Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

famille désespérée

Par MYSTERY

bonjour à tous,

C'est la première fois de ma vie que j'écris dans un forum ... mais je veux avoir tout essayé pour elle .
Ma soeur est accro au cannabis ( et également à la cocaîne je crois vu sa perte de poids mais pas sure) depuis plusieurs années
Elle a des enfants dont une pré- ado qu'elle a déscolarisée depuis 3 mois et refuse tout dialogue avec nous .
Criblée de dettes , et menant une vie assez précaire , elle reste dans le déni et perd du poids trés vite .
Elle est en conflit avec une grande majorité de ma famille à cause d'arnaques en tous genres ( falsification de documents , vols de biens et d'argent , etc)

Je souffre de voir ma soeur dépérir , notre famille est fragilisée par cette situation on a peur de ce qui lui arrivera si elle persiste ..
Elle refuse tout type d'aide et ne demande que de l'argent ; que ce soit des numéros de tel ou adresses de structure ou rdv avec un psy , c'est toujours NON.

Que faire ? qui est passé ou passe par là ?
Merci de votre aide

Bon courage à tous les proches qui souffrent de la drogue.

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Melimelo - 12/11/2020 à 22h59

Bonsoir, je suis un peu dans la même situation avec mon frère. Il nous a fait tout vivre les aller retour à l’hôpital, les tentatives de suicide, les hallucinations, les agressions à répétitions. Après un séjour dans un centre il est parti vivre chez un ami à lui , il nous a fait croire qu’il changeait mais avait besoin d’argent pour les courses l’essence ect... et puis il est revenu vivre chez mon père et moi depuis c’est la terreur constamment. Il vole sur nos comptes fait des prêt à nos noms, les agressions violentes recommence. Il refuse tout aide et continue de sortir tout les soirs rentre à 8h ou parfois pas avant 18h et même en le mettant face à tout ce qu’on trouve comme drogue caché chez nous il refuse d’admettre qu’il a un problème pour lui on l’empêche de vivre sa vie. Je comprends ta situation et ta souffrance

MYSTERY - 13/11/2020 à 09h20

Courage..
Il ne reste que la prière si vous croyez en Dieu
Je crois qu'on sera impuissants tant qu'ils refuseront notre aide, la volonté d'arrêter on ne peut pas l'avoir à leur place.

Je vais appeler toutes les CSAPA s'il le faut, car je crois que c'est moi qui vais finir par avoir besoin d'aide
Psychologiquement, c'est très dur à vivre mais ça soulage un peu de ne pas se savoir seule

Peut être que le dialogue peut en venir à bout, je vais tenter de ne pas couper la communication avec elle
Merci de m'avoir lue et répondue

daniellegousse - 19/11/2020 à 07h37

Même situation. Il nous a détruit financièrement. Heureusement la Banque de France a accepté notre dossier de demande de surendettement. Il obtient toujours ce qu'il veut, si ce n'est pas directement c'est indirectement, c'est à dire un "dealer" qui vient sonner et nous insulter au parlophone. Bien sûr, la peur m'impose de payer, et comme ça des années à creuser un trou béant de crédits et de dettes en tout genre.
Oh non vous n'êtes pas un cas particulier.
Je vous souhaite beaucoup de courage car pour mon fils les cures pour l'instant n'ont rien donné, il n'a jamais été jusqu'au bout d'une cure et malheureusement la plupart du temps, il y trouve ce qu'il veut.
Il faudrait demander un internement "contre son gré" mais pour cela (dans votre cas) il vous faut un certificat du médecin psychiatre attestant de son besoin d'hospitalisation, en général, c'est facile à obtenir. Egalement une attestation sur l'honneur qu'elle est un danger pour elle et surtout pour les autres, pour ses enfants surtout.
La prise de drogue, et surtout le manque de drogue peut induire des situations dangereuses pour la personne et son entourage. Il faut donc en témoigner et avoir donc un dossier complet pour la faire interner dans un hopital psychiatrique et non dans une clinique pour une cure. ça n'a rien à voir.
Je suis de tout coeur avec vous.

Guliano - 20/11/2020 à 21h26

Bonsoir

Je vous envoie un message, surtout pour la perte de poids rapide qui peut être dû aux opiacés, moi même dépendant d’un cachets que m’avait prescrit mon ancien médecin, cela s’appelle oxycontin LP, même si cela vient de la pharmacie.
On perd énormément de poids, et l’arrêt de ce type de traitement comme les paracetamols codéinés, ixprim, tramadol etc sont tous des cachets susceptibles de mettre une personne en état de sevrage donc de manque, et compte tenu de la douleur et souffrance que l’on éprouve quand on est en manque peut faire que la personne vole où face n’importe quoi pour ne plus ressentir cet état!!!
C’est pour cela que je vous envoie ce message, car la perte de poids et le fait qu’elle ne pense qu’à cela ma mit sur la piste des opiacés où opioide (opiacés de synthèse)
Si ils s’avèrent que c’est le cas, protéger les enfants en premier lieu, moi qui est eu un vie misérable quand j’étais jeune du à l’alcoolisme de ma mère.
Ensuite le cannabis a plutôt tendance à donner faims et soifs. La cocaine, est un alcaloïde qui lui coupe la faim mais le sevrage est bien moins difficile que les opiacés qui eux aussi font maigrir, après ils faudraient vraiment protéger ces enfants car aujourd’hui, ont ne connais point sa ou ses dépendances et pour le coup, un jour elle pourra vous en être infiniment reconnaissantes mais pas de suite ça c’est certain. Voilà j’espère vous avoir conseillé comme j’ai pu, les enfants à l’abris ensuite savoir de quoi elles est addict et agir,
Ps : agir sous la contrainte ne sert généralement à rien, mais en revanche pour ces enfants c’est autre chose....
J’aurais aimé qu’à 6 ans on m’éloigne de ma mère, chose qui n’a pas été le cas et j’en garderais des séquelles à vie...
Bon courage et je souhaite que tout s’arrange pour vous et pour elle!

Répondre au fil Retour