Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Conjoint cache et nie sa consomation de cocaine

Par Jo76

Bonjour,

J'ai besoin d'aide.
Mon conjoint était consommateur occasionnel de Cocaine. En milieu festif. .
Depuis qu'il vient de trouver un dealer à côté de la maison, il consomme tous les jours. Il le nie.
Les traces de poudre blanche sur la machine = c'est du calcaire
Le fait qu'il renifle sans arrêt et les yeux rouges= c'est le rhume de l'hiver ou les allergies
ses insomnies = c'est le stress (il vient de se faire licencier).

Et en fouillant dans ses poches, j'ai trouvé des billets en "tube" et un petit "pochon". Je ne m'invente pas sa consommation.

Je ne sais pas comment aborder le sujet sans le braquer. Nous sommes en pleine crise de couple pour d'autre raisons. Depuis son licenciement il veut nous redonner une chance et Il a décidé de reprendre sa vie en main , plus d'alcool, du sport, manger mieux etc. Pourquoi il s'enfonce dans la C alors? Il est pas idiot. Je lui ai déjà dit que je n'aimais pas ça qu'il en prenne. J'ai supporter son alcoolisme et le fait qu'il fume du canabis. Mais la C, non c'est trop.

Que faire? Comment lui parler? Il a vite tendance à se braquer et devenir violent (menaces, insultes...).. Il me fait peur.

Merci de votre écoute.

Fil précédent Fil suivant

30 réponses


Antitelmy - 12/05/2019 à 06h35

Bonjour
Mon conjoint contrairement au tien n a jamais nie sa consommation , sauf qu il m avait toujours dit que c était festif .... Jusqu' il y a 15 jours ou je l ai surpris en train d en prendre en pleine nuit .... Ben oui j' étais censé dormir.....
Je ne lui en ai pas parlé le soir même j ai attendu le lendemain .....
Il m a dit vouloir tout arrêter et me demander la permission pour en prendre car de cette prise de coke se sont engendrés d autre soucis qui font que je n' ai plus aucune confiance en lui et du coup en moi !

Merci pour tes détails car moi qui ne consomme rien a part du tabac, je m aperçois avec tes détails qu en fait il a toujours été un consommateur régulier malheureusement......

Tu peux lui dire tout simplement " écoute mon cœur j ai un truc a te dire , voilà je sais que tu prends de la coke , mais j ai un blocage avec ça peux tu me expliquer pourquoi tu en prends et ce que ça fait d en prendre ? "
Commence par la cela peut être un bon début .....

Pour ma part il planque sa dose sur lui en permanence alors qu il m a dit demander mais n autorisation je ne sais pas quoi faire lui confisquer pour relancer la conversation ou lui laisser comme ça au moins je sais où c est et a peu près ce qu il prend ?
Le plus dur dans tout ça c est le mensonge, se sentir trahie par celui qu on aime du plus profond de soi.... Le vrai soucis c est ça la perte de confiance et la blessure du mensonge, accepter de se faire prendre pour une conne ......

Nous il a fallut une grosse crise ou je suis partie en pleine nuit de la maison avec mes enfants il travaillait je lui ai envoyé un texto en lui disant des choses très méchantes mais là il a eu la peur de sa vie en pensant qu il m avait perdu....
Nous avons discuté le lendemain du pourquoi du comment nous nous reconstruisons petit a petit mais je flippe tout le temps je ne dors pratiquement plus....
Et pourtant j ai le avantage d avoir un compagnon très calme qui je s énervé jamais

Profil supprimé - 24/05/2019 à 11h25

Les mensonges sont leurs secrets , il faudrait peut-être croire en autre chose qu'en la vérité, si on n'avait aucun secret ça serait super ?je me permets de dire ça parcque le secret de consommation est dans ma vie depuis longtemps , sans changement, je m'y suis habituée et j'apprends à reconnaître les moments où il va avoir besoin de ça, à essayer de lui faire penser à autre chose, mais ça ne tient pas..rien n'est aussi fort,les enfants essayent aussi ,mais on est devenu assez pessimistes sur un éventuel changement , on prend un jour à la fois, on n'a aucun projet pour l'instant, on se méfie souvent des réactions ,lui aussi se méfie de ses réactions il essaye de faire quelques efforts mais sur la consommation c'est très très dur d'en parler , il y pense tous les jours c'est sûr,jamais libre , il se sent jugé quand je veux lui en parler et se met sur la défensive..alors le silence et le secret sont bien venus c mieux que l'agressivité..

Codelea - 26/05/2019 à 20h41

Bonjour,

Je vous souhaite beaucoup de courage.
si je peux me permettre de vous donner un conseil Et bien suer ferme et n accepter pas de subir le comportement du cocaïnomane. Attention, ce n est pas à vous de le sauver.
Après l expérience que j ai vécu à essayer d accompagner péniblement mon ami ds un long parcours de soin, après l avoir porté dans des moments où il était plus bas que terre, et bien aujourd’hui j ai pris 25 kilos, je suis épuisée, terriblement blessée, honteuse d avoir autant accepté et également je me sens coupable de le laisser. Une émotion vive de tristesse je l l abandonne et le laisse se noyer.
Pourtant je ne peux rien faire à part sortir de cet environnement dépressif et à distance quand c est possible l écouter. J ai 34 ans et tellement envie d autres choses.
J avais un compagnon brillant professionnellement , créatif, gentils mais fragile qui en plusieurs années est tombé ds une dépendance très importante à la cocaïne. ( paroir nasale largement perforé, une cure, six mois d arrêt, une consolidation et tellement de rechute)
Une volonté parfois raisonnée de se soigner mais finalement aucun déclic de fond. Ni pour ses enfants, ni pour moi.
La dépendance et le comportement destructeur sont svt insurmontable.
Je l aime, et mon abandon est un non choix.
Je suis partie définitivement il y a un mois. Je l ai tous les jours au téléphone et crois encore pouvoir l aider. Ms je m en prends plein la figure. A 34 ans me voici chez ma mère. Le déménagement va être compliqué à mettre en place et retrouver mes esprits va être long.
Plus d un an à l accompagner ds un parcours de soin. J aurais du le laisser il y bien longtemps.

Surtout ne t énerves pas.ne lui répète pas ce qu il doit faire.Ça ne sert à rien. Mais Il faut être clair avec toi même : une vie de couple n est pas possible ds ces conditions. se mettre à distance est le seul moyen de l aider - tout en l écoutant et lui suggérant de voir son médecin, un psychiatre puis un addictologue.....

Bon courage à tous!

LidouMB - 27/05/2019 à 04h50

Bonsoir ,


Meme problème pour moi ... cela fait peut de temps que je suis avec Mr (moins d'1an) il sait que je déteste ça et que cest rédhibitoire dans ma vie davoir un homme qui se drogue . Il a de mauvaises fréquentations, est barmann donc mauvais milieu aussi , pour moi je lui trouve des excuses en disant ça , cest une question d'envie et de mental . Quand on veut on peut ..
Bref , notre relation est comparable à celle dun yoyo une fois ca va , une fois non . Jai pas le souvenir davoir etait heureuse un seul mois entier depuis que je suis avec . A chaque fois cest le même problème: la cocaïne.
Jai laisser couler plusieurs fois , des fois je nest rien dit , des fois je lui disais gentillement pour essayer de comprendre et de l'aider . Je crois en lui , cest tellement une bonne personne que ca me fait du mal d'avoir une si mauvaise image de lui a ce sujet .
Tout aller bien , nouveau boulot donc nouvelles fréquentations ... fini les copains et collègues cokés je me suis dit quil allait enfin s'épanouir et nous épanouir pleinement par la même occasion . Eh bah louper !!! Il y a 2 semaines j'ai pris son pantalon sans le vouloir avec mes habits pour aller me préparer, arriver dans la salle de bain une paille coupée tombe d'une de ses poches , intérieur remplie de coke... je fouille la poche et il y a un pochon remplie de résidu aussi ... il était 5h du matin je les réveiller en fanfare ... règlement de compte il s'excuse , me dit quil est désolé, quil recommencera plus etc etc . Je n'est jamais fouiller ses affaires je pensais par confiance envers lui , finalement je me ments à moi-même cetait surtout par peur de découvrir qqch . Ca fait 2 semaines que je suis parano , que je ne lui fait plus confiance. Il me dit quil part prendre Rdv chez le coiffeur je ne le crois pas . Il me demande 10euro pour de l'essence , je vais vérifier la jauge de la voiture .... je commence a enquêter sur lui et jai envie de tout sauf de ca parce que déjà pour ma santé et aussi pour sa vie a lui aussi , je vais etre insupportable . Il est 4h45 Mr a bosser de 9h a 18h non-stop + un resto offert par le patron (de ce quil me dit) il dort et ne fait que grincer des dents.... coïncidence?! Je ne crois pas . Je nest qu'une idée en-tête cest partir de chez lui . Je veux être loin de lui . Habiter chez lui deviens vraiment stressant pour moi, jen ai la boule au ventre a chaque fois que je passe la porte . Ce nest pas pour autant que je veux le quitter . Jaimerai juste que cette prise de distance de ma part lui fasse prendre conscience des choses , je ne doute pas une seule seconde de son amour envers moi . Je veux juste quil réalise que si il veux une vie avec moi cest sans drogue . Sinon je suis prête à le laisser vivre la vie quil veux mais sans que jen fasse partie . Comment lui dire tout ca sans quil se vexe?

Merci pour vos réponses.

LidouMB - 29/05/2019 à 03h49

Monologue ... tant pis si personne ne me lis . Ca me fait du bien d'en parler .
Ce soir je lui ai dit que je voulais prendre mes distances tout en restant en couple avec . Que javais la boule au ventre a chaque fois que je passer la porte . Que je ne le crois pas , que je ne le crois plus. Et que en prenant cette distance je voulais quil se rende compte du mal quil me fait et quil se rende compte de ce quil veux .. une vie avec moi ou pas .

Le mec m'a répondu ok va chez qqun ou prend ton appart et que javais raison de penser a moi... pas une seule fois il sest excuser , pas une seule fois il a essayer d'arranger les choses , de me retenir .. absolument rien .
Le gars s'en fou royalement de ma gueule enfaîte.

pffffffff87 - 30/05/2019 à 02h47

je suis idolâtré par vos partages. je suis une merde de père et conjoint et avant tout humain! mais pas autant que je devrais l’être même pas du tout. je vis de l’autre coté. mais j'ai malheureusement (et peut etre un jour j'espere dire "heureusement" touché par le don de jhon café dans la ligne verte. (je sais que vous pensez que je suis plutot proche de la ligne blanches!serieusement je ressens des choses chez mes personnes proches. du coup tous ces poisons me rendent 99% malheureux et je consomme quand meme. meme en fils de bonne famille mais dont es parents ont merités chaque centimes de leur retraite. ma fille qui aura 10 ans en juin a vecu toutes les repercutions de ce poison. mais heureusement que ma seule destruction reste materiel et financiere mais mes bb n'ont eu que de l'amour de ma part mais ma femme a fait tous ce que vous temoignez.

pffffffff87 - 30/05/2019 à 02h52

si lhomme a une ligne de conduite malgres malheureusement sa maladie. il ne se mettra jamais avec une consommatrice(et pourtant ca nous arrangerais mais on sait que on ne souhaite ca a personne et encore moins au gens qu'on aime. je veux aidr mes filles si un jour ca tourne mal alors je ne peux pas etre credible en consommant

pffffffff87 - 30/05/2019 à 02h53

merci lidou merci a toutes chacun son chemin et partage et vision ou encore parcours

Julbute - 30/05/2019 à 20h12

Mesdames je vous ai lu avec intérêt. Je me situe côté conjoint / mari. Moi même consommateur occasionnel je sais vous dire qu’il est difficile de se retenir qd le produit est sous votre nez.
Ma femme est au courant, nous en parlons, nous vivons bien car je maîtrise ma consommation et j’aime garder le contrôle même defoncé. Je vous conseillerais de ne pas chercher le conflit mais plutôt de mettre en évidence les aspects négatifs de la consommation : descente, nez défoncé, déprime, inutilité dans le cadre de l’instant, perte de permis au volant si control ....
Mais prémunissez vous. Une fois qu’on a le pied dans la coke, on n’en sort jamais au final car il y aura toujours un type pour vous rappelez vos goûts et vous remettre le pied dedans, on en trouve trop facilement.

Répondre au fil Retour