Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs PDF Imprimer EnvoiMail

arret cannabis suite a 20 années de dependance

Par ric_80000

Bonjour à tous ,
Depuis que j'ai 15 ans je fume du cannabis et depuis mes 12 ans la cigarette. Aujourd'hui j'ai 39 ans et tout un tas de troubles de santé qui s'accumulent depuis 5 à 6 ans . J'ai donc décider d’arrêter de fumer et je ne fumes plus depuis le 26/09.

Je peux vous dire que ces 3jours et surtout les 2 nuits qui ont suivis ont été terribles. Sueurs froides , transpirations , insomnies ...palpitations cardiaque avec des fréquences jusqu’à 120 au moindre geste .. descendre un étage ou le monter , m'habiller , prendre une douche , me faire a manger etc....bref je suis même aller a l’hôpital car je commençais à ressentir des douleurs a gauche du coté du cœur et en faites tout ces troubles sont liés au stress qui est généré par le manque car les médecins n'ont rien trouvé et pour qu'ils cherchent vraiment une autre cause je ne leur ai pas dit tout de suite que je fumais du cannabis et que j’étais en sevrage....

Une chose troublante ce sont des glaires marrons et collants que je recrache avec difficultés de mes poumons depuis ce 2eme jour sans fumée dans le corps , en forçant l'expectoration que je ressent quand ça gratte en gorge. j.bref, apparemment ce serait du goudron collé dans mes bronches qui se décolle et s'expulse..tant mieux et j’espère que personne d'autre n'a ce goudron car c'est très inquiétant. Voilà je voulais partagé mon expérience et aussi me vider le cœur (avant les poumons) .

Aujourd'hui , j'ai ressenti comme un malaise dans tout le corps , je me suis mis a trembler , je n'avais plus de force du tout j'ai réussi a monter dans ma chambre pour aller m'allonger et arriver là alors que tout mon corps se tordait, je ne pensais qu'à une chose : fumer un joint. J'ai donc pris quelques bouffées et dans les minutes qui ont suivis je me suis senti beaucoup mieux. Et oui j'ai encore un paquet et un peu de conse à la maison que j'ai gardé car tant que je n'ai pas de clope en poche j'ai toujours paniqué alors que si j’achète le paquet même sans fumer je ne panique plus.
Voilà je pense aussi que je psychote beaucoup. Avec tout ces troubles je crains un peu les effets du manque . 3 jours et 2 nuits sans fumer et déjà je recommence....j'ai pris quelques bouffés en sevrage (c'est ce que je me dis ) mais il est clair que je ne sors plus de chez moi jusqu’à ce que je sois sevré.

Je perds mon boulot a chaque fois a cause de cette dépendance , soit par mon mauvais comportement (absence injustifiés , retard repetés) soit parce que les différents employeurs se rendaient compte que je fumes au quotidien et ce , dés 8h00 du matin . De ce fait , je deviens une personne à ne pas garder ou a virer à la moindre occasion. Le pire c'est qu'a part ça j'ai toujours assuré niveau boulot et on me dit toujours : - tu bosses bien mais ton comportement n'est pas acceptable. alors que le même comportement à été accepté pour d'autres (qui n 'arrivaient pas défoncé a 8h00 du matin).

Je partage mon ressenti ici car je vis seul et de ce fait je n'ai personne à qui en parler
hormis mon médecin traitant.
Je fumais 10 joints par jours avec en plus une bonne dizaine de clope depuis plus de 10 ans à ce rythme . Et là ces 3 derniers jours j''ai fumé quelques bouffées (de trop) le 3eme jour (aujourd'hui) sur un joint qui est encore dans le cendrier (que je ne comptes pas finir aujourd'hui mais plutôt sur plusieurs jours quelques bouffées si grosse crise de manque).


Si vous pouvez témoigner de votre expérience a l’arrêt même si je sais que toute personne et toute dépendance est différente et ressent les choses differemment. Votre epxerience me semble etre un appui pour moi et d'autres personnes .

Merci

Fil précédent Fil suivant

109 réponses


Nono38 - 30/09/2019 à 12h52

Bien le bonjour ric je te comprends très bien je suis dans la même situation que toi je vis seul et n'ai que des petits boulots non régulier... J'en suis à mon 6e mois sans rien toucher et j'avoue que ça ne va pas mieux j'envie les gens qui disent retrouver la forme et leurs envies le plus dur etant de ne pas sombrer dans la dépression surtout quand on est seul. Je ne sais pas si c'est un bon conseil mais à t'as placé je ne garderai rien à la maison on sait tous comment ça finit en général les premiers temps sont vraiment super dur mais une fois passé on retrouve le sommeil enfin à peu près. Essaie de voir un médecin et si tu peux parles en à tes proches tu vas traverser une épreuve très dure et il te faudra toute l'aide possible. Je te souhaite de réussir il paraît que le bonheur est au bout du tunnel courage !

ric_80000 - 01/10/2019 à 23h24

Bonjour Nono38 et Merci pour les encouragements.


Alors je suis toujours accroché et je suis retourné à lhopital pour un nouveau malaise ,vertiges ,sueurs sur tout le corps et surtout douleurs à l’épaule.
Effectivement mon cœur s'est emballé et les médecins disent que le coeur va bien et que cela est dû au manque.
Ils m'ont conseillé de mettre des patchs et d’après eux ,le pire qu'il puisse m'arriver c'est de faire un syncope et d’abîmer mon cœur si le phénomène de sevrage dure trop longtemps en multipliant les syncopes et les haut-régime bas-régime du cœur .

Je me suis puisque le risque d’abîmer mon cœur c’est surtout d’être au repos pendant que le cœur bat à 120 par minute et que ça ne dure que quelques minutes puis retombe et reprends je me suis dit que si je cours pendant qu'il bat au moins il va rester à fond pendant que je cours et ensuite redescendre quand j’arrêterais .

Alors ce matin vers 11h00 : Hop un coup de sueurs tranquille devant la élé et coeur à 100-110 par minute j'ai chaussé mes baskets et hop course à pied .
Et c'est vrai que le coeur ne s'emballe pas plus et même redescend après 7 ou 8 minutes de course quand le souffle commence à être celui de la course .Alors j'ai courur presque 20 minutes et une fois arrivé chez moi le temps de refroidir et de prendre ma douche le cœur était revenu à 70-75 par minute. je nai pas eu d'autre attaques ensuite juste des douleurs à la poitrine peut être du à la course.mais ce soir rebelote 110-120 battements minute mais je suis trop crevé pour aller courir encore surtout a 23h....je profite pour te répondre avec le cœur à 120 qui tape très fort en espérant ne pas faire de syncope...lol...

Je suis plus que motivé et les médecins m'ont garantie que aucune personne n'etait morte de sevrage de nicotine ou canna .....Donc si je ne risque pas la mort j'ai envie de dire c'est pas la mort de faire quelques syncopes et de se réveiller a l'hopital de temps en temps .Malgré tout, je ris jaune car c'est quand même très bouleversant .

Et toi comment s'est passé ton sevrage ?
Quelle durée le sevrage pour quelle durée de consommation ?

ric_80000 - 02/10/2019 à 10h49

Bonjour à tous ,

quelques nouvelles.....Je me sens beaucoup mieux au niveau de la respiration , du goût et je trouve que le peu que j'arrive à dormir est très reposant et récupérateur car je me sens carrément moins vaseux au réveil. Avant je restais au moins 5 ou 10 minutes allongé à m’étirer alors que hier et aujourd'hui j'ai presque sauté du lit gentiment et avec les yeux bien ouverts

Par contre , les malaises m’inquiètent de plus en plus . Avec la course d'hier j'ai les jambes engourdis aujourd'hui et depuis le réveil ce matin mon cœur est à 110. J'ai beau rester allongé et respirer calmement , penser à rien juste me concentrer sur le reportage ou la musique ,je suuis allé déjeuner une bonne soupe de légume que je n'arrivais pas à apprécier avant et le café me dégoûte depuis quelques jours ainsi que le sucre et le sel. En faites je retrouve beaucoup de goût j'ai l'impression que mon sens s'est développé.

La , j'ai le cœur qui bat la chamade alors que je suis au calme depuis le réveil .Le cœur bat fort et vite s'est à dire que je le sens battre dans la gorge dans la poitrine et dans le dos.
Donc je ressens un grand positif de ne pas inhaler de fumée mais le manque de nicotine et/ou de THC est très difficile à gérer.

JE PENSE QUE JE VAIS REPRENDRE QUELQUES BOUFFÉS AUJOURD'HUI POUR calmer mes palpitations car je ne peux rien faire de la journée et je ne vais pas refaire un footing.
RDV lundi avec un cardiologue pour enregistrer le cœur 24H afin d’écarter totalement un trouble cardiaque.Sinon mon médecin me propose du Xanax (benzodiazepine) pour me détendre dit-il et de remettre les patchs.

Je n'ai pas essayé le Xanax .je vais mettre un patch aujourd'hui pour voir si ça calme le cœur.

Bon courage a ceux qui luttent comme moi pour retrouver le chemin sans clope ni defonce.

Nono38 - 05/10/2019 à 11h21

Salut ric non surtout ne reprends rien j'ai essayé ça a été pire ! Moi je n'ai pas eu ces palpitation mais c'est bien que tu te sois mis au sport ça ne peut que t'aider. Pour moi c'est ma vue qui a sauté je suis allé voir deux ophtalmologue qui n'ont rien trouvé et un orthoptiste qui m'a dit de faire de la rééducation donc j'espère que ça ira mieux. Pour moi rien ne s'est arrangé au contraire après 6 mois sans rien prendre j'ai finit par sombré dans une profondeur dépression et épuisé moralement et physiquement j'ai finit par me faire interné j'y ai trouvé beaucoup de soutien et tout le monde me dit que ça ira mieux je croise les doigts ! Après 13 ans de conso j'ai enfin lâché plus jamais je n'y retoucherai. Surtout accroche toi et au besoin fais toi aidé on a la chance d'avoir des programmes pour ça en France alors profites en courage et bonne chance !

ric_80000 - 10/10/2019 à 11h06

Merci Nono38 pour ton partage et tes mots qui m'apportent reconfort et comble mon esprit et un peu de mon temps.
Je ne sors plus de chez moi . Mon coeur continue de palpiter sans raison . Je me leve le matin je prends le petit-dejeuner et hop ....100 pulsations minute.
Hier je suis allé encore à l'opital pour un nouveau malaise.
Alors j'ai l'impression que je ne m'en sortirais pas . Les médecins me disent que c'est le manque.

J'ai donc attendu de faire une "crise" et j'ai fumé une clope. Rien aucun changement à part la tete qui s'est mise à tournait.

Je me suis relaxé j'ai patienté jusqu’à une nouvelle "crise" et là j'ai fumé un joint . Rien.Aucun changement sur les pulsations toujours en chamade. Par contre , j’étais complètement défoncé ce qui m'a fait dormir. Au réveil , dégoûté d'avoir fumé.La bouche sèche et pâteuse comme le lendemain d'une grosse soirée de fumette et le cerveau en compote ....Alors c'est vrai qu'il y a quelques jours j'ai fait une crise de palpitations et en fumant quelques bouffées ça m'a calmé en 10-15 minutes. Je ne peux pas dire avec certitude que ce sont les bouffées de canna qui m'ont calmé . Et oui les crises de palpitations s’arrêtent net à chaque fois . le coeur est à 100-120 et hop d'un coup il retombe à 75 et souvent avec une petite douleur a gauche sous les cotes (donc pas le coeur) .

J'ai donc patiente attendant une nouvelle crise et le soir vers 18h, rebelote le cœur en chamade. J'ai donc pris le cachet que m'a conseillé mon médecin traitant. Xanax 0.25 Mg et j'ai l'impression qu'une bonne demi-heure après j'etais plus détendu même si j'estime ne pas être tendu . Je n'ai vraiment aucun manque psychique car c'est décidé depuis longtemps que j’arrête et basta j’arrête.

Je ne comprends pas. si je suis en manque le fait de prendre ce qui me manque devrait stopper la "crise". Et chaque année , je stoppe la cigarette et le joint la journée car je pratique le jeune et ça ne m'a jamais rien fait hormis la tête qui tourne en fumant la première cigarette de la journée arrivé le soir après manger. .

Mes palpitations sont apparus suite à l'arret et les médecins disent que cela peut être une coïncidence et que mes palpitations n ont rien à voir avec le fait d’arrêter.

Ok mais en attendant , il ne trouve rien et à chaque fois qu'ils me font des analyses car je n'ai pas de palpitations à ces moments là.
Dis moi Nono38 , comment as tu fais pour te faire hospitaliser ?

Vivant seul et ayant de plus en plus de difficultés pour prendre soin de moi , j’aurais aimé me faire hospitaliser mais mon médecin traitant n'es pas d'accord et me dis que tout ces symptômes vont s'estomper avec le temps .

Merci

Nono38 - 13/10/2019 à 17h54

Salut ric comme je te l'ai déjà dit je ne pense pas que la rechute soit une bonne solution... Après je me rends compte que lhypocondrie est un des symptômes du manque de cannabis j'ai moi même cru à un avc ou autre et mes problèmes de vue n'arrange pas la situation j'espère que ce n'est que psychologique et que mes problèmes vont s'arranger on a pas d'autre choix que dendurer la tempête et de penser à un avenir meilleur je sais que ce n'est pas facile mais c'est le prix à payer... Moi je me suis fait interné en service psychiatrique j'ai tenu 6 mois mais quand a chaque fois que tu ouvre les yeux il y a écrit problème en gros c'est pas facile de tenir... Ton médecin est peu limité je trouve il attend que tu craque pour comprendre la situation comme le mien... Renseigne toi auprès de t'as psychologue et accroche toi on est tous avec toi !!

ric_80000 - 29/10/2019 à 21h33

Bonjour,

Alors voilà les nouvelles après 34 jours d arrêt . Je commence à mieux dormir et je suis surtout beaucoup moins stressé qu avant .

J'ai changé de médecin traitant et n'ai plus touché au xanax.

Par contre oui quelques rechutes de quelques taffes à chaque fois , ça m'est arrivé 3 fois en tout durant les 10 premiers jours mais je ne culpabilise pas ...je pense qu'il le fallait à ce moment là c’était un peu comme en thérapie.

Je me sens beaucoup mieux je dors mieux , j'ai économisé au moins 300 euros en clope et en fumette....je commence a sentir les bienfaits sur mon organisme en général.....que du bonheur ...
Merci Nono pour tes conseils.....

Et oui le sevrage à été très difficile surtout les 3 premières semaines....quel cauchemar....je ne refumerais pour rien au monde juste à cause du sevrage à traverser. Les pires semaines que j'ai connu depuis longtemps....

Merci encore Nono

Aiso - 05/11/2019 à 01h53

Bonjour et merci de vos partages.
Ma demande peut paraître naïve mais...
[quote="ric_80000"]
Par contre oui quelques rechutes de quelques taffes à chaque fois [...] .je pense qu'il le fallait à ce moment là
[/quote]
est-ce que vous pensiez renoncer ou juste "remettre à plus tard" ou aviez-vous conscience qu'il s'agisse d'un besoin momentané ? Etait-ce à l'occasion de rencontre avec d'autres fumeurs ?

Vos écrits sont encourageants pour moi.
Bravo pour ce que vous avez accompli.

ric_80000 - 05/11/2019 à 20h04

Bonjour Aiso et merci pour les congratulations .

Pour répondre a ta question non j’étais seul quand j'ai pris ces taffes. Je me sentais tellement mal que j'en pouvais plus. J'avais des douleurs horribles au thorax.

Je les ai pris comme une thérapie quelques taffes pour faire descendre les effets du manque et les atténuer un peu. Et ensuite au 3eme ou 4eme jour pour pouvoir dormir un peu et encore une fois reprendre des forces pour lutter et tenir. Pour moi , je pense que cela m'a aidé mais je ne sais pas si c'est une bonne chose pour tous.

Et je fumais vraiment beaucoup et depuis trooop longtemps donc forcement le sevrage à été rude.
Cela dit ça n'a pas duré un mois donc c'est vraiment une tres bonne chose de le traverser.
Et de me rendre compte avec les désagréments du sevrage clope et canna à quel point tout ça avait une emprise sur moi , sur mes décisions sur mon temps de vie directement et indirectement etc...

Au final, je suis content d'avoir souffert un peu car ça me va bien . De subir pour les erreurs est une bonne chose de mon point de vue. Et je me sens vraiment beaucoup mieux sans pour autant me sentir être une nouvelle personne.

Et toi tu commences quand ?

Répondre au fil Retour