Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Vos questions / nos réponses Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Dommage au cerveau

Par Profil supprimé

Bonjour, Je vous écris car j’ai fait une dépression cette année suite à une consommation trop régulière de drogue et un manque de sommeil. J'ai surtout consommé des amphétamines le week end et un peu la semaine, disons tous les 3 jours sans forcément "abuser" si l'on compare à la consommation festive d'autres personnes. Cette année je me sentais angoissé et je pleurais régulièrement pour rien. Maintenant je vais mieux mais je voulais savoir. Ai-je détruit des neurones dans mon cerveau ? Car il me semble que je suis plus vite fatigué qu’avant ou même si je bois du café, les effets sont moins fort qu’avant. La question est : ai-je perdu quelque chose dans mon cerveau que je ne retrouverai jamais ? par exemple détruit une forte quantité de neurones. ou est-ce uniquement les neurotransmetteur qui sont faible actuellement et cela reviendra normal avec le temps ? j'aimerais vraiment savoir la différence s'il y a des dommages réversible ou pas. merci =)

Mise en ligne le 05/03/2018

Bonjour,

Vous avez consommé de façon régulière des drogues dont surtout des amphétamines. Cela aurait engendré une dépression, une grande fatigue, des troubles du sommeil et des angoisses. En ce moment, vous vous sentez mieux. Toutefois un état de fatigue semble persister. Vous vous demandez si vos prises de drogues n'auraient pas eu des conséquences au niveau de votre cerveau.

Une prise régulière d'amphétamine peut effectivement engendrer différents risques tels qu'entre autres, comme vous le décrivez, un état dépressif, un état d'épuisement général (lié au manque de sommeil et à la perte d'appétit), et un état anxieux (cf fiche informative sur les amphétamines).

En général, ces troubles disparaissent lorsque le consommateur n'est plus sous l'effet du produit.

Nous n'avons pas, à ce jour, d'informations précises et validées concernant des conséquences à long terme et ce de façon irréversible au niveau du cerveau.

Toutefois, nous pouvons supposer que votre corps est en état de récupération. Cela peut prendre du temps, surtout si votre consommation s'est effectuée sur la durée.

La fatigue peut être aussi liée à bien d'autres facteurs qu'ils soient émotionnels, physiologiques, ….

Vous nous avez en effet dit avoir eu une période de dépression et d'anxiété. Même si vous vous sentez mieux, il est ainsi possible que vous soyez encore un peu fragile et que cela ait des conséquences sur votre énergie.

Nous pouvons ainsi vous conseiller de vous rendre chez votre médecin afin qu'il vous prescrive des analyses sanguines et urinaires qui permettraient de préciser l'origine de votre fatigue.

Une aide psychologique pourrait également vous permettre de vous soutenir face à vos angoisses liées à vos consommations. Cela pourrait également vous aider à comprendre d'où vient cette attirance pour les drogues.

À titre d'information, sachez qu'il existe des CSAPA (Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) qui pourraient vous recevoir afin de faire la point sur votre situation. Les consultations y sont gratuites et confidentielles. Elles sont assurées par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, psychiatres, psychologues, ….

Vous trouverez leurs coordonnées sur notre site internet www.drogues-info-service.fr via la rubrique « adresses utiles ».

Pour toutes autres questions, sachez que nos écoutants restent à votre écoute. Ils sont joignables soit par téléphone au 0800231313, tous les jours de 8h à 2h, appel anonyme et gratuit, soit par Chat via notre site internet, tous les jours de 14h à minuit.

Bien cordialement

En savoir plus :

Retour à la liste