Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

inquiètude

Par Profil supprimé

Bonjour voilà je me présente alex..Je consomme des drogues dures depuis l'age de 15ans a peu près tout les weekends et j'en ai aujourd'hui 25..ma consommation c considérablement réduite depuis que je vis en couple et que j'ai un travail fixe..Mais malheuresement depuis peu je commence a perdre des amis,3 en l'espace de 6 mois..2 d'entre eux avait arrété de consommer depuis plus d'un an!l'un est mort d'un infarctus à 26 ans et l'autre à 30 d'une embollie pulmonaire..Les medecins ne peuvent ou ne veulent pas determiné les causes de ces drames..j'ai ete moi meme hospitalisé et le medecin m'a refusé des examens plus approfondidès quand j'ai abordé le sujet des drogues (scaner..)Du coup je m'inquiete pour ma santé Pourriez vous s'il vous plait me diriger vers un centre ou autre sur bordeaux ou je pourrai passer un scaner cerebrale et cardio vasculaire..Maintenant que tout va mieux dans ma vie je pense à l'avenir..Merci d'avance (j'ai consommé toutes sortes de produit mais jamais d'héroine)

Mise en ligne le 21/06/2010


Bonjour,

Nous mesurons votre inquiétude à sa juste valeur et sommes désolés pour vos amis que vous avez perdus en si peu de temps. Maintenant que tout va mieux dans votre vie et que vous pensez désormais à l'avenir, nous vous encourageons très fortement à rester dans cette voie.

 Nous pouvons supposer, mais seulement supposer, que les décès de vos amis ont peut-être un lien avec leur toxicomanie antérieure. Cependant, cette supposition est tempérée par les médecins qui ne semblent pas être de cet avis et lesquels médecins demeurent, malgré tout, les seuls habilités à déterminer les causes de ces décès. Nous croyons, par ailleurs, comprendre que les causes des décès en question ont été déterminées, puisqu'il est question d'infarctus et d'embolie  pulmonaire .Si votre état avait nécessité des examens plus approfondis pendant votre hospitalisation, les médecins auraient certainement pris toutes les dispositions nécessaires. S'ils ne l'ont pas fait, c'est parce qu'ils l'ont jugé, peut-être, inapproprié en l'état.

Il est normal que vous ayez des interrogations et des inquiétudes sur votre état de santé, surtout si vous avez perdu des amis avec lesquels vous avez dû partager beaucoup de moments. Seulement, vous n'êtes plus dans cet environnement et il semble que vous avez opté pour une autre vie. Vous avez rencontré quelqu'un, vous avez un emploi et surtout vous avez revu considérablement votre consommation à la baisse, ce qui n'est pas moindre, même s'il s'agit d'aller jusqu'au bout de cette démarche  pour arriver à l’arrêt total de vos consommations.

Il serait intéressant pour vous d'entrer en contact avec un psychologue d'un centre de soins de toxicomanie afin d'envisager avec lui un suivi et un soutien psychologiques pour tenter d'agir sur vos angoisses dont vous faites actuellement l'objet. Toujours, dans ce même centre, vous pourrez également être reçu et examiné par un médecin et, pourquoi pas, envisager des examens plus poussés si besoin. Nous vous avons, mis en dessous, quelques adresses de centre se trouvant à Bordeaux. Toujours dans le même ordre d'idées, vous pouvez également appeler  Drogues Info Service au 0800 23 13 (gratuit et anonyme depuis un poste fixe entre 08h00 & 02h00 du matin, 7/7) pour de l'écoute et du soutien par des professionnels.

Bien cordialement.  

Retour à la liste