Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage PDF Imprimer EnvoiMail

Souffrir dans son couple à cause du cannabis

Par laulau_233

88 réponses


Bry - 20/09/2018 à 00h52

sad

Sabriinaa-68 - 21/12/2018 à 02h31

Bonjour a tous

Je sais pas pourquoi j’ecris sur ce forum, sûrement pour me vider la tête après avoir lu tant de discussions ici sur ce sujet.
Alors voila j’ai 24 ans je suis avec un homme de 31 ans depuis un peu plus d’un an et demi et mariés depuis moins de 2 mois... Monsieur fume du cannabis tout les jours et je m’en suis rendu compte trop tard, moi qui m’étais juré de ne jamais fréquenter un homme qui fume ces choses voila que sa me tombe dessus. Depuis le debut de notre relation il m’a toujours juré ne pas fumer, hors certains signes m’ont fais douter jusqu’au jour ou je l’ai découvert j’etais a 4 mois de mon mariage il m’a juré qu’il ne fumait qu’occasionellement et qu’il allait arrêter avant notre mariage. Hors maintenant que nous vivons ensemble je découvre qu’il fume tout les soirs, je pense 2 a 3 joints il ne fume pas la journée je crois car il semble dans son état normal. Jai vu en faisant ses poches qu’il rentrait avec une nouvelle barrette de 3 grammes environ tout les 3 jours... je vous dis ca car si quelqu’un pourrait me dire combien de joint sa représente je pourrais juger son taux de consommation. Je lui ai interdit de fumer a la maison donc il ne le fais pas mais a cause de ça il passe ses apres mide dehors il rentre vers 18h et finis ses soirées dehors jusqu’ a 23h minuit complètement a l’ouest. Autant vous dire que les seuls moments que je passe avec lui il est sous chit... Et ca tout les jours, je ne le supporte plus car en plus de tout il ne fais plus attention à moi depuis que je le sais, nos rapports sont ridicules, il est incapable de tenir plus de 2 minutes au lit. Pour des nouveaux mariés (qui ne couchaient pas avant le mariage) je vous laisse imaginer la déception... je ne sais plus quoi faire quand je lui en parle il ne me donne aucune réponse et se braque en me disant que j’exagère, il ne fais que me répéter tkt je vais arrêter mais je ne le crois plus je n’ai plus du tout confiance en lui, il me ment depuis le début. Je l’aime car il a beaucoup de bons côtés je trouve que c’est son seul défaut, contrairement à certains posts, lui n’est pas violent (a vrai dire je n’ai pas encore subit le coté nerveux de quand il a pas sa dose). Mais sinon il est plutot calme et serviable, mais je sais que je ne tiendrais pas longtemps avant de le quitter car c’est insupportable pour moi de vivre comme ça, il ne veut rien faire, a la moindre proposition de ma part il me dit non, aucun cinéma, aucun resto, aucun voyage ne l’interesse alors que nous avons de l’argent de coté... bref une vie de couple platonique. Je n’envisage meme plus d’avoir un enfant avec lui car je sais qu’il n’arretera pas malgré ça. Je ne sais plus quoi faire pour qu’il arrete, je suis fatiguée de me battre pour ça... et je ne peux en parler a personne autour de moi par peur du jugement et parce que personne ne le sait.

Moderateur - 03/01/2019 à 09h44

Bonjour Sabriinaa-68,

Vous êtes donc mariée à un homme qui fume du cannabis. Il semble aimer cela et vous négliger. Il ne reconnaît pas que cela est un problème. En fait c'est pour l'instant apparemment surtout votre problème. Et par conséquent il préfère "s'échapper" ou, lorsque vous lui en parlez, minimiser et se braquer. Il vous signifie que pour lui ce n'est pas un sujet de discussion. On est donc loin de la situation où il serait prêt à faire un effort.

De votre côté vous ne supportez pas cela. C'est contraire à vos convictions. La déception est au rendez-vous. Cependant vous lui reconnaissez des qualités et, surtout, vous continuez à l'aimer. Vous voudriez le changer, c'est-à-dire qu'il arrête. Vous êtes fatiguée de vous battre contre ça. Enfin vous n'en parlez pas par peur du jugement des autres. Merci en tout cas d'avoir osé en parler ici. Merci de votre confiance.

Vous êtes donc dans une situation relationnelle "impossible". C'est-à-dire un dialogue de sourd où d'un côté vous voyez un problème et de l'autre lui n'en voit pas. Il veut préserver son "petit plaisir", qu'il doit probablement partager avec d'autres d'ailleurs. Mais son petit plaisir a pour effet de le démotiver et surtout, de le désinvestir de votre vie de couple. Il refuse vos propositions de sortie ou de voyage. Il semble "satisfait" comme il est.

Que peut-on faire dans une telle situation ? Il y a plusieurs pistes possibles. Le plus basiquement vous pouvez arrêter de vouloir le changer pour faire baisser la tension entre vous mais aussi prendre du recul pour réfléchir à la situation. Quelques jours de vacances ailleurs sans lui ou dialoguer avec des professionnels par exemple. Je crois que vous pouvez vous dire qu'il ne changera pas son habitude de consommation dans l'immédiat. Depuis que vous savez et que vous vous y opposez cela n'a fait que mettre de la distance entre vous.

Mais finalement dans tout cela le plus important n'est-il pas la qualité de votre relation de couple ? Au-delà du fait que ce qu'il fait heurte vos convictions il me semble en tout cas que votre principale préoccupation c'est que vous n'obtenez pas une relation satisfaisante. Ni sur le plan sexuel, ni sur le plan social et de l'intimité. Il est relativement "absent". Or, même si le cannabis altère effectivement les relations de couple parce qu'il a tendance à enfermer le fumeur dans une bulle, il y a tout de même des marges de progression que vous pouvez obtenir sans que pour autant il arrête de fumer. Ce que vous pouvez essayer de faire c'est, sans évoquer la question du cannabis qui de toute façon vous éloigne, de remettre au centre de vos discussions ce que c'est qu'être en couple pour chacun. Vous pouvez exprimer vos besoins à ce sujet, vous les écrivez déjà dans votre texte (besoin qu'il soit plus présent, besoin qu'il soit meilleur au lit, besoin d'avoir des activités en commun...).

Ce qu'il ne peut nier c'est qu'il est dans la même relation de couple que vous. Si vous l'aimez nous pouvons supposer qu'il vous aime aussi. Il faut alors peut-être demander déjà une amélioration de votre relation de couple. Encore une fois il me semble que c'est le sujet principal et en plus cela peut l'amener à modifier indirectement un peu sa consommation pour être plus disponible pour vous. Je vous conseille de vous focaliser là-dessus plutôt que sur le cannabis. En espérant qu'il réponde favorablement.

Bien cordialement,

le modérateur.

peau d'âne - 04/01/2019 à 19h34

Bonjour, moi j'écris car j'ai vécu ces situations qui sont terribles et invivables, on pourrait presque parler de descente aux enfers. Mariée depuis 20 ans, mon mari fume des joints depuis toujours (notre mariage à été trop rapide, on s'est rencontré et 12 mois après il me demandait en mariage) j'ai accepté puisque que tout allait bien, il fumait déjà des joints mais il était gentil, discret, aimable, adorable le cannabis ne causait aucune gène dans notre relation, nous avons eu une fille 3 ans plus tard.
Il avait déjà eu une première épouse avec qui il était resté marié 6 ans sont née de cette union 2 enfants.
Moi quand je l'ai épousé j'avais déjà 2 enfants de mon premier compagnon (donc non marié) qui est mort dans un accident de la route.
Voilà donc nous formions une famille recomposées.A certain moment nous avions 5 enfants à la maison, moi je m'en sortais bien car je suis une vraie maman poule.Au fil du temps, sa discrétion avec ses joints à disparu, et son attitude changeait lorsqu'il n'avait plus rien à fumer et qu'il devait attendre un coup de fil de son vendeur il devenait colérique,impulsif et agressif verbalement et physiquement, il lui arrivait très souvent de casser du mobilier ou de la vaisselle, le pire c'est qu'il me disait que cela était de ma faute que c'est moi qui ne savait pas garder le calme à la maison. Je ne le reconnaissais plus ce n'était pas lhomme à qui j'avais dit "oui". Bien sur tout était rythmé aussi de période de grandes excuses de sa part, de gentillesse de bouquets de fleurs pour au bout de 2.3.4 semaines recommencer et c'est comme ça que le temps à passer, je ne pourrai pas tout décrire se serait trop long, mais à cejour ces 2 filles ne lui parlent plus et un de mes enfants non plus il y juste notre fille que nous avons eu ensemlbe qui à encore un lien avec lui, en dépit de tout c'est son père et elle l'aime beaucoup il a perdu énormément dans sa consommation de cannabis.

Profil supprimé - 13/02/2019 à 17h02

Ça fait 5 ans que je suis avec mon conjoint mais je le connais depuis 11 ans. Il m'a avoué dernièrement qu'il était dépendant au cannabis. Il m'a avoué qu'il fumait en cachette depuis plus de 8 ans et que c'était pour oublier son mal-être, son anxiété et se sentir mieux quand j'avais une attitude intolérante selon lui. Je savais qu'il fumait parfois mais il m'avait toujours dit que c'était pendant des partys ou un samedi soir pour se détendre de sa semaine. En 5 ans, je l'ai vu fumer peut-être une quinzaine de fois maximum. Il m'a dit qu'il avait essayer d'arrêter plusieurs fois mais qu'il n'avait jamais réussi et toujours recommencer. Je me sens très triste de cette situation surtout qu'il m'a dit qu'il avait peur que bcp de décisions importantes dans sa vie aient été prises alors qu'il avait fumé, incluant quand il m'a fait sa déclaration. Ça m'a brisé le coeur et je me suis sentie trahie. Depuis, je repense à pleins de moments et de situations de notre relation et cela clarifie bcp de ses comportements (ex. Il me disait qu'il avait envie d'être seul chez lui, était pressé de partir de chez moi, ou n'avait pas le temps de passer me voir) aujourd'hui, je me rends compte que toutes ces excuses avait pour but de pouvoir être seul pour fumer au plus vite. J'ai l'impression de m'être fait avoir, que notre relation n'était basée que sur ses mensonges alors que pendant tout ce temps, il me reprochait à moi de ne jamais être satisfaite de la fréquence de nos rencontres.

Après m'avoir avoué sa dépendance, il m'a dit qu'il avait besoin d'aide et avait pris contact avec un psy pour en discuter et voir comment s'en sortir. Il a aussi parler de son problème avec son frère et ses amis. Mais voilà, il ne veut pas de mon aide car il croit que je n'ai pas ce qu'il faut pour l'aider et qu'au contraire, mon attitude et mes attentes lui cause du stress et pourrait lui donner envie de rechuter. Par contre, il a fini par reconnaître que ses réactions à mes insatisfactions/reproches étaient probablement teintées par le cannabis. Nous n'habitons pas ensemble alors cela veut dire que l'on ne se fréquente plus. Il m'a dit que son souhait serait que je soit avec lui à la fin de sa démarche mais qu'il était conscient que c'était égoïste de sa part de me demander de l'attendre pour on ne sait combien de temps. Aussi je n'ai aucune garantie que suite à sa therapie il voudra continuer notre relation. Je ne sais pas comment réagir. J'ai envie de l'aider car je l'aime et je sais qu'il m'aime aussi. Devrais-je prendre contact avec son frère ou son ami qui sont au courant? Je suis perdue.

Krystel1382 - 14/02/2019 à 12h38

Bonjour ,
j'éprouve le besoin de raconter mon histoire
je viens de quitter mon compagnon , cela faisait 12 ans que l'on était ensemble
j'étais à bout !! Je ne fume pas , je ne bois pas , nous avons 2 enfants (2ans et 5 ans ) et notre vie était réglée par le cannabis !
Il ne travaille pas ( il dit a tout le monde qu'il cherche à monter une boite ) , passe pour le mec idéal , le gendre idéal , très bon tchatcheur etc ...L'autre visage c'était : un homme nerveux ,impulsif, nerveux, parano , incapable d'avoir des responsabilités … Je me suis renfermée , j'ai perdu des amies , tellement j'avais honte de cette vie … et le peu de personne à qui je me suis confiée , ne comprenait pas comment je pouvais accepter une telle vie ..
Il passe ses journées chez sa mère ( médecin !) qui a accepté qu'il fasse pousser chez elle ( pour éviter les mauvaises fréquentations )et il rentrait tous les soirs et je passais ma soirée à ouvrir et fermer la fenêtre du balcon sur lequel il fumait … pendant que je m'occupais des enfants ...
il fume 365 jours par an et du matin au soir , il est dans le déni total … On se disputait tout le temps pour ça …
Même la moindre sortie était compliquée car il lui fallait son pète au bout de quelques heures … Pffff quelle vie de merde ! j'en ai voulu à sa famille de ne pas l'aider ...
je l'ai mis à la porte il y a 10 jours et je me sens libérée !!!! plus de tensions dans l'appart , et mes enfants ne subiront plus ça , ça été difficile pour mon fils , je passe pour la méchante qui met son papa chéri dehors , comment voulez expliquer tout ça un enfant ? son père me dit que ça y est , la rupture a été un electrochoc, qu'il va arrêter de fumer, se mettre à chercher un emploi etc, mais je n'y crois plus ! j'ai l'impression d'avoir perdu 10 ans de ma vie à espérer un changement, que la promesse d'arreter de fumer soit tenue … Mais rien ..
bon courage à tous ceux qui vivent ce genre de choses

Profil supprimé - 04/01/2020 à 06h43

Bonjour à tous,

Désolé de vous déranger avec ce poste. J'ai lu vos touchant témoignages et il m'ont fait du bien, merci à vous tous.

Je poste ce message car j'aimerais bien prendre contact avec lezin87. Donc Lezin, si vous recevez encore des notifications à propos de ce fil de de discussion et que vous voyez ce message, j'aimerais pouvoir échanger avec vous car j'ai été exactement dans la même situation que vous.

Merci d'avance et bon courage à vous tous!

Ma citation préférée s'adressant à tous les dépendants en couple comme je l'étais et dont je vous laisse méditer dessus: "il n'est pas possible de prendre soin de quelqu'un d'autre, même si on l'aime, alors qu'on arrive même pas à prendre soin de soi-même."

Répondre au fil Retour