Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Cure de désintoxication à l'héroïne

Par Profil supprimé

Bonjour, Je suis consommateur d'Héroïne depuis 1 peu plus d'1an. Je souhaite arrêter mais quand j'essaye physiquement ça ne va pas. C'est pourquoi je souhaiterais connaitre un centre où je pourrais être pris en charge quelques jours pour pouvoir arrêter définitivement. Mais comment rester anonyme? Comment m'absenter de mon travail (les centres délivrent des arrêts? Quel motif?) Quel centre? De plus sans vouloir être péjoratif je préfererai ne pas être avec de vrais toxicomanes ("junkee"). Je ne dois pas être le seul, ayant une famille, un travail et un niveau de vie normal. J'ai beaucoup de mal à me définir comme toximane. J'ai un jour fait l'erreur de toucher à l'héroîne et j'en suis devenu dépendant à 1g par jour. Pourriez vous me donner des adresses svp? Peut être une maison de repos adaptée...ça doit bien exister. Merci par avance pour votre aide.

Mise en ligne le 19/10/2009

Bonjour,

Pour être aidé dans votre arrêt de l'héroïne, la prise en charge la plus adaptée est celle d'un Centre de Soins Spécialisés pour Toxicomanes (CSST).
 
La prise en charge y est globale et pluridisciplinaire (médicale, psychologique, sociale, éducative) et permet de prendre en compte l’ensemble des difficultés que vous rencontrez.

Par ailleurs, ce type de centre est agréé et financé par l'Etat et vous garantit une prise en charge gratuite et confidentielle. Vous pouvez également bénéficier de l'anonymat, sur votre demande, au moment de l'admission.

Le médecin du CSST est habilité à vous prescrire un arrêt de travail. Vous pourrez lui faire part de votre inquiétude quant à l'anonymat et au motif de l'arrêt. Sachez d'ores et déjà que ce motif est confidentiel. Il ne sera pas communiqué à votre employeur.

Pour éviter toute stigmatisation, la plupart des centres privilégient les cures de sevrage en service de médecine non spécialisé en addictologie. Cependant, il existe aussi des unités de soins spécialisées en addictologie. Elles prennent en charge les personnes dépendantes à divers produits (drogues, médicaments, dopants) ou souffrant de troubles du comportement alimentaire.

Notez que le sevrage peut être effectué à l’hôpital, mais aussi en ambulatoire (à domicile) par le biais de consultations régulières auprès du médecin du centre de soins.
Il peut être poursuivi par une prise en charge psychothérapeutique et/ou un séjour en postcure.

Vous êtes préoccupé par le fait de vous retrouver avec de "vrais toxicomanes". Il est possible, en effet, de croiser le chemin de personnes qui semblent plus dépendantes que vous.
Mais quel que soit le niveau de souffrance, la toxicomanie n'est pas une identité. Elle est un problème dans votre vie actuelle, mais elle ne vous définit pas. Cette question de l'identité et de l'image de soi paraît particulièrement importante pour vous, nous vous invitons à l'aborder avec le psychologue du centre.

Bon courage dans la suite de votre démarche d'arrêt.

Pour obtenir plus d'informations, n'hésitez pas à prendre contact avec la structure suivante :


Centre de soins en addictologie SATO

18, boulevard du Docteur Lamotte
60000 BEAUVAIS

Tél : 03 44 48 34 40
Site web : www.sato-picardie.fr
Secrétariat : Du lundi au vendredi de 9h15 à 12h45. Lundi et mercredi de 13h30 à 18h. Mardi de 13h30 à 19h. Jeudi de 13h30 à 18h30. Vendredi de 13h30 à 16h.
Substitution : Du lundi au vendredi de 9h15 à 12h. Lundi: 13h30-17h30. Mardi:13h30-15h30. Fermeture mercredi après-midi. Jeudi: 16h-17h30. Fermeture vendredi après-midi
COVID -19 : Permanence téléphonique aux heures d'ouverture habituelles du CSAPA. Rendez-vous téléphonique ou par visio-conférence possible dans le cadre d'un suivi déjà entamé. Délivrance TSO les lundi et jeudi entre 9h15 et 12h30 mais SUR RDV. Le jeudi de 13h30 à 16

Adresses supplémentaires :

En savoir plus :

Retour à la liste