Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

information conso ponctuelle et grossesse

Par Profil supprimé

bjr, ayant apris ma grossesse récement, mon conjoint et moi avons besoin d'informations afin de savoir si nous pouvons poursuivre cette grossesse sereinement. en effet, je suis enceinte de 7 semaines (amenorrhée) et lors de la semaine du jour de l'an, nous avons passé 6 jours chez des amis chez qui g consommé de la cocaîne: j'étais donc à deux semaines de gestation (=4 sa). je ne suis consommatrice d'aucun stupéfiants habituellement mais la fête et la curiosité aidant... j'aimerais savoir s'il serait irresponsable de garder notre petit, s'il risque qqch de type malformation, pb de santé... merci d'avance

Mise en ligne le 24/01/2011

Bonjour,

La consommation de cocaïne pendant la grossesse peut, éventuellement, entraîner notamment un retard de croissance du foetus, une naissance prématurée et un décollement prématuré du placenta avec risque d'hémorragie.
Quant au risque de malformation, il est rare et serait plutôt lié à des polyconsommations régulières.

Sachez cependant que ce sont surtout les mauvaises conditions de vie de la mère (stress, précarité, isolement, alimentation déséquilibrée, ...) et l’absence ou l’insuffisance des soins qu’elle reçoit qui sont à l’origine de complications durant la grossesse et après. Il a été démontré qu’un suivi à la fois médical, social et psychologique améliore considérablement le déroulement de la grossesse et de la naissance et favorise la construction du lien entre la mère et l’enfant.

Il est donc très important que vous puissiez trouver un interlocuteur dans le corps médical avec lequel vous pourrez parler de cette consommation de cocaïne sans culpabiliser. Si la décision est difficile à prendre, n'hésitez pas à vous tourner aussi vers un psychologue, vous et votre conjoint. Prenez le temps d'en parler.

Vous pouvez éventuellement prendre contact avec un centre de soins spécialisés en addictologie (voir adresses ci-dessous). Les consultations y sont gratuites et peuvent rester anonymes. Vous pourrez y rencontrer un médecin ou un psychologue, selon ce que vous souhaitez. Il n'y est pas proposé de suivi de grossesse, mais une consultation pourrait vous aider à faire votre choix sereinement. 

Bonne continuation à vous.
 



Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec les structures suivantes :


Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie

45, rue de Bretagne
14000 CAEN

Tél : 02 31 85 56 80
Site web : www.epsm-caen.fr
Accueil du public : Du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 17h30. Mardi de 9h20 à 13h
Substitution : Délivrance et suivis des traitements de substitution
COVID -19 : Janvier 2021 : Continuité de service en présentiel sur rendez-vous uniquement avec respect des gestes barrières. sur rendez-vous délai d'attente 1er rendez vous mars 2021

Retour à la liste