Par chat

Chattez avec
Drogues Info Service

Par téléphone

Drogues Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Vos questions / nos réponses

Drogues Info Service répond
à vos questions

Posez votre question

Adresses utiles

PDF Imprimer EnvoiMail

L'addiction aux jeux sous-estimée chez les usagers de drogues

Par Drogues info service Voir les commentaires

Une étude menée dans le Bas-Rhin sur 466 usagers de drogues suivis par un Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) montre qu’ils jouent bien plus que la population générale aux jeux d’argent et de hasard. Pourtant ceux-ci demandent peu d’aide pour le jeu.

Au Csapa « Le Cap » dans le Haut-Rhin, 60,9% des usagers de drogues jouaient aux jeux d’argent et de hasard en 2013. C’est 1,3 fois plus qu’en population générale. Surtout, ils sont 3,6 fois plus nombreux à être des joueurs à problème et 6 fois plus nombreux à être des joueurs excessifs. Cependant seules 4 personnes sur 466 avaient demandé au préalable de l’aide pour le jeu.

Il est possible que le problème de drogue supplante le problème de jeu dans l’esprit des usagers. Pourtant l’étude montre que les usagers « joueurs à risque » consomment aussi plus de drogues que les usagers non-joueurs ou sans risque. En particulier ils consomment 5,8 fois plus de cocaïne que les autres usagers de drogues. Si l’on a une pratique de jeu « à risques », demander de l’aide pour le jeu est aussi important pour soulager le problème de drogue.

L’aide que peuvent apporter les Csapa pour les problèmes de jeu reste largement méconnue ou sous-estimée. Les Csapa aident les joueurs aussi bien que les usagers de drogues. Le site Joueurs info service donne toutes les informations pour comprendre les problèmes de jeux et leurs conséquences. Des forums pour les joueurs et la ligne téléphonique (09 74 75 13 13) permettent d’en parler anonymement et de trouver de l’aide. Les coordonnées du Csapa le plus proche sont dans la rubrique « Adresses utiles ».

 

Source : Jeux de hasard et d’argent chez les usagers d’un centre d’addictologie en Alsace, France (pdf).

Réagir