Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

méthadone

Par Profil supprimé

Bonjour, tout d'abord je tenais à vous remercier pour vos précédentes réponses. Dépendante à l'héroïne depuis deux ans et prise en charge auprès d'un C.S.A.P.A, après de nombreuses discussions, nous avons décidé de commencer, avec le médecin qui me suit, dans quelques jours un traitement à la méthadone. Je me questionne sur la dépendance qu'entraîne ce type de traitement de substitution, ainsi que sur le suivi (test urinaire toutes les semaines..etc.) est-ce que la présence d'autres drogues lors du test est pris en compte? Car même si je consomme de l'héroïne tous les jours, il m'arrive de consommer de la cocaïne ou de la M.D.M.A de temps à autre de manière festive, et en règle générale, qu'est-ce qu'implique un traitement à la méthadone pour lequel je ne me sens pas franchement prête. Merci d'avance pour votre réponse.

Mise en ligne le 12/04/2013

Bonjour,

Il apparait effectivement à la lecture de votre message que cette proposition de traitement de subsitution soulève beaucoup de questions. Si vous ne vous sentez pas prête, il vaut mieux en parler et en informer directement le CSAPA qui vous suit. Nous vous invitons à le faire car ce serait peut être une erreur selon nous de vous engager dans ce traitement sans être convaincue de son utilité. Si vous le vivez comme quelque chose d'imposé ou de contraignant, il ya des risques que vous ne respectiez pas le protocole ou que vous en fassiez un usage détourné. Il nous parait donc important de pouvoir aborder vos questions et faire part de vos doutes avec le CSAPA concerné.

Le traitement méthadone entraîne, au même titre que les autres opiacés, une dépendance psychique et physique dont il faut tenir compte pendant la durée de la prise en charge. Lors d’un arrêt brutal du traitement, le sujet s’expose à un syndrome de sevrage, d’apparition plus retardée (24 à 72 heures) mais plus prolongée que le sevrage à l’héroïne. C’est pourquoi, les tentatives de réduction doivent se réaliser généralement de façon très progressive, par palier et en étant impérativement suivi par un médecin ou un centre de soin.

Au niveau du dépistage urinaire, la méthadone apparaît dans les urines quelques heures après la consommation et disparaît au bout de 5 à 7 jours. Il fait partie du protocole lors du suivi d'un traitement Méthadone de détecter lors de tests urinaires réguliers, les drogues les plus usuelles ..

Ceci dit, le Centre de soin est là en principe pour vous aider et vous accommpagner au mieux et quelques "écarts de conduite" ou consommations restent compatibles avec une démarche thérapeutique. S'ils sont trop fréquents cela pose la question de savoir si vous êtes reellement prête à souscrire à ce traitement ...

 

Cordialement.

Retour à la liste