Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

il est dépendant au canna et je suis enceinte, que faire ?

Par lollie44

Bonjour,

Dernier recours....car là je suis perdue !!!!

Je suis en couple et mon homme est à croc au cannabis. J'ai déjà une fille de 6 ans d'une précédente relation et il est pour moi hors de question qu'il y en ai chez nous ! Je suis catégorique là dessus.
Il a aussi du mal à gérer l'alcool puisque ça le rend vite aggressif et con ! Il ne sait pas s'arrêter s'il prend un apéro, du coup il s'interdit déjà de boire....
Il a tendance à passer d'une addiction à une autre....s'il se raisonne sur l'alcool, il va dépenser son fric dans les jeux (pmu) et ne plus compter...

Bref, j'ai appris que j'étais enceinte, ce n'était pas attendu mais c'est envisageable... Il a donc compris qu'il était indispensable et que c'était le moment de sortir de cette dépendance au canna. Il a essayé seul... Puis au bout de 10 jours, sans qu'il m'en parle, j'ai compris qu'il avait rechuté (bong, joint). Jlui ai alors dis que je ne garderai pas le bébé...ce qui est pour lui un drame ! Seulement voilà, je n'imagine pas l'avenir avec un papa addicte qu'il va falloir aider sans cesse. J'ai besoin d'un homme, qui s'occupe de moi et qui me protège...
Alors cette fois il s'est décidé à prendre rdv avec un médecin des centres info drogue (mais c'est ds trois semaines). Il a donc été vite remettre le nez dans les jeux au pmu....en me le cachant bien sur !

En fait, aujourd'hui je ne sais plus si je dois garder ce bb ! j'en suis là ! je me dis qu'il est peut etre préférable de s'assurer qu'il soit sorti de cette spirale infernale....qu'il règle ses soucis et qu'ensuite on sera plus fort pour envisager à nouveau un bb ?
J'ai l'impression de dépenser beaucoup de mon énergie à ses soucis à lui....et je ne m'y retrouve plus.
Lui me dit qu'un bb l'aiderait à s'en sortir, mais je trouve que c'est un pari un peu risqué....un bb c'est pour la vie !

Bref, besoin de vos avis, vos ressentis.... Qu'en pensez vous ?

Je vous remercie,

Lollie

Fil précédent Fil suivant

6 réponses


alchi974 - 25/10/2011 à 17h28

salut lollie j'ai bien lu ton témoignage et ça m'a troublé.
tu considères le shit comme qq chose de destructeur pour ton enfant ou pour ton couple.la vrai question est ailleur. vous aimez vous assez pour avoir un enfant ensemble, est il capable d'assumer ect.le shit n'est qu'une drogue douce et tu as l'air braqué la dessus moi j'ai touché à bien pire et si il se limite à ça , la question se pose ailleurs. amoureux,capable d'assumer ect....
ne te braque pas contre lui mais discute s'en et si t'as besoin
courage seb

lollie44 - 25/10/2011 à 19h55

Je considère la dépendance comme destructeur oui... Sa dépendance au shit...aux jeux...
Ma fille a 6 ans et voir son beau père rouler ses pet' ou laisser ses feuilles longues trainer...et bien c'est déjà lui en montrer de trop !
J'ai eu une longue relation avec quelqu'un consommateur de shit à cocaine etc...+ deal forcément... J'en suis allergique !!!! Ca change tout chez la personne : ses habitudes de vie (du lever au coucher), son compte en banque (car il faut le payer) etc etc.
Aujourd'hui, il veut s'en sortir, je l'ai soutenu et encouragé... Mais je trouve que c'est bien risqué de mener une grossesse et un sevrage en même temps....
En effet, la question de l'amour se pose ensuite...car avec tous ces mensonges et trahison, les sentiments partent en fumée tout doucement....
Bref suis paumée !

alchi974 - 27/10/2011 à 11h27

lollie s'est seb je comprends entièrement ta peur et tes méfiances si il reste dans l'utilistation du shit ça va.après dis lui de mettre tout son matos dans une boite si vous en avez pas je vous l'envoie moi la mienne j'ai plus besoin.et il met tout dedans.comme moi je planque la méthadone pour éviter que personne la voit et surtout n'y touche.je comprends ta peur à cette drogue mais fait moi confiance si il en reste là et qu'il assume sa fume ben essaye de moins te braquer. alors oui s'est pas bon. mais pour qu'il puisse arréter je pense qu'il lui faudra comme à moi un déclic. et ce sera peut être la naissance de son enfant qui pour un homme est la plus belle chose je pense.crois moi car de part mon passé je suis homo et je n'aurais jamais d'enfant pour autant j'aurais fait un super père. pour conclure si il ne va pas plus loin que son ti joints sans être le mec qui reste toute la journée devant la tv qui se lève à point d'heure mais qui arrive à bosser et s'assumer ben croit moi il arretera pour pouvoir t'aider à assumer ce petit qui sera la plus belle chose au monde pour lui courage

bluenaranja - 27/10/2011 à 15h56

Bonjour,

J'avoue que, comme alchi, le cannabis en soi ne me pose pas de problèmes, à partir du moment où ta fille en est protégée.
Pas fumer devant elle, garder son truc dans un endroit fermé.

Ceci dit avec ton expérience précédente, je comprends aussi que tu stresses. Perso, moi, c'est les mensonges qui me dérangent.

Enfin, cela mis à part, je dirai qu'il faut que tu sois très claire avec toi même, sur ce bébé.
Est ce que, quoiqu'il arrive, même si tu dois l'élever seule, tu en as envie ?
Envie du bébé pour l'élever toute une vie, quoiqu'il arrive ?

Essaie de savoir exactement ce que tu veux, une ivg parce qu'on est pas sûre, ça peut être douloureux.
Pareil pour avoir un bébé pour de mauvaises raisons - je généralise, hein, parce que de toutes façons, c'est ta décision.

Ensuite, je pense que ton mec ferait bien de se rapprocher d'un centre d'addiction généraliste, aussi bien le jeu que le cannabis. Et que cela risque de prendre du temps.

Et de toutes façons, quoiqu'il arrive, tu n'auras jamais le compagnon parfait, ni la situation parfaite.
C'est à toi de voir, avec ce que tu connais de ton mec, si tu veux garder ou pas ce bébé.

Et enfin, ce n'est pas parce que ton mec fume du shit qu'il va passer à la cc, fais attention à ne pas faire payer les erreurs de ton compagnon passé à celui d'aujourd'hui.

Et c'est vrai que devenir parent peut changer les choses, moi j'ai radicalement changé de vie pour tenter de devenir la mère que je voulais être.
Dès que j'ai su que j'étais enceinte, j'ai investi ce bébé. Je le voulais.

Par contre, je suis retombée enceinte un an plus tard, et c'était tellement pas le moment, que j'ai fait une ivg.
Que j'ai très bien vécue parce que j'étais très claire avec moi même. Ma vie était trop chancelante pour que je me permette de mettre deux êtres au monde. Un, je gérais avec bonheur, deux, sûrement au vu de mon histoire perso, c'était juste pas possible.

Mais de toutes façons, un bébé ne peut pas être "un moyen" de faire bouger les choses, parce que tout sera faussé. Pour lui comme pour vous.

La question, c'est plus dans le désir, est ce que vous le voulez pour l'aimer et le choyer quoi qu'il arrive, ou pas.

Point de vue strictement personnel.

bonne journée
bluenaranja

bluenaranja - 27/10/2011 à 16h20

Re,

Si pour lui ne pas avoir ce bébé, c'est un drame, il y a de grandes chances qu'il fasse un bon père.
Mais ce bébé ne doit pas être un moyen de pression, plus euh quelque chose de beau qui vous donne envie d'être meilleurs ?

Déjà le fait qu'il veuille changer est un bon signe.

Et perso, je trouve qu'un mec qui fait au mieux de ses possibilités,même s'il en a peu, c'est plus beau qu'un mec qui a plein de possibilités et fait le minimum syndical.

Le père de mon fils a eu une vie galère, mais il fait de son mieux. C'est ça qui compte. Du coup mon fils l'adore et est très équilibré.

Voilà, aucune réponses, car c'est toi qui l'a, réfléchis juste à ce que vous voulez.

Moi, si j'avais écouté le monde entier, je n'aurais jamais eu ce bébé et je serais ou morte ou dans la came. J'ai écouté mes désirs profonds, et aussi ceux de son père, qui m'a dit que quoiqu'il arrive, il serait là pour lui.
Pourtant je le connaissais à peine. Mais connait on jamais les gens, même ceux qui nous sont proches ?

Je n'attendais rien et j'ai eu beaucoup, en amoureux, ça ne l'a pas fait dans la durée, mais en père, il assure, à sa manière, qui nous suffit à son fils et à moi.

blue

Modérateur_949 - 23/11/2011 à 13h09

Bonjour lollie44,

Je suis le modérateur de ces forums. Comment allez-vous ? Cela fait à peu près 1 mois que vous avez posté votre premier message (merci !) et vous avez peut-être pris votre décision depuis ? Racontez-nous, si vous avez le temps.

L'impression qui se dégageait à la lecture de votre premier message était, je dois dire, assez contrastée. Votre conjoint a manifestement une appétence pour l'excitation, qu'elle se fasse par des drogues (alcool, cannabis) ou par le jeu. Il a sans doute une énorme fragilité de ce côté-là et beaucoup de mal à le contrôler. Il semble cependant donner des gages de bonne volonté pour essayer de reprendre le contrôle. Y arrivera-t-il ? Cela tiendra-t-il sur le long terme ? Impossible à dire pour nous mais ce que nous soulignons souvent ici, à Drogues Info Service, c'est que s'en sortir prend du temps, est ponctué de hauts et de bas et que l'important est de continuer à poursuivre son objectif personnel de "guérison". Bien entendu la "guérison" n'est pas forcément la disparition de toute dépendance et peut passer par des chemins parfois tout à fait surprenants. Il y a de nombreux témoignages dans ce sens dans ces forums.
En revanche, et nous avons eu de nombreuses fois ce témoignage au téléphone, il est également certain que "faire un enfant" dans l'espoir que le conjoint cesse d'arrêter de se droguer est illusoire. Vous n'êtes pas vous-même dans cette perspective mais elle montre qu'avoir un enfant, même si cela peut tout à fait responsabiliser certains pères (ou certaines mères) et les aider à s'en sortir, n'est pas une garantie à soi tout seul que c'est effectivement ce qui se passera.

D'un autre côté il y a vous, votre histoire personnelle et votre vision de cette situation. Ce qui est tout à fait surprenant dans votre première intervention c'est que vous vous focalisez vraiment sur le cannabis alors qu'il ne semble pas se contrôler lorsqu'il boit de l'alcool et que cela pourrait, du point de vue de sa santé, être bien plus grave. Et puis il y a aussi les jeux de PMU ou autres qui, s'il était dépendant, pourraient l'emmener loin dans l'endettement et la faillite personnelle. Alors pourquoi cette focalisation sur le cannabis ? Cela vous appartient mais d'un point de vue extérieur ce déséquilibre dans le traitement des problèmes est un peu surprenant, d'autant plus que vous avez vraiment l'air de dire que s'il en prenait pas alors vous ne vous poseriez pas plus de questions et que vous garderiez cet enfant.
Une autre impression qui se dégage de cette première intervention est que vous avez peut-être l'air surprise de votre propre grossesse, que vous ne l'attendiez pas et que vous ne la prenez pas pour vous comme un heureux événement mais comme quelque chose que vous pouvez éventuellement accepter si... J'ai donc l'impression que cette grossesse inopinée a surtout, d'une certaine manière, posé la question de votre relation avec votre conjoint et des gages que vous attendez de lui pour avoir suffisamment confiance et vous lancer dans la construction d'une famille. Si j'ai bien compris, par le passé vous avez déjà vécu avec un usager de drogues. Cela vous a particulièrement échaudée. Mais vous avez pourtant retrouvé, avec votre conjoint actuel, une personne qui a un certain goût pour la "défonce" ou, plus élégamment dit, la recherche d'excitations, de stimulations externes. Ce n'est sans doute pas vraiment un hasard si vous retombez ainsi plus ou moins sur le même profil. Ce genre de personne vous attire aussi en même temps que vous en rejetez le principe. Dans toute cette histoire il y a donc peut-être aussi une part de vous-même à éclaircir. Au-delà de l'enjeu que représente pour vous son arrêt du cannabis, la question de votre propre désir et de votre propre attirance se posent aussi, me semble-t-il. Vous n'êtes peut-être pas vous-même à l'aise avec cela.

Tout cela n'est évidemment pas une question qui se règle en 5 minutes et je pense que vous devriez prendre le temps de parler de cela avec un psychologue. Aménagez-vous un espace à vous, avec quelqu'un à votre écoute, pour déposer peut-être ce que vous êtes, ce que vous aimez, ce que sont vos relations et ce que vous avez envie de faire pour la suite... C'est, à mon sens, la question que pose aussi l'histoire que vous nous avez racontée ici.

Cordialement,

Le modérateur.

Répondre au fil Retour