Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour les consommateurs Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Arret Canabis après 32 ans de consommation

Par fredolif

36 réponses


Catarina - 05/01/2021 à 10h29

Merci Fred pour la réponse. Et bravo aussi pour ton sevrage, ça donne de l'espoir!
Est ce que tu aurais une solution sur comment lui faire se rendre compte que son comportement et tous ses ressentis sont directement liés à sa consommation de shit? Avec le recul, est ce que si on t'avait dit tel ou tel mot ça aurait fait tilt pour toi?
La menace de le quitter n'a même pas marché sad (et ce n'est pas de moi de faire ça, je lui ai dit justement pour le faire réagir)

Tactac - 07/01/2021 à 07h05

Bonjour à tous,

Ça fait maintenant 4-5 ans que je fumé tout les soirs avant d'aller dormir 1 à 2 joint par soir et des gros joints.

J'avais l'habitude de m'endormir avec ça, et maintenant depuis le 12 Decembre j'ai arrêter complètement clope + beuh.

J'etais ou suis complètement dépendant de ça car tout les soirs j'en avais besoin ou les jours de repos.

J'ai arrête pour plusieurs raisons car j'étais bien moins productif et j'étais sportif de base surtout.

La première semaine était extrêmement difficile car j'avais l'impression de mourir et même la journée, transpiration exessive, vertige, palpitations crise d'angoisse.

J'ai souvent des migraines certainement du à l'arrêt du THC et je suis un peu plus speed mais c'est pas plus mal.

Niveau sommeil j'ai du réapprendre à dormir sans ça et c'est vraiment pas facile. S'endormir a 4h du matin pour se lever à 9h.

L'avantage c'est que quand tu rentre tu dors direct

Par contre mal de tête au réveil et parfois dans la journée grosse migraine derrière la tête.

Niveau rapport sexuel je planais trop pour en avoir et pour l'instant je ne vois pas le bénef.
Grosse angoisse et erection qui ne dure pas.

Par contre je me sens plus concentré au travail et plus investi dans tout ce que je fait et mon compte en banque va certainement voir le bénef car 350e/mois ça fait un sacré trou.

Actuellement j'en ai encore chez moi pour me rassurer si je craqué mais je n'ai rien fumé depuis le 12.

Si quelqu'un est dans le même cas je prends.

Olivier 54150 - 07/01/2021 à 16h39


Bonjour Catarina
Bonjour tous.

J'écrire à la première personne car je n'aime pas trop généralisé, chaque personne est différentes.

Si je me rend compte que le cana rend c**
Le réponse et non. En tout cas pour moi qui fumais beaucoup et tout les jours.
C'est comme vivre dans un brouillard, on voit que ce que l'on veut bien voir, mais difficile de s'en rendre compte, il faut arrêter pour ça.
Le souci c'est que j'avais de moins en moins de plaisir à fumer, finalement je fumais juste pour ne pas être mal et ne pas voir ce qui m'insupportais dans la vie, surtout l'accepter comme elle est.. Mais même ça, c'est souvent inconscient.

L accoutumance m'a fait croire que fumer ne me faisais plus effet. En faite si, c'est juste le plaisir qui est en moins.
Il faut arrêter pour comprendre.
La dépendance peut être très forte.

Le premier effet du cana, pour moi est le "rien est grave" d'ou la difficulté en plus pour décider d'arrêter.

La première fois que j'ai arrêté, c'était sous la contrainte. Ça n'a pas fonctionné.
J'ai vu aussi une psy qui m'a prescrit du Tercian, en vain.

Jusqu'au jour au j'ai été testé positif au volant. Donc maintenant, avec le permis à puce je suis bien plus susceptibles d'être testé à chaque contrôle.

Oui, c'est malheureux d'en arriver là, mais avec un peu de recul, en changeant d'angle de vu, c'est une chance. Car enfin, bien qu'il m'arrive encore de fumer, ça n'a plus rien à voir.
Les années 2016 à 2018 où je ne consommais plus du tout, ont été pour moi les plus riches s'en ambiguïté.

C'est quand même moins contraignant d'arrêter par soi même en pensant au bénéfice que de subire un arrêt forcé.

C'est pas légal, ça coûte cher, c'est une source de problème, et la vie est derrière un voile. Non, y a rien de cool à fumer.
Oliv

Alex - 13/01/2021 à 11h46

Bonjour à tous,

Bonjour Fred,

Votre message m'a fait éclater en sanglot... Moi qui en pleure jamais ou presque...
Je vois que vous répondez encore au msg en ce début d'année et en suis heureuse.
Je ne sais pas si c'est possible et si vous seriez d'accord mais j'aimerais discuter en privé avec vous.

J'ai commencé le cannabis à l'âge de 14 ans ainsi que la cigarette puis c'est rapidement devenu mon quotidien. Aujourd'hui j'ai 32 ans et voilà 5 jours que j'ai arreté..

J'ai eu envie de craquer ce matin alors pour éviter ça je me suis connectée sur ce site...

Votre témoignage ma énormément touchée et donné davantage de courage... J'ai donc renoncé à contacter mon "fournisseur".

C'est difficile à admettre mais je peux dire que les joints on gâché ma vie même si j'avais tout ce temps l'impression qu'ils m'accompagnaient et me soutenaient au quotidien.

Il est impératif pour moi d'arrêter maintenant, je préfère ne pas parler sur ce Forum du pourquoi et c'est la raison pour laquelle j'aurai souhaité discuter en privé.

C'est dur de faire le pas et encore plus d'en parler et d'admettre que cela ne nous a rien à apporté toutes ces années mais c'est peut être la le début de la fin : la remise en question de ses propres choix et actions.


Dans tous les cas, sachez que votre témoignage m'a grandement aidée aujourd'hui. Je trouve que vos écrits reflètent une grandeur d'âme chez vous dont le cannabis n'aura pas eu raison et c'est encourageant pour la suite.

Alex

Profil supprimé - 13/01/2021 à 22h11

Bonjour à tous,

Je viens de lire tout vos témoignages et je dois dire que je m'y retrouve beaucoup dans chacun d'entres vous.

Moi pour ma part, plus de 12 ans que je fumes, souvent que le soir mais il m'est arrivé de fumer également la journée, surtout quand j'étais en congé.

Il y a 9 jours, declic, je ne ressentais plus de plaisir à fumer, ni le goût, ni l'envie et encore moins l'effet! Je fumais la clope comme une bourgeoise mais pas le joint. Donc pour moi la clope, ça fait quelques années que je n'en fumes plus! Je me suis dit qu'il était temps de me débarrasser également de la beuh, déclic, j'ai tout jeté à la poubelle. Je dois vous avouer, la première chose que je me suis demandé, "est ce que je vais dormir?"

Première nuit, dur dur! Réveillé toutes les deux heures, deuxième jour, toujours aucune envie de fumer mais la nuit a été trash, j'ai changé plusieurs fois de t-shirt car j'étais trempé. Je me suis dit "ça y est ça commence!" Et ainsi de suite pendant 7 jours, par contre à mon grand étonnement, j'ai dormi, dormi, dormi, 12 à 14 heures par nuit et ceux pendant 7 jours, j'ai perdu du poids, je n'arrivais plus à manger, vive le sevrage.

Aujourd'hui, j'en suis à 10 jours et franchement, je suis fière de moi, fini la transpiration excessive, je m'endors plutôt assez facilement, je lis, je prends du temps pour moi, chose que je ne faisais pas forcément avant et je dois avouer que je re découvre un regain d'énergie, même si j'ai encore quelques effets, comme quelques migraines et un peu irritable, mais quand j'en prends conscience, je redescend rapidement!

Tout ça pour vous dire, que tout est possible quand on le veut vraiment, mon compagnon fume également, uniquement le soir (dehors bien sûr! Jamais dans la maison) et franchement pas eu encore l'envie de le rejoindre au contraire!

Alors continuez sur votre lancée et ne lâchez rien blunk

Vali

Untypelambda - 14/01/2021 à 00h03

Salut, j'étais fumeur de cannabis depuis mes 18 ans. J'ai eu des périodes de gros fumeur et d'autre période plus calmes. J'en suis arrivé depuis 5 ans environ a fumer juste le soir et parfois le week end la journée. Cela fait maintenant 1 mois que j'ai arrêté et je veux vous faire part de mon expérience.

Niveau sevrage pas le choix les 5 premier jours sont les plus dures.
Mais malgré le fait d'avoir arrêté depuis 1 mois j'ai ressenti ces derniers jours une folle envie de refumer. Je ne compte pas le refaire mais j'ai la sensation d'avoir envi. Je pense que c'est le dernier cri de la THC restant dans mon corps. Donc si d'autres ressente cela ne craquez pas. Je m'occupe au maximum pour eviter d'y penser.

Ce qui a le mieux marcher pour moi c'est de travailler sur ma respiration, un peu comme de la méditation. Honnêtement c'est très efficace. Je vous conseil de télécharger une application de respiration pranique.
Je n'ai pas diabolisé les consommateurs.
Et j'ai accepté le fait de pas dormir et d'étre une sorte de zombi les premiers jours.

J'ai ete enervé, fatigué, idées noires, culpabilité.

Aujourd'hui je me sens mieux, je mange mieux surtout, je prend plaisir à me faire a manger. Je pense moins à toute sorte de choses. Je me sent beaucoup moins fatigué le matin, je ressens mieux les goûts et les odeurs, je fais des rêves. Ma mémoire a court terme est améliorée, ma perception du temps est différente.

Je pense que notre cerveau peut nous offrir bien mieux que la défonce du cannabis. A force de trop fumer on se met un brouillard et cela empêche de voir clair. Vraiment le top c'est d'essayer la sophrologie, la méditation, ce genre de pratique. Au debut c'est chiant mais a force c'est plaisant.

J'ai aussi d'identifier mes problèmes personnels et je travaille dessus plutôt que de les oublier en fumant.

Fumer c'est cool mais en vrai la plus grande richesse qu'on a tous et qui vaut plus que des milliards d'euros c'est notre temps.
Est ce que vous pensez que consacrer autant de temps a fumer est rentable pour nous? Sachant le taux de probabilité de chance d'exister ici et maintenant est si faible?
Personnellement C'est le genre de raisonnement qui me donne envi d'arrêter de fumer. Parceque j'ai trop perdu de temps en vrai. Sur le court terme c'est cool. Mais sur le long terme c'est comme une goute d'eau qui tombe chaque jour sur une pierre la plus solide possible, a force l'érosion est la. Aussi bien dans l'esprit que dans le corps.

Courage à toutes et à tous. Et n'oubliez pas, ne perdez plus de temps. "Le mal se fait sans effort, naturellement, par fatalité; le bien est toujours le produit d'un art." Charles Baudelaire

Soyez des artistes !





Ps : désolé pour les fautes

Mamzelle95 - 24/01/2021 à 01h01

Hello à tous, !

Moi c'est Morgane, j'ai 25 ans, et je fume depuis... mh.. mes 15-16 ans je pense. Je fumais entre 5-6 par jour, ça dépend, des fois je faisais des minis, en soirée plus. Je suis artiste-illustratrice, et j'adorais fumer en créant. J'ai arreté vraiment ma consommation excessive depuis le premier confinement. Récemment, depuis 1mois, j'ai un peu repris, mais pas plus de 1, quelques taff par ci par là quoi. Aujourdhui, je suis toujours motivée et je me remotive à oublier ces quelques lattes de temps au temps au quotidien, mais en soirée, j'ai du mal encore. ( alcool qui me fait oublier mes engagements)

Mon problème est la peur. La peur du cancer. Ça me bouffe! Avant, j'étais insouciante, inconciente. Le corona virus ne m'a pas fait réellement peur mais par contre ça m'a ouvert les yeux sur les risques que j'avais pris en fumant autant toutes ces année. Je sais, c'est fou et témoin d'une naïveté désolante, mais je voyais le bédo comme une cigarette, dans sa dangerosité.

Maintenant, j'ai lu pleins de trucs sur le cancer et mon angoisse à augmenter à telle point que je ne fais plus de projets sur l'avenir, persuadée que je vais avoir le retour du baton et choper cette horrible maladie dans 5 à 10ans. Même au travail, mes illustrations sont toujours aussi belles, mais moi je suis complément déprimée, et tout le monde me voit comme la jolie fille sympa mais alors vraiment morbide et angoissée. Il y a de plus en plus de femmes de 30 ou 40 ans à avoir ce cancer en ayant eu un passé de 10JAnné... Ah mais enfaite c'est exactement ma consommation !!!! J'ai peur de fou.. Quand j'ai lu ça j'étais pas bien, j'ai manger tout mon frigo car je me disais tampis de grossir je vais mourir bientot..

Je ne sais pas ce que je cherche ici... du réconfort, du soutien, parler... peut être pas finalement, que le discours logique est celui qu'à mon copain, c'est de me dire que fallait y penser avant et que je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même.. Surement si vous voyez ce message vous me répondrez cela...

C'était pour vous faire savoir que moi aussi je suis là, je regarde et lis les messages tant que je suis encore en vie et suis disponible pour parler ect si jamais vous acceptez de discuter avec une jeune fille dépressive...

En tout cas, belle journée à vous et à plus ! happy


PS : Est-ce que la raison privée dont tu ne veux pas parler à un rapport avec l'arrivée d'une maladie pulmonaire mortelle ? (cancer ou autre) Désolé de cette curiosité malsaine mais tu peux juste me dire ouui ou non en pv si tu es ok... ahahah blunk La bise. !

Untypelambda - 25/01/2021 à 10h31

Salut à toi Mamzelle95.

J'ai lu ton message. Et sache que la première chose que je peux te répondre c'est que tu es encore jeune. Il ne faut pas culpabiliser sur les habitudes que tu avais avant. Aujourd'hui tu veux avancer et tu as pris conscience que le fait de fumer peut sur le long terme être néfaste pour toi.

Tes peurs sont justifiées. Mais tu sais, le fait de stresser, est aussi néfaste pour la santé. Dans un premier temps pour faire diminuer tes peurs il faudrait que tu demande a ton médecin traitant de te prescrire une radio des poumons. Pour que tu constate que tes poumons n'ont surment rien du tout.

Tu as encore toute la vie devant toi pour faire pleins de projets.
Sur internet tu trouvera toutes sortes d'avis sur les problèmes de santé liées à la fume. Mais l'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse, donc tu trouveras surtout des choses négatives ce qui vas renforcer t'es craintes.

La santé est propre a chacun. On est tous différents génétiquement déjà. Alors pour te rassurer va voir ton médecin traitant parle lui de tes peurs c'est important et passe une radio des poumons et prise de sang.

Tu ne peux pas créer des peurs sur des suppositions, car tu vas gaspiller ton énergie et stresser pour quelque chose qui a de fortes probabilités de chance de ne pas t'arriver. Car tu fais à ce jour les bons choix. Cela va te pourrir la vie si ton esprit tourne en boucle sur ces craintes.

Et si tu fumes même un petit peu, en soirée en ayant ces peurs la, tu vas renforcer tes idées noires et tu vas ruminer ces mauvaises idées constamment.

Donc le meilleur conseil, va voir ton médecin traitant, parle lui de ces craintes et ton choix d'avoir des meilleurs habitudes. Passe ta radio des poumons et prise de sang pour te rassurer. Et continue dans ta lancée de bon choix. A force de persévérer tu verra que tu prendra de bonne habitude autant pour esprit que pour ton corps.

Prend le temps de ne rien faire et de te concentrer uniquement sur ta respiration quand tu es trop angoissée.

Courage a toi.








aeris - 25/01/2021 à 16h53

croyez moi, on sy habitue vite...en 3 jours...

2 joins le soir après 20h !!!

sera un peu chiant les 3 1er jours mais vous verrais... un moment le soir en fument vos 2 joints, ils n auront plus d importance..

le + la dedans que sa donne, après le boulot, on est sy content de rentrer chez soi...

Sauf que 1 moment vous verrais que ces 2 joints ne vous ferons pas du bien... Et c est là que votre conscience s'en rendra compte....

Je fumes depuis 15ans et j ai 48ans..


Moi j ai fait comme ca. et sa fonctionnes...

Répondre au fil Retour