Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Enfant de parent ( pere ) toxicomane

Par Profil supprimé

Voilà j’ai décidé de m’inscrire sur ce site pour comprendre certaine choses et aussi pour parler un peut car souvan les gen ne comprenne pas !
Mon pere a 60ans et addicte a l’heroïne Et prend à côté en plus des traitements de substitution ! Moi j’ai 27 ans j’ai tjr connu mon pere Comeca mais avc es année ça s’empire , il ma demander de l’aide , ce que je fait je discute bcp avec lui mai j’en doute bien que cela ne suffit pas ! Donc aussi je l’ai enmener pour ce fair suivre mais les medecin m’exclue totalement du suivi en me disant que si il veut vraiment il fait tous tout seule ! On dirai qu’il croisent que c moi qui le force , il ne comprenne pas que mon pere Ca fait 30 ans qu’il est dedant donc il y’a besoin d’un peut d’aide et de soutien ! Enfin bref je c plus koi fair il y en as d’autre comme moi ?

Fil précédent Fil suivant

4 réponses


Moderateur - 07/02/2018 à 11h26

Bonjour Lilia,

Je crois comprendre dans ce que vous écrivez que les médecins cherchent à s'assurer que votre père fait bien les choses par et pour lui-même plutôt que poussé par vous. Ils ne comprennent sans doute pas toute la situation car c'est lui qui vous a demandé de l'aide. En revanche ils ont raison sur le fait qu'il faut vraiment qu'il fasse cela pour lui sinon cela ne marchera pas.

Je comprends bien votre frustration cependant. C'est vrai que c'est aussi recommandé d'associer l'entourage au soin, ce que ne font pas ces médecins visiblement. L'entourage peut être informé et conseillé pour mieux soutenir la personne qui est en train d'arrêter et l'aider à ne pas rechuter. En cas de rechute il y a aussi des attitudes de l'entourage qui permettent une reprise rapide du soin. Bref, vous avez un rôle positif à jouer bien évidemment.

Je vous conseille donc dans un premier temps peut-être de demander une prise en charge pour vous au centre de soins qu'il fréquente. Et si ce n'est pas possible dans celui-ci alors d'essayer dans un autre (peu importe que cela ne soit pas le même que celui de votre père). Cela aurait pour objectif de mieux vous préparer à l'accompagner dans sa vie sans héroïne et peut-être sans substitution. Cela vous permettrait de lui apporter en connaissance de cause l'aide et le soutien que vous souhaitez en dehors du cadre médical où, visiblement, cela n'est pas bien perçu ou accepté.

Cordialement,

le modérateur.

linae - 08/10/2018 à 00h38

Bonsoir mon père aussi se drogue il a commencé quand j avais 4ans j en ai 33 aujourdui il a arreter il ya pres de 10 ans mais viens tout juste 1 mois de reprendre ma mere s en est perçue rapidement pas etonnant car malheuresement a l époque il en prenais pendant 18 ans donc de mes 4 a 22 ans nous avons pratiquement ma sœur et moi grandi avec sa je ne juge pas ma mere qui a l epoque avait tout fait pour nous proteger tout en etant discrete car elle avait trop peur qu on nous retire ayant ete elle meme placer quand elle etait petite elle se retrouve maintenant avec a peu pres 20000 euros de crédits a rembourser car il fallait bien payer sa dose toutes ces annees afin qu il ne casse pas tout dans la maison ou qu il mette ses nerfs sur nous je ne la tiens pas responsable mais plutôt lui nous avions vecu un CAUCHEMARD et voila que maintenant sa recommence sa paranoia ses sauts d humeur et tout ce qui s en suit psychologiquement c est insoutenable ma sœur et moi ne vivons plus depuis avec nos parents mais notre petit frere oui il a maintenant 18 ans mais n est au courant de rien car a l epoque il etait rop petit pour s en apercevoir nous avons preferer ne j amais lui en parler pour le proteger et puis aussi peut etre qu il garde l image du père model qu il a pour lui c est en quelque sorte son modele voila meme si ma sœur et moi ne vivons plus dans cette environnement nous nous sentons concernéés deja parceque nous voyons notre mere souffrir a nouveau ce qui est vraiment tres difficile de voir sa mere souffrir et etre dans la peur on pourrais nous dire qu elle peut toujours partir facile a dire mais pas facile a faire il y a aussi une forme de solidarité familial c est d ailleurs un secret nous n avons jamais raconter tout ceci aux personnes exterieur bien evidemment nous avons essayer de discuter avec papa mais sans surprise c est le deni oui il nie completement qu il a rechuter et trouve meme des arguments pour le prouver par exemple son age ses problemes cardiaque ect mais nous avons bien compris depuis tte ces annes que les toxicomanes savent mentir et manipuler apparement on est encore tres loin pour qu il veuille se soigner des fois j ai l impression que je fais un cauchemard d etre dans une autre planete rien quand je me dis cette phrase "mon père se drogue"que faire si il ne veut pas se soigner il veut detruir sa vie et la notre par la meme occasion j ai bien conscience que lui aussi souffre et qu il a un mal etre sinon il n en serait pas la et c est tres dur pour nous les enfants de voir d un coté une mere qui souffre alors qu elle n a rien demander et dun autre coté un père qui souffre aussi mais qui par contre emmene les siens dans sa souffrance

Ayam - 23/10/2021 à 18h47

Bonsoir,

Mon papa.aussi est dans l'héroïne j'ai 39 ans il l'est depuis que j'ai 9ans environ voir moins..il a arrêté 1 fois 1 an car il a failli mourir sinon il a toujours tapé et encore maintenant à 65 ans..des pauses mais tres courtes parfois...
Ma Vie fut trop dure, le manque, il était violent, avec nous et ma mère...on dirait qu'il a jamais voulu ou eu la force d'arrêter...j'ai souffert, j'ai déménagé et mes frères et moi on a tous des traumatismes à cause de sa maladie. Je sais ce que tu ressens, la profondeur de la.douleur, l impuissance....je me sens tellement triste parfois plein de carence avec tout ça...ma maman n'est jamais parti..jugera qui voudra,..il a jamais été présent pour nous pendant toutes ses années, alors maintenant on le laisse faire il est seul, s'en va tous les jours prendre sa dose, revient et voila...j'ai arrêté de l'aider..oourquoi? Car il arrête 1 mois max puis replonge et moi j'ai trop mal à chaque fois ça me brise alors je fais ma vie, on fait nos vies..plus trop de contact avec lui car j'ai trop souffert. Ça me rend tellement triste, j'ai passé ma vie à en souffrir..mais je dois avancer moi aussi, j'ai vu trop de choses, seringues, toxico à la maison, les coups, mensonges violence, crise de manque et j'en passe, 1 toxico c'est tous les jours un probleme..j'ai maintenant mon mari. J'en parle parfois à ma mère qui a vécu sa vie de merde avec lui et qui a 62 ans continue à subir avec sa merde....sinon à personne d'autre..c'est pas facile...bref, penses à toi. J'aime profondément mon père le.peu que jai vécu avec lui ses moments étaient magiques mais il a réelles 2 faces opposés....je suis la donnes des nouvelles

Pepite - 10/11/2021 à 17h44

Bonsoir Ayam,

je suis impressionnée par votre amour pour votre père malgré la souffrance endurée.

Je vous invite à mettre par écrit votre histoire comme elle vient.

Prenez soin de vous et continuez à partager sur le forum avec vos mots et vos maux.

Bien à vous,

Pépite

Répondre au fil Retour