans ce cas il peut en effet y avoir des complications psychiatriques. On peut rarement présager de ce type de réaction.

En ce qui concerne votre fils, il est important qu’il maintienne un suivi avec un psychiatre pour l’accompagner dans l’évolution de ses symptômes car cette situation doit générer beaucoup d’angoisses et de souffrances.

Nous vous conseillons prallèlement, de faire le point avec des spécialistes en addictologie qui connaissent bien le phénomène afin d’affiner le diagnostic et répondre à toutes vos interrogations.

En effet, il existe des Centres de Soins d’accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) dans lesquels médecin addictologue, psychologue ou psychiatre et infirmier consultent de façon confidentielle et gratuite toutes personnes ayant le souhait d’évoquer des consommations passées ou présentes. Les proches peuvent également se saisir de ces dispositifs afin de bénéficier d’informations, de conseils experts en matière d’usage de drogues ou de dépendance.

 Nous vous transmettons en bas de page un lien qui vous permettra de trouver un CSAPA près de chez vous.

 Nous vous transmettons également une fiche synthétique sur les champignons hallucinogènes.

Enfin, n’hésitez pas, si vous le souhaitez à contacter nos écoutants par téléphone au 0800 23 13 13 7j7 de 8h à 2h ou par tchat via  notre site internet de 8h à minuit.

 Avec tous nos encouragements.

 Bien cordialement

 

En savoir plus :

Retour à la liste