Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Comment parler de drogue à ses enfants

Par Reiyel70

Par expérience, ne jamais en parler avec ses enfant
Les parents qui se droguent doive en parler avec d'autres adultes. Par contre, si c'est votre enfant qui se droguent, vous pouvez faire de la prévention sans jamais parlé de votre expérience perso. Faut être vigilant sur ses fréquentations, l'hyper-activé ou au contraire la fatigue. Tout dépend de la drogue. Ou au sinon lui dire que "tient l'argent que tu claque dans ta drogues, c'est ton espoir de scooter qui s'en va lol". La carotte quoi

Fil précédent Fil suivant

6 réponses


Moderateur - 13/08/2019 à 14h23

Bonjour Reiyel70,

Nous serions curieux de savoir de quel point de vue vous partez pour dire cela de cette façon. Vous dites "par expérience" mais justement quelle est votre expérience ?

A Drogues info service nous avons plutôt l'avis contraire et nous conseillons de parler des drogues avec ses enfants. Que cela soit avant une éventuelle consommation pour les aider à développer un point de vue et un esprit critique ou que cela soit alors que l'enfant se drogue, même si c'est plus difficile d'en parler à ce moment-là.

Nous avons d'ailleurs écrit l'article suivant sur le sujet : https://www.drogues-info-service....ent-parler-des-drogues-a-mes-enfants

Vous dites aussi que les parents qui se droguent ne doivent pas en parler à leurs enfants. Pourquoi cela ? Si les enfants perçoivent un malaise sans pouvoir mettre de nom dessus cela peut les soulager que leur parent ou l'autre parent le leur explique. Bien plus que le fait de "parler de sa consommation de drogues" ce qui se joue là c'est de ne pas mettre trop de faux semblants dans la relation avec ses enfants et de les aider à comprendre. Le mal-être perçu de leur parent peut être très angoissant, il le sera moins si l'on peut mettre des mots choisis dessus. Cela peut aussi leur permettre de s'exprimer, et notamment leurs émotions et leurs craintes.

Cordialement,

le modérateur.

Reiyel70 - 13/08/2019 à 14h37

Tout ce que je peux dire c'est que mes enfants l'ont très mal pris, le château de carte s'effondre.
Avant d'en parler, il faut déjà être certain d'en être sortie, ce qui n'a pas été mon cas. J'ai continué à me droguer. Mes enfants m'en ont voulu. Ma fille est partie de la maison à 17 ans et ne me parle plus depuis 6 mois. Mon fils en souffre énormément mais il me soutien du mieux qu'il peut. Si je ne leur avais rien dit, peut-être que ma fille serait encore là.

Moderateur - 13/08/2019 à 15h14

Bonjour,

Votre fille est-elle partie parce que vous lui avez dit ou parce que vous n'avez pas arrêté ? Lui avez-vous promis d'arrêter ?

Est-ce qu'elle vous a dit pourquoi elle ne vous parlait plus ?

Et si je puis me permettre : quelle drogue consommez-vous ?

Cordialement.

Reiyel70 - 13/08/2019 à 16h28

Ma fille est partie parce que je continue. C'est pour cela qu'il faut être vigilant. Confier un tel secret à ses enfants cela peut avoir de graves conséquences sur eux. Les enfants ne doivent pas jouer le rôle des parents, c'est complément immoral. Se confier à qq'un je suis d'accord mais surtout pas à ses enfants.

J'ai consommé toutes sortes de drogues, la liste serait trop longue à écrire.
Là drogue que je continue à consommer est le crack et c'est l'enfer absolu. Je me retrouve seule dans cette maison et plus rien ne me freine.

Moderateur - 13/08/2019 à 17h14

Souhaiteriez-vous en parler ?

Le crack cela accroche beaucoup et il est difficile de garder raison avec cela. Il y a cependant des moyens d'en parler et de s'en sortir. Il n'est jamais trop tard.

Commencez par en parler et réfléchir sur ce que vous souhaitez réellement pour vous.

Je vous invite par exemple à appeler notre ligne d'écoute au 0 800 23 13 13 (gratuit et anonyme, tous les jours de 8h à 2h).

Courage.

Reiyel70 - 14/08/2019 à 11h11

Je suis suivi par un addictologue mais malheureusement il n'existe aucun produit de substitution pour le crack. Tout est dans la tête. J'arrive à espacer les prises mais l'envie est toujours. Elle se manifeste par des pulsions que je suis incapable de gérer. Maintenant que mes enfants sont au courant, nos relations sont trop tendues. Comme je vous l'ai dit "les enfants n'ont pas à être mêlé à toutes ses histoires" moins ils en savent mieux ils sont. Un enfant n'est pas un confident surtout dans une éducation monoparentale. Ce qui est malheureusement le cas. La drogue détruit tout. Le couple, l'éducation des enfants, l'argent etc..

Répondre au fil Retour