Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Souffrir dans son couple à cause du cannabis

Par laulau_233

88 réponses


Celg - 31/10/2016 à 15h35

Bonjour je vie la même chose. Mon copain fume beaucoup trop a peu près 10 a 15 joint par jour j'avais réussi à le faire diminuer à 5 voir 3 mais depuis qu'il a eu des soucis avec sa mère il est incontrôlable je n'arrive plu à le raisonné il m'a crie dessus pour rien me rabaisse et depuis peu et violent verbalement quand on sort il met des coup de pied dans les mur dans les machines dans le train il ne se gêne plu pour exprimé qu'il est pas content il prend des petite bouteille d'eau que je ramène pour les écrasé sachant que j'ai une fille . J'ai même peur de sortir dehors avec lui de peur que quelqu'un ou quelque chose l'énerve et qu'il donne des coup de pied et coup de poing partout. Sachant qu'avant il me traité comme une princesse.
Le mois prochain on doit prendre un appartement ensemble je me pose beaucoup de question. Côme n'y faire pour qu'il diminue la fumette

lezin87 - 02/11/2016 à 19h17

Bonjour à toutes et à tous, je tenais à vous dire que je me reconnais dans tous vos témoignages à la seule différence que je suis celui qui a fait souffrir mon amie (j’ai même complètement détruit mon couple et tout ce que j’avais réussi à « construire ») à cause de ma consommation de cannabis mais j’ai un message d’espoir pour vous toutes et vous tous qui êtes dans la détresse !

J’ai bientôt 29 ans je fume depuis mes 15 ans, avec un premier arrêt d’un peu plus de 2 ans entre mes 22 ans et 25 ans puis une rechute progressive, une latte par ci, deux lattes par là (en cachette) de manière totalement occasionnelle et puis on retombe très vite dedans jusqu’à être obligé de fumer pour s’endormir puis ensuite les jours de repos c’est excès sur excès jusqu’à rouler pratiquement un joint toutes les heures.

J’ai rencontré mon ex à 23 ans elle en avait 32 ans et 2 enfants, je ne fumais plus quand on s’est rencontré. Tout allait bien j’étais en CDI depuis déjà 4 ans, bien intégré dans mon entreprise, bref aucun souci. Nous n’habitions pas ensemble, au bout de 8 mois de relation je la demande en mariage, lui promet enfant, maison, projet … Et après ce fut la descente aux enfers, j’ai commencé à refumer en cachette et ce qu’il faut savoir c’est le shit agi comme une maitresse, j’avais tellement honte de mon attitude et de mentir à celle que j’aime, en plus de la tromper avec MarieJeanne, que je suis devenu désagréable au possible quand j’étais avec elle (pas de joint), crises de colère, mauvaise foi, fuites et pour ce qui est des projets je vous laisse deviner qu’ils n’ont pas été réalisés. Au bout de 3 ans et demi, 4 ans je lui ai dit que je refumais de manière occasionnelle (mensonge encore) et elle l’a acceptée (pas trop le choix vous savez ce que c’est …) pendant 5 ans elle a attendu, elle a attendu que je passe mon permis, qu’on habite ensemble, qu’on se marie … Entre temps j’ai perdu mon boulot (conflits, absences) ça fera 1 ans en décembre 2016, j’ai perdu ma grand-mère qui m’a élevé et un ami d’enfance, j’étais seul chez moi, plus de taf alors j’ai fumé de plus belle.

Et au bout de 5 ans j’ai décidé de l’a quitter pour lui laisser une chance d’être heureuse, la pire décision de ma vie, elle a très mal pris la séparation et moi aussi mais je ne pouvais plus assumer tous mes mauvais choix dictée par le THC. Suite à ça je l’ai supplié de rester en contact avec moi, de me laisser un espoir de la reconquérir mais c’était trop tard elle avait ouvert les yeux sur les années de souffrances que je lui ai fait vivre. Cette épreuve m’a ouvert les yeux à moi aussi et m’a rapproché de la foi (je ne parle pas de religion mais bien de foi) j’ai décidé d’arrêter du jour au lendemain. J’ai décidé de sortir de ma bulle, d’arrêter de saboter ma vie et celle de ceux que j’aime, j’ai un entourage qui est presque exclusivement composé de fumeur mais ça ne m’empêche pas de les voir même si je les vois moins. Je revis depuis que je m’endors sans cette merde, depuis que j’ai l’esprit clair 24h/24, que j’arrive à réfléchir et à penser de manière objective sans me prendre pour un philosophe sous opiacés.

Tout ça pour dire que dans la vie les choses ne sont pas dues au hasard, les épreuves que vous endurez aujourd’hui, depuis des mois ou des années, que vos conjoints endurent également parce qu’une personne qui fume 10 joints par jour je peux vous l’assurer : elle n’est pas heureuse et elle souffre. Toutes ces épreuves ont un but, vous faire ouvrir les yeux, je vous le dis vous qui souffrez depuis tout ce temps il est temps de partir, de quitter ces relations nocives même si c’est très dur de quitter une personne qu’on aime (et je sais de quoi je parle) mais vous pourriez peut être permettre un choc psychologique comme j’ai eu moi. On ne force pas les gens à se soigner, à changer, soit ils en ont envie eux-mêmes soit vous vous épuiserez à attendre le changement.

Retenez simplement qu’une fois qu’on a arrêté ça devient facile, la première nuit on a du mal, on a chaud, la deuxième aussi mais au réveil on est quand même en meilleure forme que si on avait fumé la veille et à partir du troisième jour c’est la délivrance.
Ayez confiance et soyez fort, soyez plus fort que le cannabis et pensez à votre découvert à la banque !!!

Après le shit c’est une nouvelle vie qui démarre, pour les fumeurs comme pour l’entourage et vous savez quoi ? Mon ex et ben je vais même peut être la récupérer ; )

Si vous avez besoin de conseils, d’aide, de réconfort ou de force ou de tout ce que vous voulez n’hésitez pas !

Profil supprimé - 21/11/2016 à 14h27

Bonjour lezin87,


Je te remercie pour ton témoignage, il m'a beaucoup touché.

J'en suis au stade où j'ai quitté mon compagnon il y a quelques semaines, et il est revenu vers moi, en exprimant son envie de changer, d'arrêter de fumer, et de voir un médecin, rencontrer des professionnels d'un centre de soins en addictologie.

Il m'a beaucoup menti, il n'a jamais cessé de jouer les séducteurs avec les femmes de son entourage professionnel,... Je passe le reste.... il souhaitait ne subir " aucune entrave à sa liberté ", bref une vie d'homme bien égoïste... Il m'a énormément blessée, je ne sais pas si je saurais lui pardonner et lui donner une autre chance, lui faire confiance... Je ne sais pas s'il est sincère...

Bref, j'aimerai bcp échanger avec toi en privé... c'est possible ?

++

lezin87 - 22/11/2016 à 10h19

En revenant sur le post de Sydel j'ai un conseil à vous donner à toutes et à tous : faites lire tous ces témoignages à vos compagnons ou vos compagnes !

La prise de conscience est le premier pas dans la guérison ! Ce sont tous ces témoignages qui m'ont fait ouvrir les yeux sur toutes les souffrances que ma consommation avait occasionné ...

Je vous remercie toutes et tous d'avoir le courage de témoigner, c'est très important de savoir qu'on est pas seul et que d'autres vivent des situations identiques.

Bonne journée à toutes et à tous et ne perdez pas espoir !

lezin87 - 22/11/2016 à 12h30

Sydel j'ai répondu à ton post avant le dernier mis en ligne mais il n'a pas encore été publié,
j'espère qu'il le sera rapidement

Nyx - 22/11/2016 à 19h10

Salut lezin87,
J'avoue que je ne sais pas trop pourquoi ton post me touche autant, mais ça fait du bien de te lire. D'avoir le témoignage d'une personne qui est de l'autre coté de la souffrance.
Je trouve ça super que tu ais réussi à prendre conscience de tout ça. J'aimerais tellement que mon "cher et tendre" en soit capable aussi... Mais comme beaucoup de consomateurs, il est totalement dans le déni en plus d'être une tête de bourrique, malheureusement.
En tout cas bravo à toi et merci, merci pour ton témoignage.
Bon courage et bonne chance pour la suite

Profil supprimé - 23/11/2016 à 11h14

Lezin87,

Visiblement ton message est modéré.

Clique sur mon pseudo, et regarde mon profil public.

Amicalement

lezin87 - 23/11/2016 à 15h46

Merci Nyx,
je t'encourage à soumettre l'idée à ton compagnon de venir lire ce forum ou un autre pour qu'il réalise que sa consommation ne le concerne pas seulement lui mais qu'il nuit à votre relation.
il est comme TOUS les consommateurs, pas seulement comme beaucoup, j'étais comme lui et tous les autres le sont aussi. Les 3/4 de mes amis fument et maintenant avec du recul je me rend compte que le cannabis met des barrières psychologiques entre eux et le monde extérieure ...
Je te souhaite beaucoup de courage et de force parce qu'une fois qu'on passe de l'autre côté on a un regard complètement différent sur ce monde et on réalise qu'on a perdu beaucoup, beaucoup de temps ...

Sydel merci pour la combine ; ) je t'ai contacté en privé à bientôt

N'hésitez pas à faire un tour sur mon profil public également

Aidzy - 01/01/2017 à 11h43

Bonjour à tous

Les messages lu mon fait beaucoup de bien de voir que je ne suis pas la seul dans cette situation avec mon compagnon ( enfin devenu mon ex compagnon depuis peu ), et le message de celui de " l'autre coter " ma fait tellement de bien, merci !

Voici ma petite histoire, j'ai rencontré mon compagnon il y a deux ans pour des raisons professionnel mais nous avons eu simplement une relation amical puis en Novembre 2015 nous avons commencer à entamer une relation, j'étais déjà folle de lui mais il avait des comportement bizarre, totalement différent de quand nous étions amis.
Puis début 2016 nous avons dévoiler notre relation au grand jours, tous ce passait bien, malgrer des nuit de forte sueur suivie pars 1 à 2 douches pars nui et a des absences au milieu de la nuit que je comprenais absolument pas, il me parlait souvent de la tumeur de sa mère alors je pensais que tout ceci était lié.
Il a commencer à avoir des sauts d'humeurs totalement incompréhensible, puis il y a eu le 1er acte de violence 2 mois après notre révélation au grand jours de violence, il ma jeter contre le mur sans aucune raison valable ni explication suivie d'insulte, ce jour la j'ai été très choquée et je n'avais pas compris, dans la logique j'aurai du dire stop et partir mais je sais pas quelque chose me retenais, 1 moi après cet accident cherchant des clées dans son sac je tombe sur du shit, j'en es jamais consommer mais je savais très bien à quoi sa ressemblait et la tous est devenu plus clair pour moi.

Quand je l'ai connu il y a 2 ans il avait stopper il m'en avait parler, je l'avais même loger je passais énormément de temps avec c'était une personne vraiment agréable aimer de tous, en gros sa fait 10 ans que sa dure cet histoire pour lui avec des arrêts de 3,6 ou 9 mois puis d'un coup il plonge de nouveau, au tous début de notre relation il ne fumait pas, il a repris puis essayer d'arrêter puis repris, c'est de la que j'ai trouver les comportement bizarre et l'acte de violence.

Mais si j'aurai su que en découvrant ceci j'allais vivre un véritable combat avec le shit, si seulement j'avais su, sa été des actes de violence répéter, il ma poussé 2 fois, gifler une fois sur la cuisse en me hurlant dessus ou tu peur je suis tombée des escaliers et j'ai fini a l'hosto avec des hématomes aussi gros qu'un melon, puis il y a eu le coup final un pétage de plombs , il a jeter de l'ésance partout dans notre maison, j'ai donc appeler les pompiers et en deux deux je me suis retrouvée monter en l'air contre le mur la main à ma gorge, la suite j'ai pris la fuite et du appeler les gendarmes, de la il a quitter la maison, ses parents son venu le déménager ...

Sous le choque j'ai été arrêter 1 mois, puis il est revenu pleurer chez moi plus d'une fois, amoureuse oui car je le suis et comme jamais, amoureuse du vrai lui sans sa, il ma promis un suivie dans une centre, car il faut savoir que moi depuis plusieurs mois j'y allais pour apprendre, savoir et surtout parler à quelqu'un de sa.
Il à commencer son suivie il avait fait des efforts énormes il s'en sortait, mais j'ai découvert que sa famille ne l'aidais pas, un frère aussi drogué que lui qui le fait plonger à chaque retrouvaille pendant les fêtes ou les vacances d'été, des parents surement dépasser mais au lieu de lui foutre une bonne claque dans sa face, il est totalement pourris gâter à 25 ans il à tous ce qu'il veux quand il veux, sans compter tous les virements bancaires quand Mr n'a plus d'argent après avoir vider son compte et le mien pour sa merde ....

Les mensonges mon dieu les mensonges, je ne serai quoi vous dire, il y en avais tous le temps tous les jours, comme la tumeur de sa mère totalement fausse , c'est fausse balade chez ses parents ou enfaite il allait ce fournir, ses faux arrêts ect ... et surtout le faux sur notre relation pour me faire passer pour la méchante au prêt de sa famille ou encore c'est fausse menace de suicide si je le quitte ...

Quand il fumait comme un porc car c'était le cas ( jusqu'à 15 joints ) c'était la ou j'ai vécu le pire, il était totalement dans sa bulle, comme si son cerveau était totalement grillé, comme si le monde entier lui en voulait, il ne donne zéro nouvelles à personnes ne veux plus sortir, ne veux pas que je sorte mais ne veux pas que je le laisse non plus et bien sur en parler c'est jamais la faute du shit je fume pas j'y connais rien je sais pas ce que je raconte forcément ... quel égoïste !

Suite à sa cure et ses efforts nous avons repris notre histoire chacun chez sois mais doucement en prenant que du plaisir, à sortir se balader tous ce que nous n'avons pas fais depuis des mois, il été prêt à stopper pour de bon avec l'aide du centre, le choc de notre rupture avait été si brutal pour lui comme il disait qu'il c'est excuser des milles façons qu'il pouvait y avoir, il savait que le shit le rendait aussi mal sa fait des années que sa dure mais comme à chaque fois qu'il fume comme un porc il ne veux rien savoir, il était vraiment sur la bonne voie j'avais enfin reussis à le tirer vers le haut !

Puis il à fallut que le frère arrive pour les fêtes et l'amène faire 3 jours à Amsterdam, Amsterdam SVP non mais c'est pas ce foutre de la gueule du monde, et l'autre il y va c'est sa le pire, alors la j'ai pas lâcher, si tu y va nous c'est fini ! Soit disant Mr n'y étais pas aller et avez la grippe alors on pouvais pas ce voir, trouvent sa louche j'ai piraté son compte FaceBook et j'ai activée la localisation et Bingo le lendemain sa me donne la météo à Amsterdam, de la je l'ai attraper par sms car bien sur aucune réponse à mes appelles, il ne savais pas quoi me dire juste que j'étais folle ou LOL ou MDR, de la j'ai coupée les ponts, j'en suis à mon 4 ème jours sans aucune nouvelles rien du tout, c'est dur mais c'est ainsi, il à fait son choix, le shit avant nous, bien sur je me suis pas gêner pour appeler les parents et faire un petit message au frère et lui faire bien comprendre qu'il le tirait bien vers le bas BRAVO !

Il est trop faible et ne s'en sortira jamais si il coupe pas avec sa famille malheureusement, j'aurai essayer, je l'aurai soutenu jusqu'au boue, ce bordel aura durée 9 mois, aujourd'hui je suis en dépression maigre comme un clou, aujourd'hui je ne l'attend plus mais si je l'aime par dessus tous, je vais me reconstruire et recommencer une vie normal petit à petit et m'occuper de moi chose non faites depuis 9 mois.
Désolée pour ce pâtée de ouf que je vous es fait mais sa fait du bien de vider son sac et de pas se sentir seul car bien sur comprise juste par mes psy, ma famille mes amis eux ne me comprennent pas ...

Voilà je vous souhaite bon courage à tous et une bonne année 2017

Répondre au fil Retour